Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 17:01

Vient de paraitre aux éditions Lavoisier : Produits de Protection des Plantes, Innovation et sécurité pour une agriculture durable.

Catherine Regnault-Roger est  biologiste  et professeur émérite à l'Université de Pau. Nous signalons ce livre dont la problématique intéresse probablement une majorité de nos lecteurs.  Ci-dessous, la préface.

Anton Suwalki



En ce début du XXIe siècle, l’humanité est plus que jamais confrontée à la menace des organismes nuisibles qui attaquent les cultures, réduisent la production alimentaire ou transmettent des maladies en résurgence ou recrudescence. Les moyens mis en place depuis le XXe siècle (pesticides de synthèse, lutte bio- logique, lutte intégrée) ont dû être réévalués face aux contaminations environne- mentales, aux besoins toujours grandissants d’une population toujours en croissance – surtout dans les pays tropicaux – et aux manifestations hostiles des « écologistes » qui ont plus de critiques que de solutions. N’en déplaise à ces derniers, l’utilisation raisonnée des pesticides apporte des bénéfices suffisamment valables pour satisfaire aux besoins alimentaires et sanitaires de l’espèce humaine. C’est dans ce contexte qu’il faut apprécier à sa juste valeur l’ouvrage que Catherine Regnault-Roger nous présente ici. Ce document nous fait reprendre conscience du chemin parcouru et des défis qui continuent à confronter toutes celles et ceux qui travaillent à nous donner une agriculture toujours plus performante, dans un contexte de développement durable, ou à trouver les moyens de protéger les récoltes et les populations sans mettre en danger la santé des animaux et des consommateurs, sans compromettre l’intégrité des écosystèmes. Ce que l’auteur nous présente ici est applicable sous tous les climats. Un tel ouvrage en français en fait un outil particulièrement précieux pour les francophones, constamment défavorisés par le peu de publications sur le sujet par rapport à ce qui est disponible en anglais. Dans le langage clair et avec la rigueur scientifique qui lui sont particuliers, et compte tenu des limites imposées par l’éditeur, la professeur Regnault-Roger décrit les enjeux de la lutte contre les nuisibles, rappelle la place occupée par les molécules de synthèse dans le combat nécessaire pour réduire les dégâts causés par les arthropodes et les organismes pathogènes, ou encore le manque à gagner résultant de la lutte contre les plantes considérées comme des mauvaises herbes. Le lecteur prend également conscience de la place occupée par les méthodes non chimiques et réalise que celles-ci, aussi souhaitables soient-elles, ne sont qu’un complément dans le contexte d’une agriculture raisonnée et durable. Cet ouvrage est un excellent outil pédagogique qui aidera les non-initiés autant que les intervenants du monde agricole et les personnes s’intéressant à l’environnement à mieux saisir la complexité de la lutte phytosanitaire dont le succès est avant tout basé sur la connaissance des organismes impliqués et l’approche scientifique qu’elle exige.

Bernard J.R. Philogène Professeur Émérite Faculté des Sciences, Université d’Ottawa

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anton Suwalki - dans Divers
commenter cet article

commentaires

http://www.nettoyage-toulouse-31.fr 25/11/2015 04:49

De son côté, C. Vélot n'est pas non plus en reste en matière de méconnaissance du sujet qu'il prétendait traiter.

Sceptique 25/01/2014 09:46


@Creg: les bonnes choses coûtent cher!


@Anton: ça fait plaisir de voir que l'actualité ne vous accable pas que de plats amers et indigestes!

Greg 23/01/2014 02:02


65 euros quand même.