Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 12:30

On prête de coutume à Benjamin Disraeli la maxime : « Lies, damn lies and statistics » (mensonges, gros mensonges et statistiques).  Avec M. Paul Deheuvels, cela devient : les mensonges et les gros mensonges sur fond de statistiques.  M. Deheuvels est professeur au Laboratoire de Statistique Théorique et Appliquée (LSTA), Université Pierre et Marie Curie, Paris VI, et membre de l'Académie des sciences ; section Sciences mécaniques et informatiques, il faut le préciser.

Rappels

Chacun s'en souvient, le 19 septembre 2012, la revue Food & Chemical Toxicology mettait en ligne un article de Gilles-Éric Séralini et al. prétendant démontrer la toxicité d'un maïs transgénique portant l'événement NK 603 (tolérance au glyphosate), Long term toxicity of a Roundup herbicide and a Roundup-tolerant genetically modified maize [1].  Le même jour, le Nouvel Observateur commençait une série sur le thème : « Oui, les OGM sont des poisons » [2].

L'article a très rapidement été mis en pièces par la communauté scientifique internationale (à l'exclusion bien évidemment des chercheurs militants) [3].  Parmi les rares personnalités scientifiques à s'exprimer en faveur de l'« étude » de M. Séralini, avec un semblant d'autorité, figurait M. Deheuvels.  Celui-ci a produit un premier article sur le site internet du Nobs prétendant nous expliquer pourquoi la méthodologie de M. Séralini était statistiquement bonne [4].

Le 19 octobre 2012, les six Académies scientifiques françaises (d’Agriculture, de Médecine, de Pharmacie, des Sciences, des Technologies, et Vétérinaire) prirent l'initiative, à notre connaissance inédite, de publier un avis [5] et un communiqué [6] communs pour : « attirer l’attention sur plusieurs graves lacunes de l’article de G.E. Séralini et al. » ; dénoncer « [l]’orchestration de la notoriété d’un scientifique ou d’une équipe [qui] constitue une faute grave lorsqu’elle concourt à répandre auprès du grand public des peurs ne reposant sur aucune conclusion établie » ; dénoncer également « [l]a mobilisation médiatique savamment orchestrée autour de travaux sans conclusion solide [qui] pose un problème éthique majeur » ; et s'interroger sur les conditions de la publication de l'article en cause dans Food & Chem. Toxicol.

M. Deheuvels « répliqua » dans le Nobs [7], dans un article qu'un journaliste de la même revue a résumé comme suit : « un académicien dénonce une "imposture" » [8].  On remarquera que celui-ci a été « [c]réé le 19-10-2012 à 17h10 - Mis à jour à 18h10 » et celui-là, « [m]odifié le 19-10-2012 à 17h10 » (le premier commentaire est de 14h07).  Tout ceci a donc été produit le jour même de la mise en ligne des documents des six académies, voire avant...

L'article de M. Deheuvels a été démonté par M. Marc Lavielle sur son blog [9].  Un autre statisticien de grand renom, M. Emmanuel Grenier, s'était exprimé auparavant en termes plutôt désobligeants sur le Monde, dans un commentaire sur un « manifeste » initié par M. Pierre-Henri Gouyon et publié le 14 novembre 2012 [10] :

« Chers collègues [signataires du « manifeste »], Je ne vous reproche pas d’avoir séché les cours de statistique quand vous étiez étudiants. Mais on ne se permet pas de calomnier les collègues du HCB et de l’Anses quand on n’est pas capable de comprendre leurs rapports. Je vous suggère de vous faire expliquer les annexes statistiques par M. Deheuvels : depuis le temps, il aura bien fini par lire l’article de Séralini ! »

M. Grenier avait aussi posté un commentaire sur le Nobs qui mérite de passer à la postérité le 7 novembre 2012 :

« M. Deheuvels est-il souffrant ? On n'entend plus parler de lui depuis que les statisticiens de nos agences nationales (Anses et HCB) ont démontré que l'étude de Séralini et al. ne met en évidence aucun effet du régime qui soit significatif, au sens de la statistique comme au sens biologique. Qu'en dit M. Deheuvels, lui qui affirmait sur cette tribune : « la partie toxicologique aboutit, quant à elle, à la mise en évidence de différences significatives sur le plan statistique » ? De même qu'il n'y a pas, n'en déplaise aux mânes du sinistre Lyssenko, de science « bourgeoise » et de science « prolétarienne », il n'y a pas la statistique des valets de Monsanto et celle des honnêtes gens. Il n'y a qu'une statistique et cette statistique a démontré que les allégations de M. Deheuvels ne sont pas étayées. Je pense que M. Deheuvels, si prompt à décerner le prix Lyssenko aux scientifiques qui prédisaient le réchauffement climatique, a abandonné l'espoir de se voir attribuer, conjointement avec M. Séralini, un prix Galilée dans cette pitoyable affaire. »

Difficile d'exprimer son exaspération avec plus de force...

Rebelle-Santé, une référence pour un académicien... militant

Que faut-il retenir de cet avis des six Académies ? D'une part, la question des statistiques n'y prend que deux paragraphes de considérations très générales qui peuvent se résumer à une leçon à l'expérimentateur débutant : « L’utilisation de 10 groupes de 10 animaux, dont un seul groupe témoin est un mauvais choix expérimental. »  D'autre part, cet avis aurait été rédigé selon M. Deheuvels par un groupe composé de deux personnes par Académie (donc douze au total).

M. Deheuvels revient sur cette affaire dans le numéro de mars 2013 de Rebelle-Santé.  À nouveau, c'est le sophisme suivant qui est déployé et amplifié : les statistiques de M. Séralini sont bonnes, donc son étude est bonne. Selon l'éditorial de Mme Sophie Lacoste /

« Pour ce numéro, Christophe Guyon a interviewé Paul Deheuvels, un académicien qui réhabilite l'étude du Pr Séralini, alors que tout a été entrepris pour la saboter afin que Monsanto continue à commercialiser allègrement ses OGM partout » (c'est nous qui graissons).

R.-S. devient ainsi une référence pour une « réhabilitation » et pour un académicien...  En acceptant de donner une interview à ce magazine promoteur des altermédecines et autres charlataneries, il signe – ou plutôt confirme – son appartenance à la mouvance militante, et étale à la vue de tous le biais qui affecte son jugement.

C'était quand déjà ?

Ce biais est confirmé – s'il en était encore besoin – par ses propos.

Sur le Nobs, M. Deheuvels avait affirmé avoir appris l'initiative des six Académies le jour même de la publication de l'avis (« Je viens d'apprendre... »).

Sur R.-S., cela devient : « En novembre 2012 à l'occasion d'une séance solennelle de remises de prix de l'Académie, j'ai échangé quelques propos avec l'un de mes confrères de l'Institut, le professeur Alain-Jacques Valleron, spécialiste de biostatistiques [...].  Il m'a alors alors signalé que l'Académie préparait un communiqué [...]. »

Rectifions d'emblée : c'était en octobre...  Et la séance en question a eu lieu le 16 octobre 2012... soit trois jours avant la publication de l'avis.

D'où la question : le « Je viens d'apprendre... » du Nobs était-il honnête ?  Oui, si on admet que cela a été écrit le 16 octobre et que M. Deheuvels ne se soit pas relu les jours suivants ; à la rigueur toutefois, car le spécialiste de l'écriture qu'est (en principe) tout scientifique de haut niveau sait tenir compte des délais de publication.

Mais quid alors de la suite sur le Nobs :

« Sans même avoir lu leur déclaration, je me dois d'attirer l'attention du public sur le fait que le dit communiqué ne peut engager l'une ou l'autre de ces académies dans leur ensemble. En effet, un groupe d'experts a été convoqué en urgence, on ne sait par qui, on ne sait comment, dans une absence totale de transparence concernant le choix de ses membres, et sur la base de 2 représentants par académie. Ces personnes ont cru bon de rédiger dans un espace de temps très bref un avis très critique sur cette étude. Elles ne peuvent prétendre à elles seules incarner l'avis de l'ensemble du monde scientifique français, et ce serait une forfaiture que de le laisser croire. » ?

Difficile, à la lumière de la version de R.-S., de croire à l'ingénuité de « convoqué en urgence »...  M. Deheuvels se trahit du reste sur le Nobs en révélant que c'était « sur la base de 2 représentants par académie » ; il en savait manifestement bien plus que ce qu'il a laissé croire sur le Nobs.

Sur R.-S., M. Deheuvels nous révèle aussi qu'il a eu une conversation téléphonique le lendemain de la séance de l'Académie (donc le 17 octobre 2013) avec M. Jean-François Bach, président de l'Académie des Sciences...  Et qu'il lui a « bien entendu, exposé [ses] arguments concluant à une position inverse de la sienne ».

M. Deheuvels avait même suggéré, selon la version R.-S., que « si nos avis convergeaient bien, la moindre des choses serait que mes réserves soient annexées à tout communiqué que l'Académie voudrait bien faire sur cette question, de façon que le débat demeure équilibré.  Il [M. Bach] m'a répondu : "Trop tard le coup est parti". »

Le coup est parti le 19 octobre 2012, soit deux jours après la conversation dont M. Deheuvels nous a fourni sa version...

En résumé, il y a deux versions de la même histoire.  Dans la première, le valeureux académicien et seul statisticien a été tenu à l'écart (enfin...) d'une horrible félonie.  Mais cela n'a pas fait pleurer dans les chaumières ; il fallait donc une réécriture plus chevaleresque, d'autant plus que le lectorat de R.-S. est abreuvé de théories du complot d'une science et d'une médecine « officielles » honnies.  Va donc, pour la deuxième version, pour le preux chevalier alerté en dernière minute ayant tenté en vain de chevaucher au secours de son ami Séralini et en faveur d'un « débat [...] équilibré ».

La relativité du temps

Par deux fois, M. Deheuvels a laissé entendre dans le Nobs qu'il a écrit sans avoir lu le communiqué de l'Académie.  Ainsi déclare-t-il que « [s]ans même avoir lu leur déclaration », c'est « un avis [de l'Académie] très critique sur cette étude [de M. Séralini] ».  Puis : « Il ressort des conversations que j'ai eues à postériori sur ce communiqué [...] ».

Nous voulons bien le croire, encore que ce soit indigne d'un scientifique, et encore plus d'un académicien, de s'exprimer ainsi sur un texte qu'on a ou aurait, en fait, refusé de lire.  Mais la priorité est allée aux convictions personnelles, voire au militantisme : la confrontation avec la réalité du texte de l'avis l'aurait en effet privé d'une partie de ses récriminations.

La deuxième phrase citée ci-dessus constitue un arrangement avec la chronologie : l'article a été mis en ligne par le Nobs le jour même de la mise en ligne de l'avis de l'Académie (en fait, peu après) de sorte qu'il est difficile de concevoir des «  conversations [...] à postériori » avec des gens qui, eux, auraient pris le temps de lire l'avis.

Pénurie de statisticiens dans les Académies

Tant dans le Nobs que dans R.-S., M. Deheuvels fait valoir l'argument d'autorité.  Ainsi, dans le premier :

Étant le seul membre de l'Académie des sciences représentant la discipline des statistiques en tant que telle, il aurait été normal que je sois consulté, et tel n'a pas été véritablement le cas.

On remarquera cet étonnant « véritablement » : cela vient d'une personne qui « vien[t] d'apprendre qu'un tout petit nombre de représentants des six Académies (Sciences, Médecine, Technologies,...) se sont réunis pour publier un communiqué commun »...

M. Deheuvels fait bien de préciser : « discipline des statistiques en tant que telle ».  Dans R.-S., il nous révèle que M. Alain-Jacques Valleron, avec qui il a eu une conversation sur le projet d'avis alors en chantier le 16 octobre 2012, est « spécialiste de biostatistiques » ; et plus loin que, sauf erreur de sa part, M. Valleron avait fait partie du groupe de rédaction de l'avis.  Enfonçons le clou : ça s'appelle un mauvais procès.

La version historique du Nobs, qui laisse entendre que l'avis a été rédigé sans le concours du seul statisticien de l'Académie, constitue donc une tromperie du lectorat.  Dans celle de R.-S., M. Deheuvels prétend s'être étonné auprès de M. Valleron « du fait que je n'avais pas été consulté pour juger cette recherche, alors que celle-ci avait un important contenu statistique ».  Petit rappel : M. Valleron est biostatisticien.  Quant au « sauf erreur », difficile de croire que M. Deheuvelsn'a pas demandé au président Bach qui étaient les membres du groupe de rédaction.  C'est peut-être plus trivial, mais cela reste une tromperie.

Tromperie un jour, tromperie toujours...

M. Deheuvels a aussi été interrogé par R.-S. sur les reproches faits à l'« étude » de M. Séralini.  Les lecteurs y trouveront donc des arguments qui ont été utilisés à maintes reprises par la mouvance anti-OGM et qui ont été démontés par la communauté scientifique dans leurs critiques de ladite « étude ».  Une des marques du militantisme n'est-elle pas d'être sourd aux critiques et aux objections, et de répéter inlassablement sa thèse ?

Mais il en est un, d'arguments, qui vaut le détour.

Manifestement, les fins de non-recevoir que le président Bach lui a opposées ont créé un lourd contentieux.  Sur la procédure de rédaction de l'avis des six Académies, M. Deheuvels n'a pas hésité, en représailles, à évoquer « le fait du prince », et le fait qu'il « est facile de manipuler une élection en choisissant les votants ».

Et donc, pour les reproches, il fait dire à M. Bach : « Ce n'est pas normal que Gilles-Éric Séralini ait utilisé des rats jeunes.  Il aurait dû démarrer son étude avec des rats adultes. » Ce strawman, cet homme de paille, est grotesque et indécent.  Mais il permet à M. Deheuvels, d'une part, de se venger et, d'autre part, de conclure à l'intention de lecteurs de toute manière acquis à sa cause : « Voilà un exemple de critique à l'emporte-pièce destiné à démolir ce travail, et ne reposant sur aucun motif sérieux ».

Suit une « explication » sur les statistiques qui ravira les statisticiens – avec des sophismes et des lapalissades tels que : « Très souvent on ne dispose pas de méthode universelle permettant de construire des tests sur des grands tableaux de données complexes [...] ».  Tout ça pour aboutir à une déclaration grandiloquente sur, en fait, l'absence d'analyse statistique : « Le fait de critiquer Gilles-Éric Séralini parce qu'il dit parfois "Je vois que", est quelque chose qui relève d'un procès de chasse aux sorcières. »

Visiblement, M. Deheuvels n'a toujours pas lu l'article de M. Séralini, ou peut-être pas compris que celui-ci avait prétendu avoir démontré, et pas seulement vu, des effets.

Hourra ! Les statistiques...

M. Deheuvels a un fusil à deux coups.

« J'ai reçu, en premier lieu, des comptages d'animaux atteints ou non de tumeurs. »  Admettons.  C'est peut-être, tout simplement, les figures 1 et 2 et le tableau 2 de l'article.  Mais cela mène à cette conclusion époustouflante :

« La simple analyse de ces tableaux montre des différences statistiquement significatives entre les différents groupes. »

Une « simple analyse »... « statistiquement significatives »...  Fortiche !

Mais M. Deheuvels – exception dans la communauté scientifique et celle des autorités d'évaluation – a aussi reçu les données brutes de M. Séralini .  Une marque de confiance qui reflète le compagnonnage de route (même s'il y a eu engagement de confidentialité)...  Et donc :

« [J]e puis confirmer l'existence de différences statistiquement significatives pour d'autres données de comptage. »

Le raisonnement n'est pas poursuivi, mais il est bien sûr sous-entendu que les différences statistiquement significatives – statistiquement attendues quand on examine un grand nombre de paramètres sur des cohortes de 10 individus, ce que M. Deheuvels omet de signaler – impliquent des différences biologiquement pertinentes (et inquiétantes) et donc un danger.

En fait, M. Deheuvels s'en prend plutôt aux agences d'évaluation :

« Il me semble que si celles-ci n'ont pas été décelées par les agences qui ont pu traiter ces mêmes données, c'est dû vraisemblablement à l'usage de méthodes insuffisamment sensibles. »

Le lecteur naïf gobera – surtout celui de R.-S. – ce qui est un mauvais procès sous la forme d'une imputation gratuite et malveillante (d'autant plus malveillante que M. Séralini a refusé à ces agences l'accès aux données).  Quant à ceux qui ont un minimum de vernis mathématique, biologique et expérimental, ils ne peuvent que tomber sur leur fondement.

Militantisme et dénigrement

Quel regard, M. Deheuvels porte-t-il sur « la probité de l'Académie ».  Telle était la question posée par R.-S.

Réponse :

« Cette affaire nous montre les pressions qui sont faites pour instrumentaliser l'Académie, et la transformer en outil de lobby. »

Et une conclusion à laquelle nous pouvons totalement adhérer :

« Dans certains cas, les conflits d'intérêts sont tellement évidents qu'on en reste bouche bée ! »

Il faut juste comprendre que les intérêts en question ne sont pas seulement financiers, mais aussi de nature intellectuelle et philosophique, n'est-ce pas M. Deheuvels ?

Wackes Seppi

Notes :

[1]  http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0278691512005637

[2]  http://tempsreel.nouvelobs.com/ogm-le-scandale/

[3]  Pour un résumé, arrêté à la mi-novembre 2012 :

http://www.imposteurs.org/article-gilles-eric-seralini-un-manifeste-de-soutien-assassin-par-wackes-seppi-112720115.html

[4]  http://leplus.nouvelobs.com/contribution/646458-etude-sur-les-ogm-une-methodologie-statistiquement-bonne.html

[5]    http://www.academie-sciences.fr/activite/rapport/avis1012.pdf

[6]  http://www.academie-sciences.fr/presse/communique/avis_1012.pdf

[7]http://leplus.nouvelobs.com/contribution/661194-l-etude-de-seralini-sur-les-ogm-pomme-de-discorde-a-l-academie-des-sciences.html

[8]  http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121019.FAP1165/avis-des-academies-sur-l-etude-les-ogm-un-academicien-denonce-une-imposture.html

[9]  http://www.math.u-psud.fr/~lavielle/NK603F_lavielle.html

[10]  http://www.lemonde.fr/idees/reactions/2012/11/14/science-et-conscience_1790174_3232.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

free netflix account 17/12/2016 10:18

Super site! I am Loving it!! Will return once more, Im taking your food additionally, Thanks.

minecraft free download 17/12/2016 10:18

It would be ideal if you let me know in case you're searching for an article essayist for your site. You have some truly incredible posts and I feel I would be a decent resource. On the off chance that you ever need to take a portion of the heap off, I'd totally love to compose some material for your website in return for a connection back to mine. It would be ideal if you send me an email if intrigued. Much obliged to you!

Dentist in Dubai 11/12/2016 21:13

From check on your blog, you’ve gotten previously had a relatively good feel by means of making.

valerie 07/11/2016 12:25

Such a very useful article. Very interesting to read this article.I would like to thank you for the efforts you had made for writing this awesome article

valerie 25/10/2016 22:11

This blog is so amazing! Extremely useful info specially the last part I care for such information a lot. i was seeking this information for a long time n now im so happy to see this blog.

http://judionline303.com/situs-casino-deposit-bank-bri-terbaik/
http://judionline303.com/

motobolabiz 18/10/2016 14:23

Very nice website and articles. I will be realy very pleased to visit your website. Now I am found that we actually want.

http://motobola.biz/

Judi Slot Online

valerie 02/10/2016 15:47

I’m happy I located this blog! From time to time, students want to cognitive the keys of productive literary essays composing. Your first-class knowledge about this good post can become a proper basis for such people. nice one

http://judionline303.com/bermain-judi-baccarat-online/

judi Baccarat Online

Airport Car Service Minneapolis 21/09/2016 17:19

I needed to thank you for this awesome read!! I certainly getting a charge out of each and every piece of it I have you bookmarked to look at new stuff you post.

agen judi bola 25/08/2016 14:15

Thanks for sharing such a good things like this man, kept do that this help other people

Judi Domino Online 16/07/2016 12:14

good site. I think this site so important, because this site have so many information.

Judi Domino Online 16/07/2016 10:25

A good blog always comes-up with new and exciting information and while reading I have feel that this blog is really have all those quality that qualify a blog to be a one

www.99onlinepoker.net/judi domino/ 04/07/2016 02:04

This is a fantastic website and I can not recommend you guys enough. Full of useful resource and great layout very easy on the eyes

Judi Domino 04/07/2016 02:02

Your article is Good, You have a well written and informative blog especially for us.

99onlinepoker 04/07/2016 02:01

nice blog, great article ! well done Visit My Blog Judi Domino

Agen Bola Online 30/05/2016 00:57

Online promotion can cut down your expenses when it comes to offline media promotion and marketing and website accommodations

Situs Judi Bola 25/05/2016 12:36

I enjoy reading a post, this site must be recomanded.

portalprediksi 26/03/2016 05:55

I’m happy I located this blog! From time to time, students want to cognitive the keys of productive literary essays composing. Your first-class knowledge about this good post can become a proper basis for such people. nice one

additional hints 08/03/2016 14:23

Really these content needs to be allocated on team press sites as they are really the brief and ideal products of art here.

her explanation 08/03/2016 07:47

Murah bahan di anda pembangun disukai langsung hanya semua kontraktor rugi? semua membuat juara kita hanya.

funny post 07/03/2016 11:07

Murah bahan di anda pembangun disukai langsung hanya semua kontraktor rugi? semua membuat juara kita hanya.