Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 13:28

Lorsque Luc Ferry a publié en 1992 Le Nouvel Ordre écologique, je pensais qu’il ne faisait que relater la philosophie d’une poignée d’excentriques, et rien d’autre.  Il semble avec du recul que son essai n’était pas hors sujet : les militants de la cause animale ,voire anti-spéciste (*) , sont désormais suffisamment nombreux et puissants dans certains pays.

Mais le plus  remarquable est de voir le discours lancinant  « sauver la planète » glisser chez certains en un véritable culte de Gaïa : l’écologie politique restaure les superstitions animistes.

Parfaitement représentatif de cela, ce discours du président bolivien relayé dans la presse du NPA :

http://www.npa2009.org/content/bolivie-evo-morales-annonce-un-sommet-climatique-alternatif-pour-avril-2010-0

Morales annonce un « Sommet Mondial des Peuples sur le Changement climatique », une réunion des altermondialistes, pour parler plus clair. Il s’agira de faire de la surenchère sur le péril à venir, dont le célèbre climatologue annonce déjà la teneur :

“Une élévation de la température mondiale de deux degrés centigrades serait une menace pour la survie du monde, à tel point que les eaux des océans monterons jusqu’à provoquer la disparition d’îles où vivent des êtres humains”, a-t-il souligné.

La population de quelques atolls qui devrait s’expatrier, voila qui serait la fin du monde ? Quand on voit ce que la misère et les guerres génèrent de réfugiés, on se dit qu’il y a bien plus grave .

 


Mais le plus grave, c’est que l’idée de préserver l’environnement cède la place à une notion des droits de la Terre : « La défense de la vie, de l’humanité et des droits de la Terre-mère ». Voici maintenant la Terre devenue sujet de droit! Une logique de toute évidence anti-humaniste, qui conduit Morales à un aveu : pour lui les droits de la Terre sont plus importants que les droits de l’homme.
 
Cette vision emprunte très clairement à la mythologie amérindienne. Néanmoins, dans le pays le plus pauvre du continent américain, après Haïti, et à quelques milliers de kilomètres de la catastrophe qui a frappé cette ile, on ne peut que s’étonner d’une vénération pour la « Terre-Mère » qui ne se prive pourtant pas d’accabler les humains. Il est vrai que dans cette vision qui prête des intentions à la Terre, celle-ci ne fait que se venger…de manière pas très équitable, car elle ne punit pas tous les hommes de la même façon.

Conscient que le discours « anti-impérialiste » qui a prévalu jusque dans les années 80 a été reformulé par la mouvance écologiste et altermondialiste, Morales justifie ainsi la responsabilité  des pays riches :
 « Les causes du réchauffement global de la planète vient de l’industrialisation illimitée et déraisonnable promue par les grandes puissances qui ont contaminé l’atmosphère (sic!) et mettent en danger la vie des êtres vivants, et pas seulement des humains »
Ainsi, le mal c’est l’industrialisation « illimitée ». Un mal dont il est sûr que la Bolivie ne souffre pas ! Une responsabilité dont il exonère curieusement la Chine, qui est devenue la deuxième puissance mondiale, et surtout, le premier émetteur de CO2 devant les USA .

On pourrait rétorquer que Moralès qui a nationalisé l’industrie pétrolière devrait conformément à sa logique s’abstenir de vendre du pétrole aux grandes puissances avec lequelle elles « empoisonnent l’atmosphère » , et contre lesquelles lequel il a proposé un tribunal international climatique…  Il n’en est rien, et les USA sont toujours le deuxième partenaire commercial de la Bolivie, après le Brésil.

Alors même que les pressions autour des émissions de carbone sont pour certains pays développés le moyen de limiter le développement de certains pays et le risque de voir apparaître de nouveaux concurrents, on peut se demander à qui son agitation sert vraiment. Mais surtout que ses délires mystiques sur les droits de la Terre-Mère soient aussi bien relayés aux niveau international n’en est que plus révélateur de la dérive sans fin de cette mouvance.
Anton Suwalki
(*)
http://imposteurs.over-blog.com/article-36986694.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Astre Noir 25/08/2010 10:38



@ Luc (comm 44) :


 


Je pense qu'il faut interpréter dans les 2 sens :


 


il y a une imprégnation mystique forte chez Attac...Et c'est même inquiétant de voir cette imprégnation mystique chez un membre du Conseil Scientifique d'Attac !

Heureusement, il reste encore des esprits sensés dans cette organisation




Luc Marchauciel 25/08/2010 08:03



Il semble qu'en Bolivie, ces jours-ci, la Pachama en chie un peu à cause des conséquences des pratiques agraires traditionnelles de culture sur brûlis (2% du pays serait déja parti en fumée).
Morales, qui avait estimé que le tremblement de terre du Chili était un punition de la Terre-Mère en colère, trouve ici qu'il s'agit là par contre d'un "phénomène naturel".


http://www.latinreporters.com/boliviesoc23082010ag.html



Luc Marchauciel 24/08/2010 08:54



C'est bon, c'est disponible à la lecture pour tous, merci Aste Noir.


On peut interpréter ce compte rendu de deux manières :
- soit il témoigne du fait que peut-être chez certains le réveil a sonné face à la vague de mysticisme envahissant la gauche par le biais de l'écologie
- soit il témoigne surtout de l'ampleur et de la profondeur de cette imprégnation mystique dans une asso comme Attac.


On admirera aussi au passage le modèle d'objectivité journalistique et de neutralité axiologique consituté par ce papier :
- "Face à la crise environnementale, la vision cosmologique des peuples indigènes, basée sur l’idée que la matière e...t
l’énergie circulent sans cesse au sein de la nature, considérée comme un tout, constitue un apport précieux, pas toujours apprécié à sa juste valeur" [il n'y a pas de guillemets, c'est bien la
journaliste qui parle]
- "Difficile pour ceux qui sont habitués à une vision occidentale, cartésienne et scientiste du monde d’appréhender la culture de la Pachamama" [là aussi, c'est la journaliste qui parle]


Et pourquoi Isabelle Stengers est-elle citée dans ce lieu stratégique qu'est la conclusion ? Elle est à Attac, Isabelle Stengers, ou c'est juste la journaliste qui
a voulu en remettre une couche pour faire pencher la balance du côté qui lui plaît ?



Astre Noir 23/08/2010 14:44



Vous pourrez le lire dès demain...


 


Pour résumer : il y a du riffiffi au sein d'Attac entre une tendance "animiste" qui veut étendre les droits de l'homme au droits de la Terre, et une tendance rationaliste, qui trouve là dedans
une dérive vers la religiosité



Luc Marchauciel 23/08/2010 14:24



C'est con, on peut pas lire l'article de Libé en ligne.



Astre Noir 23/08/2010 14:08



Il semblerait que même chez Attac, le culte de la déesse Terre-Mère commence à faire des vagues :


 


http://www.liberation.fr/terre/0101653429-attac-pachamama-mia


 


(article réservé aux abonnés ce lundi 23 août, accessible à tous dès demain mardi 24)


 


Tout n'est pas perdu !



luc marchauciel 25/04/2010 19:37



Faut croire que l'homphobie est à la mode chez les post-hippys en ce moment, comme le montre le cas de cete assoc qui fait dans le "développement personnel" :


http://veilleur.blog.lemonde.fr/2010/04/25/homos-interdits-de-stages-par-une-association-ardechoise/


 


 



anton suwalki 23/04/2010 11:40



Ce Morales, c'est un vrai champion, dans son genre...



Astre Noir 23/04/2010 09:18



Décidément, avec Evo Morales, on tient une mine inépuisable :


 


http://www.liberation.fr/monde/0101631600-le-poulet-aux-hormones-rend-chauve-et-homosexuel-selon-evo-morales


 


Un bêtisier à lui tout seul



rageous 10/04/2010 02:12



Luc, on a un bel exemple pour illustrer cela avec l'appel des carbocentristes contre les sceptiques du RCA. Actu oblige l'avis d'Axel Kahn là-dessus:


http://www.marianne2.fr/Axel-Kahn-la-petition-contre-les-climato-sceptiques-est-infantile_a190144.html


Ces sceptiques et jusqu'à présent ce sont les seuls que j'ai entendu pour insister sur ce fait que leurs avis "sociétal", "environnemental" donc politiques sont exclusivement du domaine
citoyen, ils prennent soin de faire cette distinction de leurs travaux de scientifiques (Courtillot, Galam). Par ailleurs quand je lis Joudrier je n'ai pas le sentiment qu'il
mélange non plus les genres.


L'antiOGMisme n'est pas l'apanage de la Gauche ou l'extrême gauche, voir Grosdidier ou le moratoire décidé par un gt de Droite...


Reste l'agit-prop des faucheurs ou des désobéïssants civils de quel bord s'affichent-ils? Encore une démo à venir... Dommage que le ridicule ne tue pas!


http://www.midilibre.com/articles/2010/04/09/DERNIERE-MINUTE-PERPIGNAN-Les-militants-Greenpeace-se-rassemblent-contre-les-OGM-dans-les-fromages-1182631.php5 


Sinon j'ai chipé ça:


"Quand des ONG vertes ethno-centriques critiquent les ONG vertes Gaïa-centriques
Richard North, sur l'excellent site eureferendum, est parti de l'article de Booker dans le telegraph et a mené des investsigations complémentaires, qu'il recense dans un article
fleuve intitulé "Amazon Gate II - seeing
REDD", que je vous invite à lire si vous avez le temps, et qui fournit un nombre important de liens et de références sur les exactions commises par les ONG environnementales
impliquées dans le programme REDD.

Derrière les beaux discours sur la conservation de la nature, de la biodiversité amazonienne, la réalité est très, très laide.

De l'article de North, il ressort que d'une part, les périmètres du programme ARPA sont souvent parmi les moins menacés de déforestation, parce que ce sont les plus inaccessibles. Le WWF n'a donc
aucun mérite à les protéger, et lui accorder le bénéfice de crédits carbone sur la base du programme ARPA relève de la pure escroquerie intellectuelle.


Mais, beaucoup plus grave, la prise de possession des lieux par les ONG locales partenaires du WWF s'est faite au mépris absolu des populations ancestrales qui vivaient encore sur ces territoires
il y a quelques années encore. Des organisations écologistes qui placent l'homme au centre de leurs préoccupations critiquent vertement le WWF et ses alliés. Parmi elles, "Forest people's rights" a participé à la mise en place d'un observatoire des effets du
programme REDD, qui publie un site intitulé "REDD monitor", dont les conclusions ont été
reprises par nombre d'articles de presse tels que scientific american.


Par exemple, cet
article de REDD-monitor montre que des ONG alliées au WWF ou leurs partenaires brésiliens font pression sur les populations indigènes pour qu'elles quittent leur habitat naturel, les
forçant à s'agglutiner autour de villes champignon à la périphérie des zones concernées, ou ces populations peu adaptées à la vie urbaine font face à de graves problèmes de survie, d'alcoolisme,
de prostitution, etc..."


De quoi vais-je encore me faire taxer, parce que c'est extrait d'un billet sur ObectifLiberté, clairement affiché Libéral?



Luc Marchauciel 08/04/2010 22:20



Je suis d'accord avec le commentaire précédent, et je voudrais le prolonger.


Le blog, comme la position rationaliste en général, consiste à défendre une approche matérialiste et scientifique du monde. Ce n'est pas une position politique, mais ce positionnement peut
s'entrechoquer avec des questions politiques, comme on le voit de fait sur ce fil. Longtemps, ce positionnement a été très largement partagé à gauche, et plus marginal à droite (du fait du poids
du christianisme dans les sociétés "occidentales". C'était l'héritage des Lumières, pour aller vite (qui mêle un positionnement rationaliste anticlérical voire antireligieux à un postionnement
politique anti ordre établ - dont l'Eglise était justement le défenseur). Par exemple, l'Union Rationaliste, qui vient de recruter une nouvelle adhérente éminente, a été une organisation
très liée à la gauche poltique, et notamment (mais pas que) au Parti Communiste (aux intellectules communitses, plutôt, plus qu'au parti lui-même). Les choses sont -malheuresement, de mon point
de vue... mais c'est un point de vue parmi d'autres -  plus compliquées de nos jours, comme le montre l'information postée par Anton : un dirigeant de gauche radicale tient des propos que
n'aurait pas reniés un curé du Moyen Age. Il doit y avoir plein de raisons à cette évolution négative de la gauche au cours du XXe siècle, mais le fait est que sur certains sujets je me
retrouve souvent plus d'accord avec des gens dont je ne partage pas les positions politiques qu'avec des gens dont je partage par ailleurs les vues sur le monde. J'aime pas ça, parce que
j'aime pas les incohérences en général. Mais c'est comme ça. Je pense qu'il y a donc un travail de critique à faire d'un point de vue rationaliste du discours véhiculé par des secteurs de la
gauche (c'est le genre de textes que je propose à Anton en général), discours qui nourrit aujourd'hui le relativisme et l'irrationalisme. C'est vrai que les trucs de la
droite religieuse et créationniste sont moins populaires dans nos sociétés que le créneau Gaïa /médecines parrallèles/ relativisme épistémologique, très pregnant dans certains
milieux de gauche (dont mes meillerus amis) . Dire cela est une chose, prétendre discréditer l'approche économique et sociale de la gauche au nom de la science et de la raion en est une autre.
D'où l'énervement chez certains d'entre nous quand on passe de la critique de phénomènes idéologiques (souvent présents à gauche) à une critique de la gauche (ou des syndicats, des réformes
pédagogiques ou je ne sais pas quoi). En gros, ça m'énerve quand on incirmine les OGMs au nom de l'anticapitalisme, et ça m'énerve aussi quand on incrimine l'anticapitalisme au nom des OGM.


Je ne dirais pas la même chose de l'écologie politique, qui me semble être une fraude en soi, en politisant une discipline scintifique.  Je trouve que "écologie politique" ça sonne aussi mal
que "darwinisme social" (un truc qui a existé à droite mais aussi à gauche, par ailleurs, contrairement à ce qu'on pense souvent)


Un dernier truc, pour revenir à ce fil : cet excellent article de la géogrpahe Sylvie Brunel anticipait en 2006 bien des choses que l'on retrouve dans le papier d'Anton, le camarade Evo ayant
illustré à merveille les analyses de Brunel :


http://www.scienceshumaines.com/-0adeveloppement-durable--le-lobbying-des-ong-0a_fr_11619.html


 



Nabla 08/04/2010 21:06



Je suis d'accord avec tonton Sigmund. Les oppresseurs d'hier jouent les pauvres petites victimes d'aujourd'hui, et se la jouent authentiques dissidents contre les supposés pouvoirs actuels
(féminisme, antiracisme, antihomophobie, etc...), qu'on accuse pêle-même des crimes du communisme, de la Révolution française, du capitalisme, de la misère, du SIDA, etc... selon les
penchants  de chacun. On voit tout ce petit monde vomir la démocratie (sauf quand elle va dans leur sens) mais pleurnicher à chaque attaque contre leur liberté d'expression. Le cas typique
est celui des chrétiens, qui ont oppressé la pensée pendant mille ans et vont aujourd'hui revendiquer l'héritage culturel européen de la Grèce antique à la physique quantique. Aux Etats-Unis
aussi (et dans beaucoup de pays musulmans ou pauvres) où les créationnistes jouent le rôle de petite victime innocente et pure contre le monstre darwinien athée qui a engendré Staline et Hitler,
qui tue des foetus, et qui suppose que la vie d'une bactérie et d'un homme sont équivalentes.


C'est navrant au possible et c'est vraiment hypocrite au regard de l'histoire. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet à mon avis mais il y a d'autres endroits pour ça. Je ne pense pas que ceux
qui ne voient le rationalisme que comme un moyen d'être dissident contre les gauchistes irrationnels (ils cherchent à mon avis n'importe quel prétexte pour les démolir), ont vraiment la science à
coeur comme les rationalistes (de quelque tendance politique que ce soit par ailleurs) qui écrivent en général sur le sujet. Je ne dis pas que la gauche est exempte de crétins mais aujourd'hui il
se trouve que les combats des rationalistes convergent avec une majorité de politiques de droite. Et donc que certaines personnes ostensiblement à droite (pour faire simple) voudraient les
rallier.



ZOE 06/04/2010 17:33



Je crois que dans peu de temps nous allons pouvoir une fois de plus verifier l'exactitude de la merveilleuse LOI de GODWIN .....



rageous 06/04/2010 15:57



Tonton Sigmund, calme!


Je n'ai sans doute pas vos talents d'écriture, soit, mais vous me reprenez sur:


primo, ma première phrase où je mets justement en doute le fait que Moralès puisse donner priorité au droit à la terre plutôt qu'à l'humain, en évoquant ses
origines. Anton l'a fait mieux que moi : "Cette vision emprunte très clairement à la mythologie amérindienne". Ensuite je n'ai
fait que citer Moralès lui-même qui ne s'est pas privé de déclarer "Le capitalisme est le pire ennemi de l’humanité.". C'est pas moi qui le dit c'est lui!
D'où mon étonnement qu'il exonère la Chine dans sa virulente croisade anti-industrie et anti-capitaliste...


"Que vous gerbiez Morales"


Je n'ai pas le sentiment d'avoir plus que dans le billet d'Anton donné cette impression, je me cite:
"Pour Moralès, la priorité a été de défendre ses congénères indigènes et leur rendre leur
dignité" D'où tjs mes doutes sur la préférence Terre/Humain...


"Que vous ne soyez
pas capable de comprendre qu’il est probablement beaucoup plus difficile pour un indigène devenu président de rendre son pays un peu moins injuste et inégalitaire"


Je crois que vous extrapolez comme si c'était moi qui avait écrit l'article du JDD. Si je l'ai mis en lien c'était pour citer mes sources. De surcroit Moralès a été élu démocratiquement il me semble, le plaindre de cette
honorable tache est pour le moins étonant. Un des intervenants de l'article le souligne également, je ne vois pas bien ce qui vous offense là-dedans? 


En quoi l'avis d'expats n'auraient pas valeur d'information? Ceux de Besancenot
seraient + rationnels? Qu'il y manque ceux de Boliviens, bien d'accord. Le temps me manque pour trouver mieux... Mais je ne mettais pas cet article pour cette raison là, "les déçus", c'est
une méprise de ma part, je suis d'accord.


" quand je vois que vous glorifiez Zemmour "


Je ne "glorifie" pas, je lui reconnais juste sa liberté de dire ce qu'il pense ce qui lui vaut sans détours, ni nuances cette
étiquette de raciste, en réponse à La Coupe est pleine qui part ailleurs est quelqu'un que j'apprécie.


"on peut penser que vous vouliez dire « lapider »"


Merci de corriger... Comme quoi ça restait compréhensible!


"Quand vous aurez appris à écrire le français"


Il faudrait parfaitement maitriser notre langue pour
venir bloguer?


Mais vous allez vous emmerder tout seul cher ami! C'est surtout
très dommage de ne pouvoir supporter la moindre critique, la mienne envers Moralès tient plus sur cette hypocrisie qu'Anton a très bien
ciblé, je le cite:


"On
pourrait rétorquer que Moralès qui a nationalisé l’industrie pétrolière devrait conformément à sa logique s’abstenir de vendre du pétrole aux grandes puissances avec
lequelle elles « empoisonnent l’atmosphère » , et contre lesquelles lequel il a proposé un tribunal international climatique…  Il n’en est rien, et les USA sont
toujours le deuxième partenaire commercial de la Bolivie, après le Brésil. "


"Morales est si massivement défendu en France"


Il est vrai qu'Evo Moralès reçoit moins
en actualités, de la part de nos médias français, qu'un Hugo Chavez, rapport à sa grande gueule peut-être?


"pour que celui qui lui vomit sur les pompes puisse prétendre au statut
de dissident"


Précisez lequel, je n'ai pas eu la même impression que vous... Je
viens de prendre connaissance des commentaires, chose que je n'avais pas pris le soin de faire, un lien est mis où ceux, expats s'insurgent de la mise en boite du JDD:


 "Après avoir pris soin de parler explicitement avec chacun, j’informe ici que ni Victor Roldán, ni Hervé do Alto, ni Louca Lerch, ni moi-même ne nous considérons comme
des “décus d’Evo Morales”. C’est à dire qu’AUCUNE des quatre personnes qui sont interviewvées, ne se sentent en quoi que reflétées dans le titre de l’article. 100%, la TOTALITÉ des
personnes citées, considrent leur propos trahis par le titre et par le contenu de cet article mensonger du JDD. Un “attentat idéologique”, me disait Víctor scandalisé, le seul des quatre que je
ne connaissais pas jusqu’à ce matin, où je l’ai appelé pour lui demander son avis.


Qu’on le dise et qu’on le répète : AUCUN D’ENTRE NOUS N’EST UN DECU D’EVO MORALES. Et plusieurs, au contraire, nous nous considèrons comme de fervents défenseurs et supporters de cette
révolution démocratique. Même si les citations sont exactes, elles sont à un tel point sorties de leur contexte et absolument contraires à l’essence de notre pensée, qu’elles constituent des
mensonge éhontés et déloyaux."


C'est ici


http://www.legrandsoir.info/Evo-Morales-63-a-la-hausse-Pas-trop-decu-ou-un-JDD-ca-ment-enormement.html


"la recherche d’arguments sérieux "


Sérieux ou bien qui collent avec vos convictions?
Je commence sincèrement à me le demander. Pour le reste, "le renversement
de tendance" enfin celui que vous énoncez en exemples et qui vous obsède n'a rien à voir. Le "politiquement correct" est une belle hypocrisie où foison de qualificatifs ont été trouvé
pour ne froisser personne, où il devient impossible d'évoquer la réalité au risque de se ramasser les foudres de ceux que cela dérange...



tonton Sigmund 06/04/2010 08:53



Comme Luc, je commence à en avoir vraiment ras-le-bol de certaines interventions de ce blog.


 


> Evo Moralès est un indien indigène, il n'est pas exclu que cette prédisposition à
défendre l'environnement plus que l'humain (?)  plus sûrement le méchant Capital


 


Rageous, commencez, pour la clarté du débat, par faire des phrases qui ait un sens, au lieu de résumés torves d’idées mal maîtrisées.
Relisez-vous, au moins, bordel !


Que vous gerbiez Morales, soit. Que vous ne soyez pas capable de comprendre qu’il est probablement beaucoup plus difficile pour un
indigène devenu président de rendre son pays un peu moins injuste et inégalitaire que pour un blogueur de… bloguer, soit. Mais que vient faire sur ce blog un lien vers un article du JDD dont même
un lecteur peut-être même pas rationaliste a pu débusquer la faiblesse et l’ineptie (voir son commentaire, à la suite de « votre » article : « Bon article ? Je le
releguerai au rang des articles ecrits pour remplir des pages. Prendre 4 personnes, qui plus est dans une meme region (La Paz/ElAlto) et vouloir generaliser parait un peu leger. De surcroit, il
aurait ete autrement plus interessant et instructif d'interroger parmi les propres boliviens ceux qui ont ete deçus. Ici on nage dans l'anecdotique conversation de diner d’expats...
») ?


 


J’ai vraiment honte de partager vos idées sur les OGM et les nanotechnologies quand je vois que vous glorifiez Zemmour (certes à mots
couverts et avec de moins gros sabots que Laurent). Et que, comme pas mal d’autres « posteurs », vous ne savez pas commencer une phrase sans poser au dissident subversif. Voir
« subtilités à ne pas dire faute de se faire dilapider
(sic : on peut penser que vous vouliez dire
« lapider ») par la bien-pensence
(re-sic) ».


 


Quand vous aurez appris à écrire le français, il faudra nous dire, cher Rageous, en quoi (et par qui) Morales est si massivement
défendu en France, pour que celui qui lui vomit sur les pompes puisse prétendre au statut de dissident. Mais je pense qu’on va attendre longtemps, la recherche d’arguments sérieux ne semblant pas
être votre préoccupation première : à l’instar de ce qu’on lit sur des tas de sites (mais au moins, eux ne se prétendent pas rationalistes), qui se sont fait une spécialité de ce
renversement bourreau-victime, dominant-dominé ou oppresseur-opprimé, au nom de la lutte contre le « politiquement correct » (concept totalement vide, à bien y regarder, tant il peut
justifier, comme le concept d’Œdipe de la psychanalyse, tout et son contraire ; concept dont devrait se défier, par conséquent, tout rationaliste qui se respecte) [1].


 


On n’a décidément pas la même conception du rationalisme et, avec des amis comme vous, celui-ci n’a pas besoin d’ennemis.


 


Encore quelques posts comme celui-ci et je cours m’inscrire à une association de faucheurs volontaires (et je prends ma carte
à PMO) ; na.


 


tS


 


[1]
voir par ex. sur l’insupportable causeur.fr (ils adorent Zemmour) cet article http://www.causeur.fr/le-baiser-de-la-lune,3741 où les homosexuels sont dénoncés sans rire comme d’odieux oppresseurs des hétéros… Et on ne compte plus les articles
sur le racisme anti-français, ou la dictature des féministes.


Qulle dérision
!



rageous 05/04/2010 11:33



Evo Moralès est un indien indigène, il n'est pas exclu que cette prédisposition à défendre l'environnement plus que l'humain (?)  plus sûrement le méchant Capital (citation: "Le
capitalisme est le pire ennemi de l’humanité.") soit plus probablement intimement liée à des prophéties shamanistes. Il sait qu'il va s'allier en plus des anticapitalistes et alters du
monde entier, les écolos de tous poils.


Et comme par hasard "il exonère la Chine" de tous les maux de l'industrialisation parce qu'elle même communiste ouverte au marché, au capital avec une croissance à 2 chiffres, ça fait rêver!
Alors fi des considérations environnementales, le principal est de conserver l'ideologie... Le Vert sert de caution. A ce propos on est loin de la défense du mouvement ouvrier, il n'est qu'à voir
leur existence dans les mines de charbon. Pour Moralès, la priorité a été de défendre ses congénères indigènes et leur rendrent leur dignité


http://www.lejdd.fr/International/Ameriques/Actualite/Les-decus-D-Evo-Morales-155981/


J'ai lu ce petit billet très suggestif sur ce genre de petites subtilités à ne pas dire faute de se faire dilapider par la bien-pensence (ce dont Zemmour se fiche totalement,
quitte à se faire taxer de raciste avec tellement de facilité...)


http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/pourquoi-cecile-duflot-n-a-t-elle-72746


DSL pour le HS avec Moralès, quoique...


 



Cultilandes 02/04/2010 08:34



D'accord avec L'autre Pierre et avec Laurent Berthod.


Je ne développe pas pour éviter le hors sujet.



Laurent Berthod 02/04/2010 01:34



J'ajouterai au commentaire de l'autre pierre, qu'entre Chirac, son discours de Johannesbourg et l'inscription du principe de précaution dans la Constitution, Jospin et l'arrêt de
Superphénix, Ségolène et sa sortie sur les effets des OGM sur les malformations des foetus des femmes enceintes qui en mangeraient, Sarko et son Grenelle de l'environnement, on n'a que
l'embarras du choix pour décerner palme d'or de l'irrationnel et de la flatterie de l'opinion, dont ils surestiment tous l'adhésion aux thèses des écolos-militants.



Cultilandes 01/04/2010 23:38



Si j'étais américain des Etats-unis, je suppose que j'axerais mes critiques sur les anti-rationalistes chrétiens de droite.


Je suis Français, je défends la rationalité qui est principalement (mais pas seulement) mise en cause par les "Vert-pastèque".Hélas je ne l'ai pas gardé, mais j'ai reçu il y a quelque temps par
courriel d'un ancien condisciple de cette couleur, un appel international à pétition par Moralès qui mêlait anticapitalisme et écologie. La dénonciation de complot la plus entendue et lue ici est
de ce côté là.


Le mélange des genres est dans le fruit vert-pastèque.



l'autre pierre 01/04/2010 23:27



luc


le rapprochement entre Morales et nos politiques n’était absolument pas dirigé contre la gauche.


Bien au contraire je pensais au fameux discours de Chirac du 02 09 02 à Johannesburg et son appel à une gouvernance mondiale de
l’environnement.


Tout le monde se souvient de «  Notre maison brûle et nous regardons ailleurs »


Pourtant l’essentiel était je crois ici « nous devons mettre les avancées des sciences et des technologies, dans le
respect du principe de précaution »


Avec le recul toutes les controverses sur les OGM, les nanotechnologies ect sont résumées dans cette phrase.


Nous ne somme pas en Bolivie, les mots sont plus soft mais la finalité est la même.


Cordialement


 



http://www.elysee.fr/elysee/elysee.fr/francais_archives/interventions/discours_et_declarations/2002/septembre/discours_de_m_jacques_chirac_president_de_la_republique_devant_l_assemblee_pleniere_du_sommet_mondial_du_developpement_durable.1217.html