Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 12:23

Une analyse de Gil Rivière Wekstein de l’entêtement français dans l’affaire de la clause de sauvegarde totalement injustifiée sur le maïs GM Mon 810. AS


Au secours , le lyssenkisme est de retour !

Un an et quatre jours après les révélations du président de la République concernant ses « doutes sur les bénéfices sanitaires et environnementaux des OGM », l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa/Aesa) a mis un terme à la pantalonnade française sur les OGM. Dans un document particulièrement bien étayé, elle a rejeté sans ambiguïté chacun des arguments présentés par la France pour justifier l’interdiction du maïs transgénique MON 810 de Monsanto.

Un an et quatre jours après les révélations du président de la République concernant ses « doutes sur les bénéfices sanitaires et environnementaux des OGM », l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa/Aesa) a mis un terme à la pantalonnade française sur les OGM. Dans un document particulièrement bien étayé, elle a rejeté sans ambiguïté chacun des arguments présentés par la France pour justifier l’interdiction du maïs transgénique MON 810 de Monsanto. A chaque interrogation soulevée par la clause de sauvegarde, et après minutieux examen, l’agence européenne conclut que « les experts français n’apportent aucune nouvelle preuve scientifique ». Cet avis n’a rien de surprenant : il confirme celui de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), qui indiquait le 30 avril dernier que « les maïs portant l’événement de transformation MON 810 et leurs produits dérivés présentent le même niveau de sécurité sanitaire que les variétés de maïs conventionnelles et que leurs produits dérivés ». Avec la publication de ces deux avis, personne ne pourra honnêtement prétendre que la décision du chef de l’Etat – inspirée par l’aile écolo-radicale de son gouvernement – repose sur une réflexion scientifique. Elle est en effet le pur produit d’un choix politique, maladroitement maquillé sous une prétendue expertise à laquelle quelques chercheurs en mal de notoriété ont bien voulu se prêter. Ceci porte un nom : le lyssenkisme.  (…)


La suite sur le site d’Agriculture et Environnement :

http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article460

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Astre Noir 26/11/2008 08:41

Puisqu'Anton parle de Lyssenkisme, je vous recommande l'écoute d'une émission de France Culture consacrée justement à Lyssenko.

Il s'agit de l'émission "La fabrique de l'Histoire" du mardi 18 novembre.
Non podcastable, mais qu'on peut encore écouter ici :
http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/fabriquenew/fiche.php?diffusion_id=68211

A priori, on peut encore écouter les émissions de FC pendant 1 mois après leur diffusion

luc marchauciel 24/11/2008 22:12

C'est vrai que son niveau d'argumentation est ici lamentable et défie tout sens de la logique.
J'étais étonné que tu le présentes comme "militant d'extrême gauche", je le connaissais pas, et j'ai cherché sur google, j'ai effectivement trouvé une mention de lui comme militant d'une scission du PCF (Action Communiste), et sur leur site (de Haute Normandie), on trouve à la date du 12 février 2007 le texte suivant, qui n'a visiblement pas été effacé depuis, comme si ils n'étaient toujours pas au courant qu'ils avaient relayé un hoax grossier :

"Lundi 12 février 2007
Censure OGM
A voir absolument ce reportage qui n'a pas pu passer comme prévu sur Canal+.
A on peut comprendre pourquoi il y a une censure sur ce thème sur le fond mais aussi sur le rôle des institutions


http://video.google.fr/videoplay?docid=-8996055986353195886

Cette vidéo, a été apparemment interdite de diffusion sur Canal+ (qui a pourtant produit le reportage...), elle évoque une étude faite sur des rats à qui on fait manger des OGM...

Intéressant.

A voir avant qu'elle disparaisse du web... donc haut débit conseillé."

tybert 24/11/2008 15:36

Dans "La Recherche" on trouve un bel exemple de néo-lyssenkisme sous la plume d'un historien chargé de commenter "Le monde selon Monsanto":
" Ne jouons pas aux dés avec la vie" dit-il......".....Mais décrire Le Monde selon Monsanto comme un livre « politique » et « idéologique »,.. c'est laisser croire que la « vraie science » est neutre et qu'elle ne peut être traversée au cours de son élaboration par les passions qui agitent le siècle. Croire que les chercheurs « compétents » peuvent échapper à l'idéologie est une illusion tenace. Refuser à la science son statut de production culturelle, c'est laisser entendre qu'elle pourrait être, d'une certaine manière, transcendante. Et c'est précisément l'une des caractéristiques du scientisme. Un exemple, qui plaira aux biologistes moléculaires : l'année dernière, un scientifique « compétent » a tenu des propos racistes sur l'intelligence des Africains et a prédit que le « gène à l'origine des différences au niveau de l'intelligence humaine » pourrait être identifié d'ici dix à quinze ans... C'était James Watson, qui reçut le prix Nobel de médecine en 1962 pour la découverte, avec Francis Crick, de la structure en double hélice de l'ADN. Du coup, ce que disent les chercheurs « compétents » en faveur de Monsanto laisse perplexe. "
A l'époque de Lyssenko on critiquait la génétique sous prétexte que Gregor Mendel était moine. Selon Pascal Acot ( historien, militant d'extrème gauche) Le fait que Watson soit raciste suffit à rejeter les OGMs..