Le Vélot d’Or à Roland Gori, psychanalyste

Publié le par Anton Suwalki

On en apprend tous les jours ! Pour ceux qui croyaient que la psychiatrie était la branche de la médecine consacrée à l’étude et au traitement de la santé mentale et des troubles psychologiques, que le psychiatre était un médecin spécialiste exerçant en hôpital, clinique ou cabinet privé ayant effectué un parcours complet d’études générales médecine avant de choisir sa branche… Voilà que, Roland Gori, psychanalyste et professeur de psychopathologie,  nous apprend dans le Monde du 3 Mai que tel n’est pas le cas (du moins en France), mais que ça tendrait à le devenir, à son grand dam ! Certes, nous pensons depuis très longtemps que la psychanalyse, théorie du psychisme dominante en France y compris dans le domaine hospitalier est une pseudoscience. Mais ça va beaucoup mieux quand ses propres représentants le confirment :

 

 

 

« Nous sommes entrés dans l'ère d'une psychiatrie postmoderne (sic), qui veut allouer, sous le terme de "santé mentale", une dimension médicale et scientifique à la psychiatrie. » 

 

Mais où va-t-on je vous le demande, si l’on se met à attendre des psychiatres que leur pratique ait quelque chose à voir avec leur statut de médecin, qu’ils aient une approche scientifique de leur discipline et qu’ils soignent les gens qui viennent consulter, comme de vulgaires…médecins ! Pourquoi pas les guérir pendant qu’on y est ?

 

Bah, que les psychanalystes se rassurent, le divan restant un bon substitut du confessionnal, et ils ont encore de beaux jours devant eux vu la crise des vocations sacerdotales. Il paraît même que ça rapporte plus !

Publié dans Le Vélot d'or

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Il est des "disciples" d'Onfray qui doivent être extra-lucides et prédire l'avenir mieux qu'Elisabeth Teissier, vu que ce billet d'Imposteurs  date de mai 2008, alors que le bouquin d'Onfray
est sorti en avril 2010.


Un "disciple" qui a deux ans d'avance sur le maître doit être très très très doué,...


Bon, vous devez faire partie de ceux qui ont découvert seulement avec la sortie de "Crépuscule d'une idole" qu'il existait une critique de la psychanalyse. Jusque-là, croyiez vous, bien
confortablement engoncé dans vos mythes, que seuls Hitler et Staline n'aimaient pas la psychanalyse, ce qui prouve bien que celle-ci est du côté des gentils ?


Je suis au regret de devoir vous apprendre que la critique rationaliste de la psychanalyse existe depuis la naissance de la psychanalyse.


Dur, hein ?


Je vous conseille de vous asseoir pour encaisser le choc d'une deuxième révélation de suite : dépuis plusieurs siècles, il existe une critique rationaliste du christianisme qui affirme que les
événements rapportés dans la Bible ne sont pour l'essentiel pas des événements historiques, mais des mythes (un peu comme les guérisons que raconte Freud dans ses livres).


Désolé pour le choc.



Répondre
D


Tiens ! encore un disciple du sinistre Onfray, qui avale tout ce qu'on lui fait croire!!


Et en plus, avec une bonne tête de "refoulé" vainqueur! Bon courage à toi...



Répondre
C
effectivement, si on inclut les psychanalystes dans la competition du vélot d'or, la concurrence devient plus rude et vélot seralini et meme MM.Robin ont du souci à se faire.

En matiere de bidonnages, de sophismes, de mauvaise foi et de baratinage pseudoscientifique, l'école psychanalitique a 80 ans d'avance!

mais c'est vrai y en avait marre de voir toujours les memes au Vélot d'or!
Répondre