Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 20:16

GFP est un internaute bien connu des lecteurs d’imposteurs, et très actif sur les différents forums et sites qui traitent des OGM. Il est intervenu Dans un billet récent consacré à la procédure d'autorisation de mise en culture du maïs 1507 écrit par ce monsieur.

Comme beaucoup d’autres journalistes, Jean Quatremer aligne les sophismes, les poncifs et les amalgames les plus ridicules : il suffit pour s’en convaincre de voir son commentaire sur… les gaz de schiste : « L'impact sur la biodiversité est donc nul. Donc aucun danger, pas le plus petit risque, par exemple, que les abeilles disparaissent? Juste des délires d'obscurantistes qui empêchent déjà la glorieuse révolution du gaz de schiste? »

Passe encore cette paresse intellectuelle , si banale dans ce milieu professionnel. Il y a plus grave. Ce monsieur n’aime visiblement pas les commentaires argumentés et sourcés qui pointent son insoutenable légèreté et son ignorance.  GFP (« Albert ») l’a appris à ses dépends. Plusieurs de ses commentaires ont été censurés par l’intéressé. Pire, GFP a reçu par mail  un message l’informant que Jean Quatremer transmettait le « dossier » à son avocat.  Dire que le canard où sévit ce journaliste s’appelle « Libération »…

Anton Suwalki

L’affaire relatée par GFP sur Doctissimo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

En_Marchant 23/07/2015 11:01

Ah ! Ineffable outrecuidant "j4mer", fat suppôt des donneurs de leçons, vous devriez travailler pour « Valeurs actuelles » ! Votre haine de la gauche, fait de vous un misérable triste sire.
Ah ! Cher "j4mer", avec vos cheveux gominés, votre raie bien droite comme votre pensée néolibérale nauséabonde, vous êtes grotesque.
La dépression américaine de 1929 a duré quatre ans, le peuple grec souffre depuis six ans ? Fameuse fumeuse «troïka» !
Cela vous fait quoi le matin lorsque vous vous pommadez dans votre nid douillet de Bruxelles après avoir péroré sur Arte et autres colonnes ?
La dette a servi de prétexte pour mener des politiques d’une austérité draconienne au bonheur des néolibéraux que vous encenser et qui ont amené l’Europe au bord du gouffre.
Avez-vous dit que depuis 2010, la Grèce est soumise à d’infernales attaques spéculatives de la part de vos amis des marchés financiers ?
Les dépenses militaires représentent 4% du PIB (fausse menace turque), contre 2,4% en France ? Pourquoi ne dites-vous pas que ce sont les entreprises européennes d’armement les bénéficiaires de ce juteux pourcentage ?
Pourquoi ne dénoncez-vous pas l’évasion fiscale, la corruption généralisée , l’impossibilité de faire payer l’impôt aux riches ?
Pourquoi ne dites-vous pas que l'objectif de la troïka dans cette restructuration était de faire payer au plus grand nombre les dérives des banques et autres spéculateurs ?
Pourquoi ne dénoncez-vous pas ces aides qui ont permis aux prêteurs de s’enrichir sur le dos du peuple ? Ces généreux prêteurs empruntaient à un taux bas pour reprêter à la Grèce à un taux plus élevé, ah ces généreux néolibéraux ! L’aide à la Grèce a surtout aidé ses créanciers ?
Pourquoi ne dénoncez-vous pas le rôle effarant joué par l’Allemagne et l’insultant Schäuble ?
Votre but et celui de vos amis à vision court-termiste est d’isoler la Grèce et d’isoler Tsipras pour le renverser. Voici votre alternative pour dissuader les autres pions du domino. La question n’est donc pas financière, mais politique.
Pourtant, cette dette n’est pas celle du peuple, alors dites qu’elle est injuste ?
1953, l’Allemagne (Conférence de Londres), la dette avait été réduite de 62 % avec un délai de 30 ans pour le remboursement des créances restantes. Les réparations dues ont été remises à plus tard…
La banque centrale grecque pillée par les nazis. Dommage est estimé à 50 milliards d’euros… le gouvernement allemand n’a jamais remboursé.
2013, la BCE accepte en douce de restructurer la dette irlandaise (échange de titres suite à la faillite des deux plus grosses banques) en violation des traités européens !
Je vous laisse, pôvre j4m, vous n’avez pas fait le bon choix, car le vrai choix est, entre, préserver les intérêts des banques, ou préserver les intérêts des peuples.

ronron 15/11/2013 15:00


J'ai lu son billet sur le site de Quatremer et les commentaires. Merci de nous avoir apporter les précisions sur sa méthode pour modérer son blog. Son billet nous informe de quoi ou plutôt nous
confirme quoi ?


Point 1 : Le dossier OGM sort de plus en plus du rationnel et du droit.


Point 2 : Dans le cas présent, Barnier est un opportuniste.


Bref, rien de neuf sous le cocotier.

Karg se 15/11/2013 11:01


C'est un fasciste, comme l'a décrit W.Reich. Faut pas chercher, on perd notre temps avec des malades pareils. Car ils sont malades, c'est un trait de caractère pathologique. 

Matrok 14/11/2013 15:01


J'ai jadis fait les frais moi aussi du goût de cet individu pour la censure. Il y a quatre ans de cela, suite à un message où je pointais la bêtise d'un de ses articles et les parti-pris et
non-dits habituels sur son blog, sa réaction avait été la suivante : suppression de mon commentaire, et envoi d'un e-mail intitulé par lui-même "censure" à mon adresse, où il se justifiait ainsi
: "Je vous rassure, votre commentaire est encore plus crétin que mon article. Lorsque vous aurez appris à vous exprimer poliment, vous reviendrez." Quelques échanges de mails plus tard, il se
permit de citer mon nom dans un commentaire qu'il publia lui-même sur son blog, et se posa en victime. J'affirme donc encore une fois (puisqu'il nous lira, je n'en doute guère) que son
comportement avait été celui d'un minable censeur. Visiblement, il n'a guère changé, à ceci près qu'il ajoute depuis l'intimidation à l'insulte.

Wackes Seppi 14/11/2013 14:12


« [...] il suffit pour s’en convaincre de voir son commentaire sur… les gaz de schiste [...] » ?


 


Il suffit de voir ses commentaires sur les OGM – ou plutôt à propos des OGM.


 


Dans le billet incriminé :


 


« Ainsi, pour autoriser toutes les importations et mises en culture d’organismes transgéniques, Barroso se réfugiait derrière les avis positifs de l’Autorité européenne pour la sécurité
des aliments (AESA) [...], alors même qu’il s’est débrouillé pour n’y nommer que des pro-OGM » ?


 


On a du mal à comprendre le sens de « y ».


 


Est-ce l'EFSA ? On a du mal à comprendre comment l'individu Barroso aurait pu « se débrouiller pour y nommer... » dans le cadre d'un processus de sélection et de nomination aussi
minutieux et complexe et dont la décision finale est hors de son contrôle.


 


http://www.efsa.europa.eu/en/keydocs/docs/expertselection.pdf


 


Est-ce la Commission ? Encore plus ridicule.


 


.


 


« Mais ça n’est pas le genre de la maison Barroso, celui-ci étant farouchement pro-OGM (et plus généralement pro-tout ce qui provient des États-Unis…) » ?


 


Il est tellement pro-OGM que les instances européennes n'ont pu, jusqu'à ce jour, qu'autoriser la culture de deux événements, le deuxième et seul sous sa présidence (Amflora)
manifestement par une sorte d'accident, à l'initiative du Commissaire John Dalli qu'il a ensuite éjecté de manière éhontée.


 


Comment un observateur averti des choses bruxelloises peut-il ignorer que les autorisations d'importation de produits issus de PGM sont, d'une part, un compromis* pour éviter que l'Union
européenne ne se fasse sanctionner à l'OMC et, d'autre part, une obligation si l'Union veut que ses animaux soient correctement nourris ? Il n'y a qu'une réponse : l'aveuglement


 


.


 


« Ce serait, en effet, une erreur de croire que le futur retraité de la Commission (son mandat s’arrête dans un an) souhaite que les Etats prennent leur responsabilité. Car on est ici en
matière de comitologie, ce qui donne des pouvoirs importants à l’exécutif européen » ?


 


Phrase difficile à comprendre. M. Barroso souhaiterait peut-être que les États membres n'arrivent pas à produire une majorité qualifiée, ce qui le mettrait en position de décider ? Mais
c'est ce qui s'est régulièrement produit par le passé... Et ce Barroso censément pro-OGM a utilisé toutes les ficelles pour ne pas décider dans le cas des demandes d'autorisation de mise en
culture. La preuve ?


 


.


 


« On se demande donc, vu la sensibilité du dossier, pourquoi il a fallu attendre novembre 2013 pour que les opposants aux OGM se réveillent au sein de la Commission » ?


 


Mais ! M. Quatremer ! Parce que, après 12 ans de procédure, en fait de manoeuvres dilatoires pendant toute la présidence du Barroso censément pro-OGM, la Commission a été
contrainte par une décision de la Cour de justice de l'Union européenne de mener la conclusion à bien.


 


On se demande comment un observateur aussi averti des choses bruxelloises a pu poser cette interrogation


 


.


 


« Et ils ne sont pas nombreux [...]… La proximité d’élections européennes qui s’annoncent difficiles pour les pro-Européens dans plusieurs pays, dont la France profondément opposée aux
OGM, n’y est sans doute pas étrangère » ?


 


C'est un jugement. Il faudrait vérifier les positionnements idéologiques des quatre commissaires qui ont voté contre. Pour M. Barnier, M. Quatremer a pourtant écrit :
« Michel Barnier, ministre de l’Environnement entre 1993 et 1995, n’a jamais fait mystère de ses réserves à l’égard des OGM »...


 


.


 


« Pourquoi ajouter un nouveau grief à l’égard de l’Union alors que la liste est déjà longue ? »


 


Mais c'est simple ! Its the Court decision, stupid ! La Commission aurait été en très mauvaise posture si elle avait pris une nouvelle mesure de procrastination.


 


Il s'en suit du reste qu'on ne peut pas taxer les Commissaires qui ont voté pour de « pro-OGM ».


 


Cette question nous confronte aussi à un problème cornélien : M. Quatremer suggère-t-il que la Commission aurait dû adopter – en fait au prix d'une nouvelle illégalité et d'un nouveau
mensonge à la population européenne – une décision électoraliste de circonstance ?


 


.


 


Au total, on ne peut qu'être surpris par l'indigence du billet.


 


______________


 


 


*  Compromis dont les pays producteurs se félicitent : c'est l'agriculture européenne qui est pénalisée. Quand la Roumanie était en dehors de l'Union, elle produisait du soja GM et
était autosuffisante. Maintenant, elle fait comme tout le monde en Europe : elle ne cultive plus de soja GM et en importe...

cdc 14/11/2013 11:51


Maintenant, Quatremer est un journaliste de Libération, et il est regrettable de constater que toute la gauche (mondiale, je dirais) ou ce qu'il en reste, fait la course à l'échalote avec les
zécolos et veut se montrer plus verte que les Verts.

cdc 14/11/2013 11:42


Dommage car Jean Quatremer est en général un journaliste intelligent qui a une vision assez juste des mécanismes européens. Mais sa réponse citée ici est particulièrement stupide :


la disparition des abeilles erait donc due aux OGM (interdits en France) ?  Ah bon je croyais que tous les bons zécolos incriminaient les néonicotinoïdes, mais pourquoi pas y adjoindre
les OGM des  pays voisins (enfin, pas si voisins que ça).

que vient faire là le gaz de schiste ? Ah oui, les obscurantistes... Non, encore une fois les zécolos qui, effectivement, sont opposés à l'exploitation du gaz "de schiste", celui-là
même qui a permis aux USA de réduire énormément sa dépendance pétrolière et même de vendre son charbon à l'Europe, un comble ! Monsieur Quatremer soutient la noble cause défendue par tous les
artistes en vue d'Hollywood (et d'ailleurs), ces bonnes âmes qui ont quatre piscines, deux avions, huit voitures (dont une Prius) et qui condamnent fermement le gaspillage énergétique des
autres...



Dommage...

Vincent 14/11/2013 00:05


Quatremer est connu des services


 


http://blog.mondediplo.net/2008-12-01-RQPJQ-Rien-Que-Pour-Jean-Quatremer


www.acrimed.org/mot1000.html

Proteos 13/11/2013 23:36


Je ne contesterais pas la "censure" en elle-même: après tout, Jean Quatremer est libre de publier les commentaires qu'il souhaite, c'est le but de la modération a priori. Et puis après un certain
nombre de commentaires, tout ce qui pouvait être dit a été dit…


Le problème, c'est plutôt la façon qu'il a d'évacuer tout type de document de synthèse scientifique, même publiés dans des institutions dans son domaine de compétences, l'Europe. On voit qu'il
préfère ses convictions à ce que disent ces documents, il ne juge même plus bon d'y répondre. Mais on peut tous être victime du même type de biais. 

AlainCo 13/11/2013 20:48


La méthode habituelle des tenant de la pseudo-science officielle...


 


je connais ;-)


Moi c'est juste plus américain... sciAm , Houelette, cansandra curse...


quand les études ne leurs plaise pas, quand les preuves s'accumulent de façon déplaisante, on censure...