Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 00:00

Article publié le 13/06/2010 sur le site de l’AFBV

http://www.biotechnologies-vegetales.com/node/159

 


 

 

 

Les cotonniers Bt, partout dans le monde, ont permis de contrôler les insectes ravageurs principaux, notamment la chenille Helicoverpa armigera, en utilisant moins d’insecticides chimiques, en améliorant les rendements, l’environnement et la santé des agriculteurs.

 

 

Revers de la médaille, une étude chinoise (*) publiée le 13 mai 2010 dans la revue Science Express, montre que des mirides (punaises), ravageurs secondaires très occasionnels, précédemment contrôlés par les traitements insecticides à large spectre  sont progressivement devenus des insectes nuisibles dans certaines régions de Chine, qui sèment du cotonnier Bt depuis plusieurs années. Ce problème nécessiterait un recours aux traitements insecticides qui sont toujours nécessaires pour lutter contre les insectes non-cibles du cotonnier Bt.

 

 

Pour l’AFBV qui ne considère pas les OGM comme une panacée mais qui s’oppose à leur diabolisation, ce problème n’est pas lié à la technologie OGM en tant que telle et n’est pas nouveau. Il est lié au fait que sur cotonnier Bt résistant aux ravageurs les plus nuisibles, les traitements insecticides sont peu nombreux et ouvrent une niche aux insectes dits « secondaires » ou « occasionnels » peu ou pas sensibles à la protéine insecticide Bt qui est dotée d’un spectre d’efficacité spécifique.

 

 

Cela confirme la nécessité de bonnes pratiques agricoles et d’un accompagnement par la recherche afin d’anticiper les fluctuations inévitables des agro écosystèmes, quel que soit le type d’agriculture pratiqué.

Afin de limiter les traitements chimiques sur ces punaises et dans l’attente de variétés résistantes, transgéniques ou conventionnelles, la culture du cotonnier Bt pourrait être intégrée dans des programmes de « gestion intégrée des ravageurs » (IPM**) voire de lutte intégrée.


 

 

 

(*) Mirid Bug Outbreaks in Multiple Crops Correlated with Wide-Scale Adoption of Bt Cotton in China

Yanhui Lu,1 Kongming Wu,1* Yuying Jiang,2 Bing Xia,2 Ping Li,2 Hongqiang Feng,1 Kris A. G. Wyckhuys,1† Yuyuan Guo1

1.State Key Laboratory for Biology of Plant Diseases and Insect Pests, Institute of Plant Protection, Chinese Academy of Agricultural Sciences, Beijing, 100193 P.R. China.

2.National Agro-Technical Extension and Service Center, Beijing, 100026 P.R. China.

www.sciencexpress.org

Science328, 5982, 1151-1154

(**) IPM : Integrated Pest Management

Partager cet article

Repost 0

commentaires

karg 26/06/2010 20:57



@septique: Vous connaissez mal la vie, en général résoudre un problème en entraine un autre, l'idée d'une agriculture stable et immuable véhiculé par les écolobobos est un mythe aussi ridicule
que tenace. Le passé regorge de catastrophe agricole qui ont bouleversés les usages et mis en danger ceux qui n'ont pas voulu ou su réagir.



GFP 26/06/2010 12:34



Il y a une interview intéressante sur ce phénomène sur le
blog GMO safety.



Sceptique 26/06/2010 11:15



J'ai déjà vu passer cette information (où?), assortie du coup de pied obligatoire aux OGM et à leurs serviteurs. La résolution d'un problème entraîne plutôt fréquemment l'apparition d'un nouveau!