Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 19:18

Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS, et de la faculté de médecine de l’Université de Tsukuba au Japon, ont pour la première fois prouvé que l’activation d’un gène du staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) permettait à ce dernier d’incorporer de l’ADN exogène et de devenir résistant à la méticilline. Ils ont également identifié deux mécanismes d’activation de ce gène. Ces résultats constituent un pas important dans la compréhension des mécanismes d’acquisition des gènes de résistance aux antibiotiques par S. aureus. Ces travaux sont publiés dans la revue PLoS Pathogens le 1er novembre.

Staphylocoque_sd-copie-1.jpg

 

Staphylococcus aureus est une bactérie extrêmement pathogène pour l'homme. Elle est la cause de multiples infections, qui vont de la lésion cutanée (furoncles, panaris, impétigo, etc.), à l'endocardite, la pneumonie aiguë, l'ostéomyélite ou la septicémie. Elle est très redoutée en milieu hospitalier et arrive au premier rang des germes à Gram positif responsables d'infections nosocomiales. Les souches les plus dangereuses sont celles qui sont multi-résistantes aux antibiotiques. C'est le cas du Sarm , résistant à la méticilline (comme 60% des souches multi-résistantes), répandu dans le milieu hospitalier européen et qui pose un problème de santé publique majeur.

Jusqu'à présent, les mécanismes à l'origine de l'acquisition des gènes de résistance par les bactéries du genre staphylocoque étaient inconnus. Cependant, l'équipe de Tarek Msadek, chercheur dans l'unité Biologie des bactéries pathogènes à Gram-positif, Institut Pasteur-CNRS, en collaboration avec la faculté de médecine de Tsukuba, vient de faire une importante découverte : pour la première fois, les chercheurs ont démontré que l'activation d'un gène de S. aureus, appelé sigH, permet à ce dernier de mettre en route une machinerie spécialisée et de capturer de l'ADN présent dans son environnement, et donc potentiellement d'acquérir des gènes de résistance aux antibiotiques. Les chercheurs ont également mis en évidence deux mécanismes distincts d'activation du gène sigH. Dans leur démonstration, après avoir activé expérimentalement le gène sigH, les chercheurs sont parvenus à transformer une souche de S. aureus sensible à la méticilline en une souche résistante, analogue à celles responsables des infections nosocomiales.

L'ensemble de ces résultats suggère que l'inhibition du gène sigH serait une piste sérieuse pour lutter contre l'apparition de souches de S. aureus multi-résistantes aux antibiotiques.

Le communiqué sur le site de l'Institut Pasteur

http://www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/presse/communiques-de-presse/2012/staphylococus-aureus-resistance-antibiotiques


Sources

Expression of a cryptic secondary sigma factor unveils natural competence for DNA transformation in Staphylococcus aureus, PLoS Pathogens, november 1, 2012.

Kazuya Morikawa (1,2), Aya J. Takemura (1), Yumiko Inose (1), Melody Tsai (1), Le Thuy Nguyen Thi (1), Toshiko Ohta (1), and Tarek Msadek (2,3)

(1) University of Tsukuba, Division of Biomedical Science, Faculty of Medicine, Tsukuba, Japan,

(2) Institut Pasteur, Biology of Gram Positive Pathogens, Department of Microbiology, Paris, France,

(3) CNRS ERL 3526, Paris, France


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

staphylocoque 23/07/2015 16:14

Je me demandais toujours pourquoi cette maladie pouvait autant être résistant aux antibiotiques. Je retrouve ici toutes les réponses à mes questions. Mais je me demande ainsi pourquoi on ne trouve toujours pas de solutions si l'on connaît déjà les causes ?

Online ib tutors 20/12/2014 08:02

Once i actually dearest contemplating your blog. A particular issues demonstrated even more upward incredibly set in addition to witnessed to find out. Near to next to nothing will help overcom extra websites We've been given exam that is usually typically unwanted.

Teeth Whitening 14/12/2014 12:19

Get pleasure from in relation to managing remarkable information. This sort of web-site will likely be very modern day. At this stage right now i'm interested preceding the details you might have utilizing their frequent web site website. Using that may method unearths exactly how properly every person acknowledge the immensely troubles. Moreover the immensely internet site site, may occur organizing once more in relation to added content and also landscapes.

windows live technical support 12/06/2014 12:44

Hylococcus aureus is a highly pathogenic bacterium to we human beings and it may be vvery fatal at extreme condition causing pnumoneas. Thank you for sharing this concerning article to make us aware about the precautions that we must take.

Sceptique 17/11/2012 15:15


Sceptique,


Je ne defend pas les faucheurs, considerer tous ceux qui s'opposent à l'ouverture du marché auropéen aux PGM comme un groupe obscurantiste, c'est plus que reducteur.


Pour le reste j'ai passé du temps à expliquer et je n'ai plus envie de le faire pour aujourd'hui. (du boulot, contrairement à d'autres je ne vis pas de ceci)


 

Sceptique 16/11/2012 21:59


@Cetrumo


Je vous réponds avec retard, ayant eu des problèmes d'accès à internet, longs à résoudre. Je suis perplexe quant à votre représentation de ma personne en "prof de philo". "Ils" n'ont pas le
monopole de la pensée. Mon point de vue sur les OGM et MGM est scientifique. Les MGM sont hors de portée des "faucheurs"? "Ils" ne sont peut être pas localisés par le Journal Officiel!. Je ne
pense pas qu'ils seraient épargnés s'ils étaient faciles d'accès. Apparemment, vous ne savez pas qu'"ils" ont détruit, il y a quelques années, une culture expérimentale d'OGM devant fabriquer la
substance manquante ches les malades de la mucoviscidose.


Je n'ai pas autre chose à ajouter aux commentaires assurés par d'autres lecteurs du blog Imposteurs.

Cetrumo 14/11/2012 23:21


@Bill,


Comme on pourra constater il ne répond de manière partielle et la où il peut dévier du sujet.

Anton Suwalki 14/11/2012 18:38


@Cetrumo, je garde ma pensée parcellaire (terme débile) et je vous laisse volontiers votre pensée -Globale ?- creuse et inconsistante.  Je réponds à une
interrogation de Bill par des choses précises et factuelles. Mes propos dans le commentaire n° 16 ci-dessus ne sont pas « des thèses d’industriels » mais correspondent à des faits
scientifiques .Vous avez de quoi les réfuter ? Non ? Alors foutez-nous la paix.


Seul un cornichon post-lyssenkiste peut croire qu’il y a des "thèses d’industriels" en science et des thèses…. Des thèses quoi au fait ? « Citoyennes » ?


Cetrumo 13/11/2012 23:03



Bill,


 


Anton n’a pas de pensée binaire. Sa démarche est volontairement parcellaire, partial car elle est purement partisane. 


 


Ce blog a une prétention de scepticisme mais son sujet prioritaire (presque exclusif depuis longtemps) sont les OGM et le Nucléaire.


 


Tout ce qui puisse s’opposer aux thèses des industriels de ces deux secteurs est combattu de pied ferme. 

Bill 12/11/2012 14:49

@Anton "en quoi l’insertion d’un transgène favoriserait-elle l’acquisition d’autres gènes étrangers ?" A me/vous relire, je crois effectivement que je me mélange les peinceaux entre gène qui réagit
au milieu et milieu modifié par le gène rapporté.

Anton Suwalki 12/11/2012 13:56


@bill : « Cette découverte, qui semble prometteuse pour combattre les bactéries résistantes, ne porte t'elle pas du même coup la confirmation des craintes quant aux conséquences
inconnues mais probables de l'insertion de gènes étrangers dans des semences puis des organismes consommateurs ? »


Sur les Organismes transgéniques eux-mêmes, et en particulier sur les PGM, en quoi l’insertion d’un transgène  favoriserait-elle  l’acquisition d’autres gènes
étrangers ? Mystère. C’est vrai qu’on peut toujours se lancer dans des spéculations à l’infini, de là à dire que c’est probable…Sur les consommateurs, de quoi voulez-vous parler , en
dehors de ce que les études toxicologiques ne permettraient pas de déceler? Le caractère d’un produit issu d’une  PGM n’est pas transmis à celui qui le consomme. Les gènes sont
disséqués au cours de la digestion. 


Bill 12/11/2012 13:08


Si j'ai compris cet article, on découvre donc des interactions entre ADN de différentes origines, qui dans ce cas mettraient "en route une machinerie
spécialisée et de capturer de l'ADN présent dans son environnement, et donc potentiellement d'acquérir des gènes de résistance..."


Cette découverte, qui semble prometteuse pour combattre les bactéries résistantes, ne porte t'elle pas du même coup la confirmation des craintes quant aux conséquences inconnues mais probables de
l'insertion de gènes étrangers dans des semences puis des organismes consommateurs ?


N'est il pas hautement probable que nous découvrions un jour que telle ou telle modification soit porteuse d'effets secondaires, que des études toxico de 3 mois sur quelques rats n'ont aucune
chance de mettre en évidence... puisque ce n'est pas leur objet  ?


J'aimerais bien savoir comment ce "risque" est pris en compte avant la mise sur le marché d'OGM.

bill 12/11/2012 12:39


Cetrumo a écrit :


"Par ailleurs je trouve que parler d’obscurantisme anti-OGM comme le fait maladroitement Sceptique (...) est tenter de disqualifier des interrogations légitimes de la part des gens qui n’ont pas
d’a priori sur les OGM mais sont scandalisés par l’absence de discussion des modèles économiques que l’on nous impose sournoisement."


Il est donc parfois autorisé de se poser des questions sans passer pour un intégriste vert ? C'est bien la première fois que je trouve ici un message tolérant à mes nombreuses interrogations,
merci de combattre la pensée binaire, qui fait des ravages ici comme ailleurs...


 

zdravo 10/11/2012 13:55


Et pourtant, le "molecular farming" est mise à mal : même lorsqu'il est effectué sous serres.


 


Personnellement je pense plutôt pour une profonde méconnaissance du grand public, ou plutôt une focalisation sur les PGM dans les médias et les élus. Car on pourrait également parler des AGM mais
étrangement, on n'entend rien dessus.

bob 09/11/2012 22:18


@ Zdravo


Non les anti-ogm ne détruirons rien car ils auraient la poplution à dos. Il est normal pour l'occidental de prendre des risques pour se soigner surtout en cas de maladie grave. La prise de risque
est implicitement assumée. Par contre, comme l'explique cette entrevue http://www.agrobiosciences.org/IMG/pdf/OGM_Godard.pdf : «Les
risques imposés sont très peu tolérés lorsqu’ils visent des domaines relevant habituellement de choix personnels ou de l’intimité, comme c’est le cas de l’alimentation.»


source: http://epi.proteos.info/index.php?post/2012/11/05/Imposer-le-silence


 


 


 

Zdravo 09/11/2012 15:16


En parlant de MGM... il y a les probiotiques pour traiter la maladie de Crohn et autres MICI (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin), travaux sur l'élafine, publiés réçamment dans
Science Translational Medicine.


 


 


Les anti-OGM vont-ils détruire le labo et mettre à mal quelques 200 000 patients atteint de MICI ? (à l'heure actuelle, c'est juste le meilleur traitement).

GFP 09/11/2012 13:36


@ Cetrumo,

Les MGM ne se limitent pas à l'industrie pharmaceutiques. Ils sont aussi utilisés dans l'inductrie agro-alimentaire (production d'additifs alimentaires, d'enzymes pour la fabrication de bière, de
pain (alpha-amylase), de fromages (chymosine) et même pour avoir de bonnes glaces plus onctueuses (protéine "antifreeze")).

Je ne vois pas ce que vos considérations économiques auraient à voir avec la transgénèse, que celle-ci s'applique aux plantes ou aux micro-organismes. Quant aux PGM, il faudrait rappeler que les
positions dominantes observées pour une poignées d'entreprises (Monsanto, Syngenta, Dow Agroscience, DuPont,...) sont une conséquence de l'action des anti-OGM.

Pour ce qui est de l'obscurantisme anti-OGM, il s'agit malheureusement d'un fait et là encore, je ne vois pas en quoi la transgénèse devrait être traitée différemment d'autres innovations
technologiques ou différement suivant qu'elle s'appliquerait à des nano-composants ou à l'agriculture. Par ailleurs, les obscurantistes de service s'attaquent aussi aux MGM et leurs applications,
mais avec beaucoup moins de succès qu'avec les PGM. Il n'y a que les MGM destinés à la médecine qui échappent aux préceptes de leur religion.

Voici la  position de certains antis sur "la glace aux OGM"
http://www.non-gm-farmers.com/news_details.asp?ID=2808

ou ici, sur "le vin aux ogm":
http://www.primus-soft.fr/fr/page/news/2011_02_23-levure-ogm.html
Bizarrement je n'ai jamais vu de manisfestations contre "le fromage aux OGM" ou "la bière aux OGM".


Mais avec tout ça on s'éloigne du sujet de ce billet.

Cetrumo 09/11/2012 12:01


@ Bob


 


Merci pour les références, mais je ne vois pas en quoi cela apporte des éléments à la discussion. 


 


La question est que les OGM selon de domaine industriel où il sont utilisés ont des implications différentes.


Si par exemple on réussi à produire certains nano-composants utiles dans l’industrie informatique, les implications économiques ne sont pas à confondre avec celles que les OGM peuvent avoir sur
l’industrie agricole. 

Cetrumo 09/11/2012 11:24


@ GPD,


 


Il ne s’agit pas des problèmes différents selon les domaines industries que cela touche. Il me semble que le cas des Micro Organismes Génétiquement Modifiés dont on parle, touche les industries
pharmaceutiques. 


 


Je suis pour que l’on considère les enjeux économiques et de stratégie industrielle et non une simple application stupide d’accords de libre échange (comme le souhaiteraient nombre d’industriels)
Je suis aussi pour que dès maintenant on se pose le problème des dispositifs monopolistiques en oeuvre dans le domaine de PGM.


 


Par ailleurs je trouve que parler d’obscurantisme anti-OGM comme le fait maladroitement Sceptique (dont je connais et apprécie le travail) est tenter de disqualifier des interrogations légitimes
de la part des gens qui n’ont pas d’a priori sur les OGM mais sont scandalisés par l’absence de discussion des modèles économiques que l’on nous impose sournoisement.  

JOFFIN 09/11/2012 08:10


Il n'est pas juste de dire que S. aureus est un dangereux pathogène sans nuancer !


En effet, cette bactérie est commensale de l'homme ce qui veut dire qu'on la retrouve toujours, en particulier sur la peau.
Bien sûr il existe des souches différentes selon les individus et le même nom peut cacher des clones différents, certains étant plus pathogènes que d'autres.


Mais les personnes ayant des infections cutanées fréquentes sont souvent infectées par leur propre Staphylococcus : les traitements antibiotiques ne sont alors que peu efficaces car les
résistants vite sélectionnés. Mieux vaut alors utiliser des antiseptiques.