Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 15:14

Le fer semble favoriser l’activité de photosynthèse du phytoplancton, algue microscopique qui joue un rôle essentiel dans le rôle de « pompe biologique » des océans en matière de capture de CO2 atmosphérique.  D’où l’idée avancée par certains chercheurs d’une fertilisation en fer des océans afin d’augmenter leur biomasse et de compenser l’augmentation prévisible de la teneur atmosphérique en CO2 dans les décennies futures.

 

Néanmoins le potentiel réel du fer dans l’activation de la pompe à carbone océanique est très discuté, et les projets d’enrichissement en fer des océans évidemment contestés par certains à cause des conséquences qu’ils pourraient avoir sur les écosystèmes marins. 

 

Une nouvelle étude publiée dans Geophysical Research Letters (*) permet à la fois de confirmer le rôle au moins ponctuel du fer dans la croissance du phytoplancton , et de relativiser son potentiel.

 

Le point sur Bulletins électroniques.

 


Un volcan alimente l'éclosion massive de phytoplancton

 

Les partisans de l'alimentation en fer de régions océaniques pour combattre le réchauffement climatique devraient être intéressés par une nouvelle étude publiée récemment dans Geophysical Research Letters. Une équipe de chercheurs canadiens et américains menée par l'océanographe Dr. Roberta Hamme de l'Université de Victoria (Colombie-Britannique) décrit comment l'éruption en 2008 du volcan Kasatochi dans les Iles Aléoutiennes a rejeté de la cendre chargée de fer sur une grande étendue du Pacifique Nord. Le résultat, dit Hamme, a été "un événement de productivité océanique d'ampleur sans précédent" - la plus grande éclosion de phytoplancton détectée dans la région depuis les mesures à la surface des océans effectuées par satellite et débutées en 1997.

 

Le phytoplancton est composé de plantes monocellulaires flottant librement, unicellulaires qui sont à la base de la chaîne alimentaire marine. Elles absorbent le dioxyde de carbone (CO2) pour grandir, ce qui explique pourquoi il a été proposé d'alimenter certaines régions océaniques avec du fer comme solution de compensation des concentrations de CO2 atmosphériques croissantes.

 

Mais bien que la cendre volcanique ait engendré cette production massive, le processus a abouti seulement à une assimilation "modeste" du CO2 atmosphérique, dit Hamme. "Cet événement est un exemple de l'échelle nécessaire qu'il faudrait utiliser pour que des fertilisations au fer puissent avoir un impact sur des niveaux de CO2 atmosphériques globaux."

 

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/64792.htm

 


(*) Volcanic ash fuels anomalous plankton bloom in subarctic northeast Pacific

GEOPHYSICAL RESEARCH LETTERS, VOL. 37, L19604, 5 PP., 2010

Le résumé :

http://www.agu.org/pubs/crossref/2010/2010GL044629.shtml

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sceptique 23/10/2010 07:40



Je signale un documentaire, "Naissance d'une île", programmé sur Arte ce soir, Samedi 23 Octobre 2010, à 21 heures 35.



karg 20/10/2010 18:57



Très intéressant, le vieux débat du fer et du plancton avance doucement mais surement avec cette étude.


Il faut préciser que c'est surtout les océans froids (sans thermocline) de l'hémisphère sud qui "souffrent" du manque de fer, cet élément étant apparament manquant, sans que les essais
d'enrichissement aoent vraimen donnée des résultats probants.