Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 17:34
 

Pour entretenir la flamme, Marie Monique Robin alimente son blog des rebuts de son enquête (qui figurent toutefois dans son livre). Avec elle, on peut tout avaler sauf des OGM. Dans sa dernière livraison , la voici qui démontre avec des preuves encore plus désarmantes que « Monsanto sait que le principe d’équivallence en substance est une escroquerie ». MMR ne sait pas ce qu’est le principe d’équivallence en substance mais elle sait que c’est une escroquerie, et mieux, elle sait que Monsanto sait.

Tenez-vous bien, parce que la démonstration dépasse de loin toutes les imbécilités que nous avons relatées. Ca vaut largement un Vélot de platine. La preuve , elle la tient d’un ancien salarié de Monsanto , paraît-il. Kirk Azevedo , embauché chez Monsanto a découvert le pot aux roses et s’est bien sûr ouvert à la lauréate du prix d’Albert Lombre.

« Contacté par un chasseur de tête, ce diplômé de chimie avait démissionné des laboratoires Abbott, où il était chargé de tester de nouveaux pesticides, pour rejoindre ce qu’il considérait alors comme l’« entreprise du futur ».
Sa mission était de promouvoir auprès des négociants de semences et des agriculteurs californiens deux variétés de coton transgénique que Monsanto s’apprêtait à lancer sur le marché :
un coton Roundup ready et un coton dit « Bt », manipulé génétiquement pour produire une lectine insecticide (comme les pommes de terre transgéniques d’Arpad Pusztai), grâce à l’introduction d’un gène issu de la bactérie bacillus thuringiensis.
« J’étais vraiment très enthousiaste, me raconte Kirk Azevedo. Je pensais effectivement que ces deux OGM allaient entraîner une réduction de la consommation d’herbicides et d’insecticides. Mais la
première note discordante est venue trois mois après mon embauche. J’avais été invité à Saint-Louis pour visiter le siège et participer à un stage destiné aux nouvelles recrues. À un moment, alors que je défendais avec ferveur la biotechnologie qui allait permettre de diminuer la pollution et la faim dans le monde, l’un des vice-présidents de Monsanto m’a pris à part et m’a dit : “Ce que raconte Robert Shapiro est une chose, mais ce qui compte pour nous, c’est de faire de l’argent. C’est lui qui entretient la galerie, mais nous ne comprenons même pas de quoi il parle” »

Un diplomé de chimie embauché pour promouvoir des semences transgéniques. Pourquoi pas ? Après tout , on a bien des spécialistes du paranormal qui donnent des leçons de science à des scientifiques.On peut toujours faire des scéances de rattrapage. Pourtant, plus de 10 ans après, ledit Kirk ne les a toujours pas faites, d'où son l'intêret de son témoignage pour MM Robin qui joue sur l'ignorance de ses zélateurs pour continuer à exister. Car entre la lectine de la pomme de terre, et le gène BT tel que celui introduit dans les plantes telles que le coton, il n'y a strictement aucun rapport !

Passsons. Voilà que les dirigeants de Monsanto ,qu’on croyait diaboliquement intelligents, se coupent l’herbe OGM sous le pied. Un vice-président de Monsanto déglingue en deux phrases le plus enthousiaste de ces nouvelles recrues en stage de « bourrage de crâne » en lui avouant que tout ça est du flanc, qu’on est juste là pour se faire du pognon !

  • « C’était qui ? » lui demande Fantomette ?

  • Vous ne devinez pas la réponse ?

  • « Je préfère ne pas dire son nom », hésite Kirk Azevedo.

Mais un an plus tard intervient une « nouvelle désillusion » de ce pauvre mais courageux Kirk qui n’a toujours pas compris . C’est donc au tour d’un scientifique « spécialiste du coton » dont l’ancien employé modèle de Monsanto préfère une fois encore taire le nom qui se charge de mettre les pieds dans le plat, « C’est alors qu’il m’a dit : “Non, il y a d’autres différences, les plants de coton transgéniques ne produisent pas que la protéine de résistance au Roundup, mais aussi d’autres protéines inconnues produites par le processus de manipulation.” » .

Ca y est, cette fois-ci Kirk est édifié , au point que son imagination galopante lui joue des tours.

« J’étais sidéré ! À l’époque, on parlait beaucoup de la maladie de la “vache folle”, l’encéphalite spongiforme bovine, et de sa contrepartie humaine, la maladie de Creutzfeldt-Jacob, des pathologies graves provoquées par des macroprotéines qu’on appelle “prions”. Or, je savais que nos graines de coton transgénique allaient être vendues comme fourrage pour le bétail, et je me suis dit que nous n’avions même pas vérifié si ces “protéines inconnues” n’étaient pas des prions… »

Celle-là reconnaissons qu’on nous l’avait encore jamais faite.

Selon toutes les connaissances actuelles, Le prion est une protéine présente naturellement dans les cellules cérébrales (donc exclusivement animales) , normalement détruite par des enzymes, qui devient pathogène suite à des mutations dont l’origine est encore mal connue. C’est dans ces conditions uniquement que le prion s’accumulent dans les cellules, donnant la dégénersecence appelé Encéphalopatie spongiforme bovine chez la vache. La crise de la vache folle des années 1990 est liée à l’isuffisance de chauffage et de purification des farines animales, suite à une indélicatesse d’une entreprise britannique. Jamais encore, malgré l’imagination délirante des anti-OGM , quelqu’un n’avait suggéré q’un’ gène de résistence au RoundUp provenant d’une bacterie conférerait à une plante la capacité à produire un prion, et puisqu’on est dans l’absurde, un prion mutant et pathogène.

Le vertueux Kirk qui a décidemment tout compris termine sa narration bien en phase avec la musique robinienne :

« Par la suite, j’ai essayé d’alerter mes collègues et, petit à petit, j’ai été mis à l’écart. J’ai aussi contacté l’université de Californie et des représentants du département agricole de l’État, mais je n’ai rencontré que de l’indifférence. J’étais tellement perturbé que j’ai finalement décidé de démissionner, pour ne pas être complice d’un comportement aussi irresponsable. Mais ce ne fut pas une décision facile à prendre… En partant, j’ai renoncé à un très bon salaire et j’ai sacrifié des dizaines de milliers de stock-options. En fait, Monsanto achète le silence de ses salariés…
–Que pensez-vous aujourd’hui du discours de Robert Shapiro ?
C’est du baratin ! Quand je repense à la manière dont nous travaillions à l’époque, c’était une perpétuelle course contre la montre ; et le seul objectif, c’était de s’imposer au plus vite sur le marché des semences. Si on veut vraiment sauver le monde, on commence par vérifier soigneusement l’innocuité des produits que l’on fabrique. »

Nous concluerons un peu différemment : Si on veut vraiment convaincre le monde, on commence par ne pas prendre les gens pour des abrutis, et par vérifier soigneusement qu’on ne dit pas des niaiseries .

En exclusivité, la prochaine révélation de MMR : un salarié de Monsanto France lui aurait confié l'implication de Monsanto dans l'affaire du petit Grégory....

Anton Suwalki

 PS du 14/05 : comme me l'a fait remarquer Tybert, le "chimiste" qui a convaincu madame Robin que la vache folle pouvait s'attrapper par le coton OGM est devenu chiropracteur. Un gage de sérieux scientifique pour une adepte du paranormal...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ptoufle 25/05/2008 21:49

Avant j'hésitais entre mauvaise foi militante et disons omission involontaire d'éléments.
Après avoir visionné cette émission :
http://www.dailymotion.com/video/x54f2u_parlons-net-n9-mariemonique-robin-o_news
il est évident qu'il s'agit de mauvaise foi caractérisée combinée à une rancoeur incroyable : "moi je connais tout, j'ai tout vu je suis allée partout, vous ne connaissez donc rien".
Ajoutons qu'il paraîtrait que c'est Monsanto qui a "activé" l'AFIS pour une critique de son film...

consternant

Hachemi 22/05/2008 15:18

Bonjour,

J'ai lu le livre de MM Robin, et effectivement le passage que vous commentez a retenu mon attention, ainsi que vos remarques à propos des prions et de ce kirk.

Je pense qu'il est toujours sain d'avoir des avis contradictoires, et c'est pour cela que je consulte vos articles à propos du livre de MM Robin.

Je me permets cependant de rajouter quelques éléments. Vous dîtes : "Selon toutes les connaissances actuelles, Le prion est une protéine présente naturellement dans les cellules cérébrales (donc exclusivement animales)". Vous voulez parlez des prions uniquement pathogènes pour l'homme ? Car les prions se trouvent également dans certains champignons, notamment certaines levures. Or, celles-ci ne sont pas dangereuses à la consommation, ce qui a intéressé de nombreux scientifiques pour comprendre le fonctionnement de cette protéine particulière.
Mais de toute façon, ça ne change rien au problème, car comme vous l'avez précisé "selon toutes les connaissances actuelles", il n'en existe pas dans les végétaux (le champignon n'est pas un végétal), et encore moins dans les sojas RR.

Cependant, le principe de précaution est justement utilisé dans des domaines d'application où l'on ne maîtrise pas les techniques de A à Z (or l'ogm en fait partie puisque l'on ne connaît pas tous les multiples processus de fonctionnement des gènes). A ce titre, la nature particulière des prions a suffisamment suscité l'intéret des scientifiques de l'INRA, pour engager des recherches. Ainsi, ils ont évoqué la possibilité que des prions puissent contaminer les eaux, les sols, et notamment les pâturages, et que ce risque devait être évalué. Les études sont vraissemblablement en cours, où n'ont pas encore commencé. On émet donc là des hypothèses, qui devront être infirmées ou confirmées par ces études. Ces recherches menées par l'inra n'ont certes pas de rapport direct avec le fait qu'une plante puisse produise des prions, mais nous interpelle quant au fait que l'on connaisse très mal le mode de fonctionnement et la nature de cette protéine, et que l'on ne s'interdise pas d'imaginer une possible contamination de l'environnement par celle-ci.

Concernant ce Kirk et ces "prions dans les sojas RR" : il faut savoir que ce chimiste n'ignore pas que ceux qui sont pathogènes, se retrouvent effectivement chez les mammifères et non dans les végétaux en l'état actuel des connaissances. D'après un article le concernant, il est dit ceci : "What he read then and what is known now about prions has not alleviated his concerns". Pour les non anglophones : "Ce qu'il a lu par la suite et ce qui est connu à propos des prions, n'a pas atténué ses préoccupations [à propos des ogm]". Et d'ailleurs, ce que l'on connaît à propos des prions ne l'ont pas empêché par la suite de mener des recherches sur de possibles interactions entre ces protéines et les ogm : "he continued to research prion disease and its possible connection with GM crops. He says, “The protein that manifests as mad cow disease takes about five years. With humans, however, that time line is anywhere from 10-30 years. We were talking about 1997 and today is 2006. We still don’t know if there is anything going to happen to us from our being used as test subjects.” Traduction (approximative) : La protéine provoquant la maladie de la vache folle se déclare environ 5 ans après. Chez l'être humain cependant, cette pèriode s'étend de 10 à 30 ans avant qu'elle ne se déclare (...) Nous ne savons toujours pas ce qu'il adviendra de nous".

Je pense que Kirk Azevedo juge la modification du patrimoine génétique suffisamment inquiétante, pour que l'on mène des recherches, dans la mesure où cela implique l'application de nouvelles protéines... A tord ou à raison. Mais il est bien au courant de la nature des prions.

La question à poser serait alors : Est-il raisonnable de mener ou vouloir mener des recherches sur ce type de protéines et son hypothétique implication dans les ogm, puisqu'on les retrouve à la fois chez les mammifères, dans certains champignons (non pathogènes), et que l'on souhaite -à l'instar de l'inra- évaluer les risques de contamination dans les sols, les pâturages et les eaux ?

C'est une question à poser aux scientifiques, et notamment à des biologistes moléculaires (ce que je ne suis pas).

Anton Suwalki 22/05/2008 15:53



Bonjour Hachemi,


 


Vous avez raison de préciser qu’il existe également des protéines prions dans certains
champignons, et que ceux-ci sont d’ailleurs utilisés pour tenter de comprendre comment les prions (animaux) se tranforment en agents infectieux. J’ignore où en sont les recherches sur ce point,
si quelqu’un peut nous éclairer…


Pour le reste, je ne vois pas trop ce qui vous fait penser que ledit Kirk
Azevedo est particulièrement au courant sur les prions, ni pourquoi il faudrait on aurait du prendre au séireux sa thèse échevelée sur le maîs
RR produisant des prions . Quand on raisonne comme ça, on peut effectivement Tout imaginer  !   Et en matière d’imagination , c’est sûr que les
anti-OGM ne sont jamais en reste.



Ensuite, si ce monsieur a effectivement dit à Madame Robin ce qu’elle en rapporte, genre : « À un moment, alors que je défendais avec ferveur la biotechnologie qui allait permettre de diminuer la pollution et la faim dans le monde, l’un des
vice-présidents de Monsanto m’a pris à part et m’a dit : “Ce que raconte Robert Shapiro est une chose, mais ce qui compte pour nous, c’est de faire de l’argent. C’est lui qui entretient la
galerie, mais nous ne comprenons même pas de quoi il parle…” » , je dois reconnaître que c’est une deuxième raison pour ne pas
le prendre très au sérieux.


Que pensez-vous à ce sujet ?


 

Anton


PS : si vous pouvez nous indiquer un lien éventuel avec l’article que vous
citez.



Jorj X. McKie 20/05/2008 13:59

C'est justement le problème. D'être une militante en soi n'est pas un défaut ; se dissimuler derrière "l'objectivité" d'une carte de presse pour faire un film de propagande est toute autre chose. D'avoir cette position contradictoire doit d'ailleurs en partie provoquer son agressivité, d'autant plus qu'il lui est de plus en plus difficile de tenir son discours du début ; faire un film sur Monsanto, et non contre les OGMs.
JxM

ptoufle 20/05/2008 11:30

Bonjour à tous,
Il semble que Mme Robin reprends ni plus ni moins l'agressivité des militants anti-OGM de tous poils...

Jorj X. McKie 14/05/2008 00:21

LES EXCES DE MMR et d'AURELIEN
Suite à un commentaire d'Aurelien sur le blog du "Monde selon Mansanto", j'avais posté une remarque ironique, qui fut censurée [1] (le mien, pas celui d'Aurelien) . Je vous laisse juge:
Aurelien : Ryuujin travaille dans le domaine, comment voulez-vous qu'il reconnaisse qu'il fait complètement fausse route dans son travail ? C'est un peu comme dire à un curé d'avoir un regard critique sur son église.

Jorj X.Mckie : Aurelien ne travaille pas dans le domaine, comment voulez-vous qu'il reconnaisse qu'il est incompétant ? C'est un peu comme dire à un fanatique que la raison existe... [2]

Censuré quelques jours il vient d'être remis en ligne, avec un petit mot d'excuse. C'est suffisamment rare pour le souligner:
Bonjour,
Après seconde analyse, les modérateurs du site ont décidé de remettre le commentaire suivant en ligne :
- date : le 09/05/2008 à 02:11
- email : xxxx@yyy.fr
- pseudonyme : Jorrj X. McKie
- message : "Aurelien ne travaille pas dans le domaine, comment voulez-vous qu'il reconnaisse qu'il est incompétant ? C'est un peu comme dire à un fanatique que la raison existe..."
Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée,
l'équipe des Blogs d'ARTE TV.

Entre les deux, mon commentaire sur cet article d'imposteur. Évidemment, je ne fais aucun lien direct (méthode MMR).
Mais je remarque que les réactions sur l'article d'Imposteurs sur la polémique des "Voleurs d'yeux" [3], ne sont pas légion. Diraient-ils vrai?

P.S.
Tu vois, Aurelien, finalement on peut faire de la rhétorique aussi nulle que la tienne (et encore je suis très gentil). Juste une grosse différence; l'humour. Et si tu trouves le sujet trop grave pour ironiser, alors renseigne-toi avant de dire des conneries. Et si tu n'as pas que ça à faire, un humble conseil, concentre-toi sur "je n'ai pas que ça à faire". Troll tu es, Troll tu resteras.

JxM




[1] http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto/frontUser.do?method=getPost&postId=37943&blogName=LemondeselonMonsanto#comment
[2] Incompétent, Désolé pour la faute d'orthographe
[3] http://imposteurs.over-blog.com/article-19341056.html

Anton Suwalki 14/05/2008 08:35



"Ryuujin travaille dans le domaine, comment voulez-vous qu'il reconnaisse qu'il fait complètement fausse route dans son travail ? "
Remarquable, les Aurélien and co réclament donc que la parole soit monopolisée par ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent.



luc marchauciel 13/05/2008 19:07

Tiens, Lacan se met à la biologie...

Anton Suwalki 14/05/2008 08:31


Je découvre les dernières conneries d'Aurélien. Effectivement, j'ai tout de suite fait le rapprochement avec la "topologie" lacanienne !


canardos 13/05/2008 16:03

je cite un extrait:

"Le dynamicisme biologique est un cadre théorique et d’expérimentations en biologie. Cette synthèse introduit sans les développer les grands thèmes liés à sa conceptualisation. Le DB définit une biologie de l’interaction plutôt qu’une biologie développementale, conçoit l’organisme vivant comme un concept génératif, et introduit un pattern évolutionniste de l’objet vivant régi par des dynamiques causale et acausale, au sein de champs d’interaction propres à la méthodologie invoquée. Les parties mathématiques sont volontairement non développées pour plus de clarté et dans un effort de vulgarisation."

qu'estce que ça serait si il n'y avait pas un effort de vulgarisation!

quel verbiage vide ne s'appuyant bien sur sur aucune présentation d'experimentations!

LOL!

maintenant je voudrais bien comprendre ce que vous tentez de démontrer en mettant ce lien par rapport aux affirmations de MM. Robin sur les ogm et les maladies à prion?

Jorj X. McKie 13/05/2008 15:55

Je suis maudit, comme quoi dire des bêtises ;-)

Houaou !, j'adore Aurelien et ses liens. Non, non sans rire c'est du top. (enfin en vous maîtrisant un peu) . Deuxième, dixième, peut être centième degré. Aurelien montre nous la voie de la novalangue pour nous instruire...

Pardon, je dois aller faire pipi.
JxM

Jorj X. McKie 13/05/2008 15:53

Désolé le commentaire précédant n'est pas bien passé. il fallait y lire :

>>Pour vous instruire:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39750

Jorj X. McKie 13/05/2008 04:49

>>Pour vous instruire:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39750

luc marchauciel 12/05/2008 22:48

Il n'est pas si sûr que "celle-là on ne nous l'avait pas encore faite". En effet, en octobre 1996, quand les premières cargaisons de soja OGM sont arrivées en Europe, Greenpeace a tenté d'organiser le blocage des cargaisons dans le port d'Anvers. Libération en avait rendu compte le 1er novembre sous le titre "Alerte au soja fou", ce qui avait d'emblée posé le cadre (et le niveau...) du débat.

aurelien 12/05/2008 22:34

Pour vous instruire:
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=39750

tybert 12/05/2008 10:48

Le chimiste ( Kirk Azevedo si j'ai bien compris) qui a été mis à la porte par monsanto ( si j'ai bien compris) exercerait actuellement la profession de chiropracteur...Ce qui évidemment le rend crédible aux yeux des auréliens mariemoniquerobinophiles , elle même vigoureusement antizététicienne dans ses propos sur son blog..
Mais il fallait y penser, le prion c'est une invention de Monsanto..D'ailleurs Gajdusek ( prix nobel de médecine, encore une supercherie de la science officielle..) a expérimenté le prion sur les pauvres aborigènes de la tribu Fore de Nouvelle Guinée, ce qui leur a flanqué le Kuru..
Ce serait risible s'il n'y avait pas tant de personnes qui croient à toutes ces sornettes.

rageous 11/05/2008 23:15

Mise à part le dernier scoop de la dame (qu'elle apl rush!) les billets précédents sont plutôt savoureux, ceux concernant son appel à débattre avec Ryuujin, les échanges sont pas mal non plus avec les internautes rattachés à sa cause(ette ou causerie au choix)), appel au débat qu'elle est incapable de tenir puisqu'elle se limite à répondre qu'il faut absolument lire son livre et voir son film...jusqu'à ce billet qui coupe net (et ça semble l'arranger) dès lors qu'un internaute dévoile l'identité de Ryuujin, ce dont on se fout pas mal d'ailleurs et qui n'est pas le propos du débat auquel elle tenait temps, la dame à un caractère de cochon et un manque de flegme, même Aurélien semble beaucoup moins la ramener qu'il ne l'a fait ici. Intéressant...

canardos 11/05/2008 05:40

décidement, MM. Robin est hors concours pour le Vélot d'Or avec son prion pathogene fabriqué par une plante transgenique...

peut-etre faut il créer un Séralini de Platine, ou mieux encore un prix de la vache folle attribué jusqu'à la fin des temps à MM.Robin...

en effet qui mieux qu'elle mériterait ce titre!?

sinon on nage en pleine théorie du complot avec un mixte du protocole des sages de Sion ou le Conseil d'administration Monsanto remplacerait le complot juif et de l'avion qui ne serait jamais écrasé sur le pentagone le 11 septembre....

Pour parler sérieusement les méthodes de MM. Robin puent tres fort

Jorj X. McKie 11/05/2008 02:19

Chers Imposteurs,
Merci de votre action de salut intellectuel et public pour relever les incohérences scientifiques et autres allégations démagogiques de Mme ROBIN.
Si MMR défendait son film, en ouvrant le débat, en acceptant sa position engagée donc subjective et en respectant ses contradicteurs, j'aurais, chers Imposteurs, pu considérer votre prose comme agressive et preuve d'un positivisme scientiste exacerbé (c'est une hypothèse).
J'aurais pu ! Oui, mais voilà, dans sa forme le film de MMR était déjà fâcheux par son aspect manichéen. Pourquoi pas, c'est un point de vue qui peut être légitime.
De là à continuer sur son blog associé, il y a un monde.
À regretter les propos modérés de mes premiers commentaires.

Des erreurs scientifiques, des raccourcis osés, des approximations dirigées sont déjà peu agréables, mais associées à la RHETORIQUE DETESTABLE de Mme Robin cela devient rédhibitoire.
(Pour les lecteurs non assidus, je rappellerais que Mme Robin pratique : la censure régulière sur son blog des commentaires critiques, pas insultants juste critiques - les attaques ad hominem plus ou moins cachées - la menace juridique envers les bloguers- la publication d'échanges privés - la divulgation inquisitoire du pseudo de blogueur ).

Si Imposteurs dénonce les failles du discours scientifique de Mme Robin, alors je vais m'associer à eux pour dénoncer la rhétorique déplorable de Mme Robin (mais fort bien mené au point de vu marketing).
Par ce que son blog révèle une position dogmatique, déjà introduite dans son film, limite autiste ; par ce qu'il faut ouvrir le débat et non le polluer ; par ce que l'hystérie est improductive ; par ce qu'il faut du respect envers ses contradicteurs et par ce que la déontologie à un sens pour moi.

P.S.
MMR, si vous pouviez comprendre la citation suivante vous feriez un grand pas en avant.

"Si vous voulez être reconnu, donc critiqué intelligemment et équitablement,
il ne faut pas commencer par décréter a priori que toutes les critiques
ne peuvent se reposer que sur l'incompréhension, la malveillance et la haine."
Bouveresse