Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 16:21

Ce matin sur Europe 1, Marc-Olivier Fogiel recevait complaisamment Yann-Arthus Bertrand au sujet de l’initiative 10/10/10 (pour 10 Octobre 2010) : grande messe de la journée mondiale  contre le changement climatique relayée par sa « fondation Goodplanet » (1).  Trahissant les véritables obsessions malthusiennes qu’il partage avec la WWF, il est surtout hors de question pour lui que les pays pauvres consomment comme les riches. Global Foodprint, ONG partenaire de la WWF avec qui elle co-publie des données falsifiées sur l’  « empreinte écologique » (2) , est beaucoup plus explicite : 

« Si vous dépensez votre budget annuel en neuf mois, vous allez probablement être extrêmement inquiet: la situation n'est pas moins grave quand il s'agit de notre budget écologique ». reprend M. Wackernagel de Global Foodprint. "Le changement climatique, la perte de biodiversité, la déforestation, les pénuries d'eau et de nourriture sont autant de signes que nous ne pouvons plus continuer de consommer à crédit"(3).  Rien de nouveau, l’habituelle litanie des calamités.

 

« A ce stade, poursuit-il, les données sur la récession depuis 2008 ne sont pas encore très claires, "même si les données préliminaires montrent qu'elle a eu un impact significatif sur les consommations, comme l'énergie qui a baissé en Europe et aux États-Unis. Mais ce n'est pas le cas en Chine ». Vivement un nouvel Jeudi qui plonge le Monde dans la misère, en quelque sorte.

 

« Pour inverser la tendance, il faut "arriver à ce que la population mondiale commence à décroître", un tabou qui se lève peu à peu parmi les démographes et les défenseurs de l'environnement, y compris au sein des Nations unies. ». Nous le savons, la croissance démographique a diminué au cours des dernières décennies, mais l’humanité gagne encore environ 78 millions d’habitants chaque année, et ce essentiellement dans les pays les plus pauvres. On n’ose songer par  que moyen ces gens comptent arriver à ce que la population mondiale commence à décroître.

 

L’initiative 10/10 de YAB associe donc la WWF, ce qui n’étonnera personne, mais plus grave, l’ADEME, organisme public, se décline sous le slogan «  Réduisons nos émissions de CO2 de 10% dès 2010 ». Des collectivités et des entreprises montrent patte verte en s’engageant ainsi dans le green-business de Yann et ses amis milliardaires tel que François Pinaud, qui a financé son film de propagande « Home ».

 

Le bourrage de crâne continue donc. L’idiotie des slogans , tels que « les chaussettes pour la planète » de Kindy , est tout simplement insoutenable. Parmi les collectivités qui s’engagent, la mairie de Cannes. Quand on imagine l’ « empreinte carbone » du festival !

 

Je continue à douter que la réduction des émissions de gaz à effet de serre soit la priorité. Mais si c’est une priorité, autant s’attaquer d’abord à celle de Yann Arthus Bertrand, plutôt de s’attaquer à celle des Maliens : 3 000.000 d’exemplaires de « la Terre vue vu du ciel » vendu à travers le Monde et surement pas acheminés en pirogue, les milliers d’heures d’hélicoptère correspondantes pour faire rêver les gens à des paysages en leur expliquant qu’ils ne doivent pas venir les polluer, ça représente combien de milliers de tonnes de CO2 ?

 

Et si son pilote se mettait en grève reconductible mardi prochain, ne serait-ce pas un fier service rendu à la planète ?

 Anton Suwalki

(1).

http://imposteurs.over-blog.com/article-20739778.html

(2) cet article fera l’objet d’une toute prochaine mise à jour, il y a des rebondissements

imposteurs.over-blog.com/article-33549187.html

 

 

(3)http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jobfVVB8VDmBkqv_aC5gSbVQVR8w

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean François VERNOUD 31/10/2010 14:27







wackes seppi 19/10/2010 19:35



 Il y a quelque temps, La France agricole avait un dessin assassin, mais ô combien pertinent, sur Nicolas Hulot et Yann Arthus-Bertrand : les deux se parlent, leurs hélicoptères an
arrière-plan, et l'un dit à l'autre : « Alors, on prend le tien ou le mien ? »


Petit rappel sur 'Home', de : http://www.republique-des-lettres.fr/10807-yann-arthus-bertrand.php :


• 12 millions d'euros de budget. • 23.000 euros de compensation carbone, soit 1.500 tonnes de CO2 dépensés durant le tournage (un équivalent en argent a été offert à une ONG*). • 500 plans
seulement au lieu d'environ 3.000 pour un film classique. • 120 lieux de tournages et 54 pays filmés en hélicoptère. • 733 cassettes enregistrées, soit près de 500 heures de rush. • 217 jours de
tournage sur dix-huit mois...


23.000 euros pour 12 millions de budget, cela fait 0,2%, en arrondissant (en l'occurrence généreusement vers le haut). 23.000 euros pour 1.500 tonnes de CO2, cela fait 15,33 euros la tonne de
CO2, ou quelque 0,04 euros le litre de kérosène. En comparaison, sauf si je me suis trompé dans mes calculs, les 85 euros que l'on peut payer pour Paris-Tokyo pour avoir bonne conscience
écologique – et qui tombent apparemment dans sa fondation Good Planet, reconnue d'utilité publique – doivent faire dans les 0,20 euro le litre (la moitié si les chiffres que j'ai vus se réfèrent
à un aller-retour).


 


________________


 


* La sienne évidemment... il n'y a pas de petit profit.


 



Karg 08/10/2010 18:02



Longtemps photographe officiel du Paris Dakar, il a pas l'esprit tranquille on dirait.