Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 05:40

Gil Rivière Wekstein revient sur cette triste affaire...

Le 7 septembre dernier, un militant anti-OGM, Pierre Azelvandre, a détruit des porte-greffes transgéniques de vigne à Colmar. Il s’agissait d’une expérimentation menée par l’Inra et destinée à lutter contre la maladie du court-noué, pour laquelle il n’existe aucun traitement. Dès le lendemain, Jacques Muller, sénateur Vert du Haut-Rhin, a condamné très fermement cette action de destruction, la qualifiant de « gâchis humain incommensurable ». Un avis partagé par Michel Breuzard, responsable d’Alsace Nature, une association membre de France Nature Environnement (FNE). Dans le journal L’Alsace du 8 septembre 2009, M. Breuzard a rappelé qu’Alsace Nature avait accepté de participer à un comité de suivi dans lequel « s’est construit au fil des mois un lieu où les chercheurs ont accepté de descendre de leur piédestal et de répondre à toutes les questions  ». Il a également souligné que « cette optique de recherche publique a permis au centre de Colmar de réussir le séquençage de la vigne », « un outil moderne qui permet de mieux comprendre d’autres maladies ». Au sujet de cet essai, qui devait se terminer en décembre 2009, il avait même ajouté qu’il était « plutôt favorable à son extension ».

Lire la suite sur le site d'Agriculture et Environnement :


http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article578

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Luc Marchauciel 30/10/2009 09:05



"Glyphosate" : "Les images font le travail mieux que tout discours avec des opposants qui ont tout le temps des preuves "scientifiques""

Cet éloge de la décérébration  et du pouvoir de séduction des images se substituant à l'argumentation rationnelle me rappelle quelqu'un mais je sais plus qui.. Est-ce Goebbels ou Léni
Riefenstahl ?
[oh, le superbe point Godwin]



Glyphosate 30/10/2009 05:37


Voici l'url du film sur les pesticides que nous visionnons en Inde, au Népal et au Bhoutan: 26 minutes.

Nous n'argumentons plus sur les pesticides, nous visionnons le film "Slow Poisoning of India". Les images font le travail mieux que tout discours avec des opposants qui ont tout le temps des
preuves "scientifiques" que l'on peut avaler des pesticides au petit déjeuner.
 
http://video.google.com/videoplay?docid=-6926416900837431282#

Ames sensibles s'abstenir. Déconseillé aux "rageous", "astre noir", "berthod", "zygomar" qui risqueraient de remettre en question la structure fondamentale de leur vie et d'être ramassés à la petit
cuillère, subséquemment.


rageous 27/10/2009 23:11


"« Nos idées ne sont pas partagées par les agriculteurs du département (...) Nous n’avons pas su faire partager nos valeurs de solidarité et de partage, »
C'est un poil marrant de relire ça rétro-activement sur ce billet parce que leur ambition d'êtres écoutés et compris dans des "valeurs de solidarité et de partage" avec ce saccage hallucinant de
bêtise de cette recherche ne va certainement pas les aider d'avantage!


Cultilandes 27/10/2009 22:58



Les Verts pastèque trouvent toujours quelques militants ou "témoins" couleur locales qu'ils présentent comme représentatifs, parfois naïvement sincères, souvent aveuglés par le rouge dans leurs
yeux...
Amos cite "le professeur Nanjundaswamy, fondateur du Mouvement pour la Défense des Fermiers du Karnataka". C'est comme si pour l'agriculture française on citait José Bové ou son syndicat
la Confédération Paysanne, très minoritaire, dont le score électoral a fortement reculé à l'occasion des dernières élections professionnelles pour les Chambres d'agriculture!
A preuve, ce lien vers le site écolo Citron Vert, pourtant sympatisant de la Confédération paysanne,
cont voici un extrait: (1ère colonne 2001, 2e colonne 2007)

La participation a été relativement forte puisque les 66.40 % constituent près de 5 points de mieux qu’en 2001.


Ces élections ont vu une progression modérée de la FNSEA, et une forte poussée en faveur de la Coordination Rurale. La Confédération Paysanne, en revanche a nettement chuté, tombant aux
alentours de 20% et ne conservant, nationalement, la deuxième place que grâce à un fort résultat hors métropole.
Eh oui, on vote démocratiquement, chez les agriculteurs!




Confédération paysanne :


26,8% :


20,14%




Coordination rurale :


12,2% :


18,7%




FNSEA / JA :


52,8% :


54,9%






Cultilandes 27/10/2009 22:38


Au cas où vous n'iriez pas lire directement, cet autre extrait: "De nombreuses études indépendantes ont montré ces dernières années que la culture de plantes intégrant
des gènes Bt a limité de manière considérable l'emploi de pesticides chimiques et a parallèlement fait augmenter le volume des récoltes, surtout dans les exploitations agricoles de petite taille
dans les pays en développement", estime le Prof. Qaim. D'après lui cependant, les études scientifiques dans le domaine ne se sont intéressées jusqu'ici qu'aux impacts directs de l'introduction de
plantes Bt, c'est-à-dire d'un point de vue simplement agronomique. L'étude conduite par le Prof. Qaim et son équipe considère quant à elle les aspects sociaux et économiques de l'introduction de
ces denrées en Inde".


Cultilandes 27/10/2009 22:36


à propos de la légende des fermiers indiens qui se suicident à cause du coton Bt:
Cet article de Bulletins électroniques qui complète d'autres
études plus sérieuses, basées sur des statistiques.
Extrait: "Les gains directs et indirects de l'introduction du coton Bt en Inde s'élèvent à 1,87 million de dollars. 60% des cas d'augmentation des revenus profite à des
foyers vivant sous le seuil de pauvreté. Par ailleurs, les effets bénéfiques sur l'emploi touchent en priorité les femmes."


Sceptique 19/10/2009 07:07



Guerre contre la Science. Nouvelles du front français*


 


Il a bien failli perdre sa médaille, le héros de ce coup de main, la destruction, par lui tout seul, de soixante-dix pieds de vigne transgénique, plantés par l'INRA**, résistants au virus du "court
noué", mais pas à la cisaille. Tout fier, il était allé réclamer sa récompense à ceux qu'il avait sauvés par son exploit. Ceux qui seraient forcément tombés raides morts s'ils avaient bu du vin de
ces vignes.


Hélas, mais heureusement, pas pour longtemps, comme on va le voir, ces ivrognes inconséquents avaient été associés à la recherche, l'avaient comprise et acceptée, et sont tombés sur le râble de ce
zélote très c..


Mais voilà que Sainte Europe est descendue en personne du ciel pour défendre son petit soldat. Elle avait condamné à l'avance, du bout des lèvres, cette expérimentation, mais son chuchotement,
amplifié par une Ligue de Vertu dissidente, a été entendu par un Tribunal Administratif. Le petit soldat n'avait été, avec un peu d'avance, que l'auxiliaire de la justice. Il méritait, non les
arrêts de rigueur, mais une citation à l'ordre de la brigade de faucheurs.


Oui, mais la coupable INRA avait fait appel de la condamnation, et l'appel n'était encore ni examiné, ni jugé. Retour à la case "insubordination" pour le petit soldat.


Cependant, je pense qu'à terme, il aura sa médaille. Bien qu'il s'agisse de vignes, le Seigneur ne peut faire de la peine à son élu José, saint patron des faucheurs.


L'INRA et ses complices seront chassés du Paradis, qu'il est de toute façon prévu de débaptiser pour le nommer Enfer. 


Sceptique


*Le"Monde" du 9 Octobre 2009, page 4 (Planète).


**Institut National de Recherche Agronomique