Philippe Martin décroche son deuxième Vélot d’or

Publié le par Anton Suwalki

chim-re

 

Plus de Vélot d’or attribué depuis janvier dernier. Nos lecteurs devaient trouver le temps long, se demandant comme nous si l’immense réservoir de talents justement récompensés sur ce site n’était pas en voie de tarissement. Qu’ils se rassurent, leurs craintes étaient infondées.

 

En attendant de dédier tout prochainement le Vélot d’or de l’année à une journaliste de Paris Match injustement méconnue, nous attribuons sans hésiter le prix à Philippe Martin  pour le deuxième fois consécutive (*), un exploit inédit !

 

         Car Philippe Martin , député, adjoint au maire, et président du Conseil Général du Gers, ne cumule pas que le mandats. Il accumule les affirmations les plus ineptes sur les OGM. Il nous a ainsi appris que Monsanto mettait « de nouveaux gènes à l’intérieur de son Round Up pour rendre, après 2014, encore plus difficile le fait de le faire»…

 

         En avril dernier, il déposait  devant la Cour de justice de l’UE un recours en annulation au sujet de l’autorisation de la Commission Européenne en Juillet 2010 de mise sur le marché de six variétés de maïs génétiquement modifiés destinés à la consommation humaine et animale.

 

         La Cour ne s’est pas prononcée sur le fond des arguments avancés par Philippe Martin et les départements et régions qui ont suivi cette initiative, mais le recours a été rejeté pour des raisons juridiques : « ce n’est que l’État-membre, en l’espèce l’État français [et non le département ou la région], qui en vertu de l’article 263, deuxième alinéa, a le droit de défendre l’intérêt général sur son territoire ».

 

         Dommage, car les risques évoqués par l’élu du Gers valaient leur pesant d’or , comme nous l’apprend le numéro de mai d’Agriculture et Environnement : « des risques sanitaires pour les personnes vivant sur le territoire du département du Gers »,

 

et surtout :

 

« Ces risques sanitaires touchent également les animaux exploités dans le département du Gers en raison des incertitudes planant autour de la mutation des OGM et de leur influence sur le génome des animaux ».

 

Concernant leur influence sur la santé mentale de nos élus, le doute n’est plus de mise.

 

Anton Suwałki     

(*) http://imposteurs.over-blog.com/article-le-velot-d-or-a-philippe-martin-59830459.html

Publié dans Le Vélot d'or

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
good one
Répondre
W
amazing stuff
Répondre
C
nice
Répondre
N
good
Répondre
B
Thanks
Répondre
H
Good one
Répondre
N
thanks
Répondre
C
thanks
Répondre
B
good one
Répondre
F
Good One
Répondre
B
amazing
Répondre
R
Thanks
Répondre
H
Amazing Article...
Répondre
H
What kind of a creature is it? It does have a good deal of resemblance with the Golum from the Lord of the rings trilogy. Most of you would be wondering what it is right. I hope it does not say “precious” in a hideous voice too. lol !
Répondre
D
<br /> <br /> Je crois bien au final, que toutes Ces peurs, toutes ces stupidités ont germé dans la têtes des écolos dans leurs petites enfances.<br /> <br /> <br /> Ces gens abreuvés par leurs parents fous de feuilletons et films de séries B (voir z) américains des années 50 et 60 ont vu leurs jeunes cerveaux encore en formation imprégnées des fausses peurs<br /> suscité par les dits films.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Et les références ne manquent pas:<br /> <br /> <br /> Les envahisseurs, La mouche, Au delà du réel, La quatrième dimension, Tarantula, l'étrange créature du lac noir.<br /> <br /> <br /> Sans oublier les japonais avec Godzilla (né des essais nucléaires américains),<br /> <br /> <br /> puis Jurassik parc, anaconda, piranha ...<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je croit bien que tous ces gens ont été fortement impressionné par ces films, et n'ont jamais su faire la part entre le réel et l'irréel, entre la science et la science-fiction, entre le vrai et<br /> le faux...<br /> <br /> <br /> Alors ils projettent dans la science, dans l'avenir, dans la technologie toutes leurs phobies cinématographiques!!!<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> Bizarre, le dernier paragraphe n'apparait pas, pourtant l'espace qu'il prend est là, je réessaye:<br /> <br /> <br /> Pas mal, non ? Un Professeur d'Université qui fait l'impasse sur une bonne dizaine de publications scientifiques. Non seulement il mériterait largement un Vélot d'Or<br /> mais aussi une place au conseil scientifique du criigen.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
G
<br /> <br /> En terme d'âneries, je trouve que Robert Bellé aurait aussi mérité son Vélot d'Or, surtout que lui il n'a aucune<br /> excuse, il a une formation scientifique, et pourtant quand la journaliste lui demande si les OGM sont dangereux, il dit, je cite :<br /> <br /> <br /> Les cellules contiennent des gènes et à partir de ces gènes sont fabriquées des protéines. Introduire un gène étranger dans une cellule peut<br /> entraîner la fabrication de protéines indésirables. Or il existe des protéines, comme le prion, qui contaminent la personne qui les mange<br /> et peuvent déclencher des maladies graves – vache folle, maladie de Creutzfeldt-Jakob… On ne peut pas anticiper ces processus.<br /> <br /> <br /> L'amalgame est tellement énorme que ça me rappelle MMR et son chiropracteur. Puis plus loin, il s'enfonce encore un peu, la journaliste lui demande "Quelle est la probabilité d’une transformation ?"<br /> (rien n'est précisé sur la nature de la transformation, mais ce n'est pas grave, Robert Bellé a une réponse) :<br /> <br /> <br /> Sûrement très faible. Pour l’instant, je n’ai pas connaissance d’une telle transformation (mais de quoi parle-t-il?) avec les OGM. Mais la<br /> possibilité existe. Le mécanisme de contamination (contamination par quoi, de qui ?) par ingestion est prouvé. Aujourd’hui, celui qui mange une<br /> plante OGM peut ingérer des protéines potentiellement dangereuses (lesquelles?, nature du danger ?). Et plus on consomme d’OGM, plus le risque<br /> augmente. (Aucun incident n'ayant été rapporté jusqu'à maintenant le risque est donc de zéro, or multiplier zéro par quelque chose cela restera toujours<br /> zéro).<br /> <br /> <br /> Mais ce n'est pas grave, Robert Bellé veut aller encore plus loin, et il y arrive, la journaliste lui demande si ce risque existe pour les consommateurs, réponse<br /> :<br /> <br /> <br /> Les rares OGM à la vente sont étiquetés. En revanche, quand on achète de la viande ou des produits laitiers, c’est l’animal (sauf rares exceptions) qui a consommé des OGM.<br /> On peut retrouver alors des protéines indésirables dans nos assiettesSans le savoir.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> l'autre Pierre :<br /> <br /> <br /> on m'avait envoyé le lien vers cette "étude", .;;; LE PLUS INCROYABLE EST QUE CA NEST PAS UN POISSON D AVRIL<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> <br />  <br /> A propos d’aliens P Martin a de sérieux doctorants rivaux.<br /> <br /> Même si le sujet est différent la compétition sera rude pour la distinction suprême.<br /> <br /> <br /> http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#sf<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> Ce qui me rappelle ce fameux corrigendum : "nous avons dit que M. X était pêcheur de poules. En fait, il fallait lire 'lécheur de moules'". Garanti authentique !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre