Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 11:58

Dans l’article du 22 mars Du livre de Testart aux « Sciences Citoyennes », où va le CNRS?,  nous avons évoqué du projet destructeur confié par le CNRS à Marc Lipinski. C’est avec un certain plaisir que nous découvrons l’existence d’un collectif Science et citoyens, et du site créé à l’occasion, qui réagit vivement à la démagogie dangereuse de la mission Sciences Citoyennes.

 

« Ce site à été créé à l’initiative du collectif Science & Citoyens, qui regroupe des chercheurs et enseignants-chercheurs de la recherche publique lassés d’être constamment confrontés à des attaques en règle sans y répondre.

Nous ne voulons être identifiés ni par un organisme de recherche ou une discipline, ni par une région ou une ville, ni par un pays. La science traverse toutes les frontières et ne s’arrête qu’aux limites de la Raison et de la Méthode.

Ce blog est ouvert à tous ceux qui partagent ces mêmes valeurs. »

Lire en particulier le décryptage de l’interview de Marc Lipinski. Une initiative, qui espérons-le, ne restera pas isolée.

Anton Suwalki

Partager cet article

Repost 0

commentaires

click here 12/09/2014 05:15

For quality Uniforms at affordable rates visit http://www.ariesdesignn.net

Antigua clothing 04/06/2014 13:30

Science and technology are like a double-headed sword. It has both positives and negatives. It is all about how we use it. When the citizens receive proper directions from a trustworthy agency, I am sure that there will be many positive outcomes.

anton suwalki 06/04/2013 09:22


Excellent commentaire !

Sceptique 05/04/2013 16:23


Passonnant! Marc Lipinski applique à la science la technique des préparations homéopathiques: 1 scientifique(tiré au sort)+ 10 citoyens "lambda". On mélage bien les points de vue, on vote une
motion de synthèse, et on la livre à un autre groupe, composé de la même manière, mais avec des éléments différents, ainsi de suite, jusqu'à ce que tous les ctoyens majeurs de l'hexagone soient
passés par un groupe. La motion finale est inscrite dans la Constitution.