Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 15:33

 

Les médias ont beaucoup parlé d’une étude menée par des chercheurs de l’INSERM et de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (1). Si plusieurs journaux ont donné la parole à Jacqueline Clavel qui a dirigé l’étude, permettant ainsi de clarifier un minimum les résultats, les anti-nucléaires se sont bien entendu jetés sur une partie des résultats sans signification pour en faire la « preuve » que « les centrales nucléaires françaises sont à l’origine de leucémies infantiles aiguës ». « Nos enfants nous accusent déjà », ajoute le réseau Sortir du nucléaire(2).

De manière très risible SDN salue une étude très « rigoureuse », simplement parce qu’il en retire un chiffre qui apporte de l’eau à leur moulin. Est rigoureux pour ces gens seulement ce qui démontre leurs préjugés.

On peut se demander où l’intérêt de renouveler sans cesse des études épidémiologiques en l’absence d’éléments nouveaux. De telles études, plus localisées, seraient sans doute justifiées si des sites nucléaires avaient accidentellement rejeté des niveaux significatifs de gaz radioactifs pendant une période longue. Ca n’est pas le cas : les doses subies les plus élevées se chiffrent en micro sieverts, environ mille fois moins que la radioactivité naturelle en France. En multipliant les études, les périmètres étudiés, on arrive nécessairement du fait des lois statistiques de la distribution des individus à  des cas où le paramètre étudié est plus fréquent qu’attendu : ici , le paramètre, c’est la leucémie infantile, mais il en serait de même pour les verrues plantaires. A quand une étude épidémiologique qui « prouvera » un excès de risque de verrues plantaires à proximité des centrales nucléaires ?

De fait, on a constaté un excès de leucémies pour les enfants de moins de 5 ans vivant à moins de 5 kilomètres d’une centrale, et ce pour la seule période allant de 2002 à 2007 . « L’augmentation va jusqu’à 2,2 chez les enfants de moins de 5 ans » fanfaronne cyniquement SDN.  On a en effet comptabilisé 8 cas de leucémies contre 3.6 attendus dans cette « case », compte tenu du taux d’incidence moyen mesurée en France. On ne peut pour autant strictement rien en conclure scientifiquement, d’autant plus que sur la période la plus longue (1990-2007), c'est-à-dire la plus significative, il y a absence de sur-incidence. 

SDN a choisi dans des tableaux la case qui « démontre » ce qui l’ intéresse, alors qu’elle aurait pu tout aussi bien remarquer que le nombre de cas constatés de leucémies chez les moins de 15 ans pour la même distance, est de seulement 10, contre 13,6 attendus entre 1990 et 2001…. Les émissions des centrales auraient-elles donc protégé les enfants de moins de 15 ans sur une période, auraient-elles été neutres sur la même période pour les moins de 5 ans puis nui à leur santé entre 2002 et 2007 ? Les résultats contradictoires sont là pour souligner l’inanité des conclusions de SDN., d’autant plus que l’on ne constate aucune corrélation entre l’incidence des leucémies et les doses (très faibles) de radiation subies.

Le public auquel s’adresse les anti-nucléaires ne comprend probablement pas la notion même d’étude épidémiologique.. C’est bien sur cette ignorance que s’appuie SDN , il est tellement facile de jouer sur la corde sensible. On connaît le refrain : Regardez ces sans-cœur ! Même en l’absence de certitude, comment osent-ils prendre le risque d’exposer de pauvres bambins innocents à une leucémie ?

Le bon sens de cette affirmation n’est qu’apparent . Prenons tout simplement l’ensemble des enfants vivant près d’une centrale nucléaire :             131 cas de leucémies ont été observés sur l’ensemble de la période 1990-20O7 , soit légèrement moins que le nombre de cas attendus (136). Le « ratio standardisé d’incidence » (SIR) est compris dans un intervalle de confiance à 95% valant entre 0,8 et 1,1.

En d’autres termes, si on s’en tient à une lecture purement statistique des résultats (3) :

------fermer ces centrales nucléaires pourraient réduire d’environ 10% le nombre de leucémies infantiles (SIR =1,1)

mais…..

-------il se pourrait tout aussi bien que ces centrales soient en réalité protectrices, évitant 20% de leucémies infantiles (SIR= 0,8).

On voit bien les limites d’un raisonnement purement probabiliste, c’est-à-dire déconnecté des réalités médicales connues . De ce strict point de vue (4), les deux options - maintenir le nucléaire, ou en sortir- sont tout autant « criminelles », si on suit la logique du principe de précaution jusqu’au bout.

Rien de nouveau sous le soleil nucléaire donc, sauf pour ceux qui se prêts à se jeter sur n’importe quel chiffre insignifiant  comme un chien affamé sur un os à ronger. Bien entendu, SDN qui a salué cette étude comme  « très rigoureuse », aura  occulté les autres études menées par Jacqueline Clavel, dont celle-ci (5)qui aboutissait à des constats intolérables pour eux : Moins de cas de leucémies observés près des centrales nucléaires qu’attendus , quel que soit le périmètre étudié  !

 « Même en situation non accidentelle, la preuve est encore apportée que la technologie nucléaire n’appartient plus à un monde civilisé ». La seule preuve apportée , non pas par l’étude, mais par son interprétation par  SDN, est que ces gens sont des demeurés totalement incurables.

Anton Suwalki

Notes : 

 

(1) voir l’analyse de Yann Kindo à ce sujet

http://blogs.mediapart.fr/blog/yann-kindo/120112/nucleaire-un-titre-peut-changer-une-information

(2) http://groupes.sortirdunucleaire.org/Centrales-nucleaires-et-leucemies

Ce groupe a publié sur son site l’étude qui n’est pas encore disponible officiellement en ligne , ce qui représente un service bien involontaire offert à ceux qui combattent ces obscurantistes. Voir le fichier PDF.

 (3) qui plaident en réalité pour une absence totale de lien de causalité entre leucémies et vie à proximité d’une centrales nucléaires 

(4) Sans parler bien sûr des conséquences inestimables de se priver d’une telle source d’énergie qui assure 75% de nos besoins en électricité

(5) Childhood leukaemia incidence around French nuclear installations using geographic zoning based on gaseous discharge dose estimates, British Journal of Cancer (2006) , résumé ici

http://www.nature.com/bjc/journal/v94/n9/abs/6603111a.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Anton Suwalki - dans Technophobies
commenter cet article

commentaires

e cigarette usa 04/10/2016 14:07

It is really good to make it possible for all that we can at least try our best. Thank for sharing

check url 25/05/2015 16:07

Check the given url for grabbing the free unlimited hacking tools,cheats and different types of resources for pou without any effort.

Commercialista 14/04/2015 09:52

La leucémie est quelque chose de très important, je pense que nous devons agir immédiatement

car title loans 04/02/2015 08:17

You might not be able to pay the lender when the money is due. The lender might let you borrow the money for another 30 days. This is called a “rollover,” or “rolling over” the loan. To roll over the loan, you will pay another monthly fee.

payday loans 03/02/2015 17:38

One of the challenges that individuals run into is that the payday loan companies who put out loans without direct deposit usually have a higher interest rate. This makes sense, too, since they don’t have the option of automatically debiting their money on the due date.

partita iva 19/01/2015 10:50

Se sei proprietario associato di IVA approvato nel corso di una} molto Stato membro del partenariato occidentale, si sarà in grado di registrare la selezione di IVA, a partire laurea Amazon ha pensato a luoghi più tardi (se si sta facendo non hanno vinto socio conto gradi Amazon) .

check cashing corona 10/01/2015 17:16

A automotive headline loan is additionally a brief loan wherever a shopper uses the headline of his or her automotive as security for the loan.

great-essay-writing-service.com 05/01/2015 03:30

The foremost necessary a section of but essay-writer-online.blogspot.com wills it effort for you is that you will see all a section of the writing technique. We’ve an inclination to don't need you to feel painful before at several stage of receiving your document.

Clovis Simard 12/06/2012 03:49


 Blog(fermaton.over-blog.com),No-16. -THÉORÈME BOMBELLI. - ENFANTS vs MATHS ? .

Cé Trumo 07/05/2012 08:47


Je ne m'attendais pas à d'autre type de commentaire. 


 


C'est ce qui est bien ici. On a pas de surprises. 


 


Et ça m'arrange.


 


Merci

Laurent Berthod 05/05/2012 18:05


Ce Trumo, ce serait pas plutôt Ce trouillomètre à zéro intoxiqué par les marchands de peur, menteurs comme la Naomi Oreskes.

Clair de Lune 05/05/2012 16:43


HAHAHAHA, je répète HAHAHAHA !! Qu'est ce qu'il est marrant "Ce Trumo", j'adore ce genre d'humour, il me fait trop rire, grâce à lui je termine ma journée dans la joie et
la bonne humeur ! "Ce Trumo" je vous adore, vous êtes encore plus rigolo qu'un clown avec son gros nez rouge tout mimi !! Je vous aime "Ce Trumo", mon petit bouffon adoré !! Continuez à nous
divertir !!

Ce Trumo 05/05/2012 12:39


Je précise que mon commentaire précédent s'adresse à l'auteur de ce blog.

Ce Trumo 05/05/2012 12:37


Bonjour cher "sceptique",


Voici un livre qui parle de gens qui vous sont proches :


Il s'agit de scientifiques américains qui utilisent leur reputation pour attaquer les études scientifiques qui ne vont pas dans l'intérêt des grands groupes industriels.


Ains on les voir s'acharner contre les études sur le climat qui pointent l'influence d'homme, contre les études sur les effets su tabac sur la santé etc.


Vous êtes la version éuropéenne de ces crapules. Esseyez de les lire, vous pourrez vous inspirer des techniques de ces malfrats pour mieux desinformer les gens.


http://www.franceculture.fr/emission-science-publique-les-marchands-de-doute-nous-trompent-ils-deliberement-2012-03-30


 

krolik 06/03/2012 01:31


Oui, ces enquêtes reviennent périodiquement, avec un a-priori antinuc.
De fait il faut savoir que :
- la carte des leucémies se présente en taches et est appelée "peau de panthère".
Vous avez des concentrations de leucémies inexpliquées..
Maintenant vous prenez cette carte "peau de panthère" et vous superposez une autre carte, que ce soit la carte des installations nucléaires ou la carte de n’importe quoi, des hôpitaux, des
églises..
Et vous allez trouver que des taches de la peau de panthère tombent comme par hasard sur quelques points de l’autre carte des lieux retenus.
Mais si a-priori vous prenez la carte des sites nucléaires et pas celle des raffineries de pétrole ou celle des usines "sévéso", c’est que vous voulez chercher un motif antinuc poussé par la
pression médiatique du temps.
Les Anglais avaient fait la même constatation et avaient poussé le bouchon un peu plus loin. Ils avaient découvert que les enfants atteints de leucémie se trouvaient principalement parmi les
enfants des populations immigrées venues sur un grand chantier, grand chantier pas forcément nucléaire d’ailleurs. Et ils avaient essayé de mettre cela sur le compte de différences alimentaires
????!!! Dans la plus grande perplexité.
En 1995 il y avait eu le fameux rapport Viel des leucémies autour de La Hague, qui est ressorti actuellement. Voynet ministre de l’environnement avait demandé à examiner finement la situation.
D’ailleurs ce rapport avait soulevé un grand émoi au CEA, parce qu’il ne faut pas croire que la préoccupation de santé publique soit le seul fait des "écolos-antinucs" dans le même style de la
déclaration de Giscard s’adressant au candidat Mitterand : Vous n’avez pas le monopole du coeur !
Et finalement le papier de Viel avait été classé "sans suite" par Voynet qui devait être vendue au lobby nucléaire.
le nucléaire est une science / une technique qui permet absolument de mesurer tous les évènements physiques avec une précision incroyable, ce que la chimie est incapable de faire. Et en
particulier on ne mesure ... rien...ou de moins en moins de rejets de radiations au fil du temps où les procédures s’améliorent.
Alors mettre ces leucémies sur le dos de l’industrie nucléaire, cela voudrait dire qu’il y a des radiations invisibles, non mesurables par aucun moyen qui auraient un effet bien pire que que tout
ce que l’on connait. Touvez ces étranges radiations et là on pourra en reparler. mais en attendant il est certain qu’aucune étude ne pourra rien conclure.
Enfin cela fait toujours du bruit médiatique antinuc, on va interviewer Chareyron à la Criirad dans un labo d’une indigence extrême.. etc.. etc .. et on a l’air de l’écouter sérieusement. Alors
là ce serait à se plier en deux de rire si le sujet n’était pas si sérieux.
@+ 

Rivendell 21/02/2012 13:56


@rhizome: Le soucis c'est que, contrairement à ce que vous laissez entendre, l'étude épidémiologique (donc des épidémiologistes) ne conclut pas que les centrales augmentent le risque de leucémie
dans leur voisinage. Encore une fois, certains ne citent les études et les avis qu'à moitié, ne gardant que ceux qui les arrangent, comme le regrété Georges Charpak s'était vu transformé en
anti-nucléaire lorsque tous les médias avaient repris ces propos sur ITER (qu'il critiquait effectivement), oubliant que dans le même interview, il soutenait l'industrie nucléaire et le
développement de réacteur 4ème génération (le plus connu qui ait été construit est Superphénix, le prochain devrait être Astrid, s'il n'est pas victime de magouille électorale). Idem avec l'étude
qui avait fait pas mal de bruit du côté de la Hague, avec les mêmes méthodes que celles utilisées pour prouver que la Hague multipliait par 5 le risque de cancer pour une certaine tgranche d'âge,
on pouvait conclure que la Hague faisait littéralement DISPARAITRE le risque de cancer pour une autre tranche d'âge.

Astre Noir 21/02/2012 13:26


Je cite rhizome :


 


"Travaillant dans le domaine de la recherche auprès d'un cancéropôle et croisant assez souvent des épidémiologistes, mais aussi des sociologues et des géographes, croyez-moi : nous en
arrivons tous à la conclusion d'une corrélation positive entre le nucléaire [...] et le cancer des enfants"


 


Et maintenant la traduction :


 


Je croise parfois à la machine à café de ma boîte des épidémiologistes, des géographes et des sociologues, et il y en a qui m'ont dit qu'il y avait une corrélation entre proximité de centrale
nucléaire et cancer. Alors, vous pensez, vos petites études épidémiologiques, qu'est-ce que ça vaut à côté de discussions de machine à café...

rhizome 21/02/2012 12:35


Cher ignare,


travaillant dans le domaine de la recherche auprès d'un cancéropôle et croisant assez souvent des épidémiologistes, mais aussi des sociologues et des géographes, croyez-moi : nous en arrivons
tous à la conclusion d'une corrélation positive entre le nucléaire (malgré la "très faible dose") et le cancer des enfants (ou pas : ça vaut aussi pour les cancers ORL des adultes, par exemple).


 


Bien à vous,

Jean Fluchère 09/02/2012 22:03


Il y en a assez de ces études épidémiologiques qui ne démontrent rien, qui mobilisent des médecins de l'INSERM sûrement plus utiles dans d'autres domaines, qui coûtent cher à la collectivité et
dont le seul objectif est de conclure à la nécessité de faire une nouvelle étude. 


Il existe un nombre incalculable d'études sur les leucémies autour des centrales qui n'ont jamais apporté aucun éclairage. Cette nouvelle étude a été faite en dépit de bon sens tant les biais
sont nombreux comme celui sur le passé géographique de ces enfants et sur la mesure réelle des retombées.


Ca suffit, la collectivité a besoin de l'INSERM pour faire oeuvre utile non pour faire des communiqués de presse.

Poulpeman 03/02/2012 21:45


19990 - 2007 ?


C'est une coquille ou t'es calé sur le calendrier Vulcain ? ;)


Très bon article sinon !