Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 16:37

Après les experts Manatthan, les experts Miami…

Experts Miami Casting

 

les experts Caen, bientôt sur votre petit écran !

 CRIIGEN.jpg

 


 

Nous revenons ici sur un des arguments ridicules de Sciences Citoyennes et du CRIIGEN qui sur son site célèbre de manière tonitruante sa victoire dans le procès Séralini contre Fellous (1) . C’est Wackes Seppi qui a relevé cet argument dans son dernier article :

Selon S.C et le CRIIGEN,  « contrairement au CRIIGEN, les agences [d’expertise sur les OGM, EFSA, AFSSA, CGB, HCB etc..] n’ont jamais publié leurs avis dans des revues internationales à comité de lecture, et ceux-ci n’ont donc pas été soigneusement examinés. De plus, le président et les parrains de l’[...] (AFBV), Marc Fellous, Axel Kahn, Jean-Marie Lehn, Claude Allègre… n’ont pas publié de recherche dans des revues scientifiques internationales sur la génétique végétale, la biotechnologie végétale ou la sécurité sanitaire des OGM agricoles. (2)» .

 

1/ Comme toujours , S.C et le CRIIGEN se moquent du monde, et feignent d’ignorer la fonction de ces agences et de leurs comités scientifiques : des comités d’experts qui ont pour fonction d’émettre des avis sur les OGM, végétaux ou non, sur la base des connaissances scientifiques existantes, pas de publier dans des revues scientifiques. Leurs membres sont des chercheurs reconnus, spécialistes de la transgénèse ou de domaines qui servent à l’expertise des OGM : biologie moléculaire, génétique, nutrition, toxicologie, écologie, biostatistique, etc…     

 

2/ Invoquer l’absence de compétences en génétique végétale,  biotechnologie végétale ou sécurité sanitaire des OGM agricoles d’une partie des parrains de l’AFBV est tout aussi ridicule que si l’AFBV se moquait du pédigrée « scientifique » de Corine Lepage, ancienne présidente du CRIIGEN, pour juger des travaux de Séralini.

 

3/ Marc Fellous et Axel Kahn sont d’éminents généticiens qui ont tour à tour présidé la commission du génie biomoléculaire. Directement sur les OGM, Marc Fellous, président du conseil d’administration de l’AFBV,  a publié un article dans Trend in Food Science & Technology (3), une revue qui possède un facteur d’impact de 3,850 (4).  Rappelons que GES et le CRIIGEN ont eux multiplié les publications dans un journal… sans facteur d’impact (International Journal of Biological Sciences). Le premier article de Séralini et al. sur le maïs MON 863, déjà recalé par les agences « incompétentes », comme le rappelait l’AFBV, avait été publié dans une revue dont le facteur d’impact est de 1,864 (4).

 

4/ Parmi les membres du conseil scientifique de l’AFBV, pratiquement tous sont des spécialistes des OGM et des biotechnologies végétales en particulier, à commencer par le biologiste belge Marc Van Montagu , l’un des pionnies de la transgénèse (5).

 

5/  Parmi les membres du conseil scientifique du CRIIGEN, nombreux sont ceux qui n’ont jamais publié de recherche, ni sur la génétique végétale, ni la biotechnologie végétale , ni la sécurité sanitaire des OGM agricoles, sauf pour certains d’entre eux … sous couvert de GES et du CRIIGEN : c’est le cas du mystérieux François Roullier, auteur d’une percutante analyse en composantes principales (6) qui prouve, que les mâles et les femelles, c’est pas pareil. C’est désormais le cas de Christian Vélot (7), conférencier anti-OGM qui passe aux yeux du grand public et des journalistes pour un spécialiste des biotechnologies végétales qu’il pourfend à longueur d’année, ce qu’il n’est absolument pas.

     C’est aussi le cas de Joël Spirou de Vendomois, qui est…médecin généraliste . Remarque qui n’a rien de méprisant, les généralistes sont très utiles, mais cela rend d’autant plus dérisoire les accusations du CRIIGEN et de Sciences Citoyennes. Soulignons que le docteur de Vendomois est  homéopathe et acupuncteur, ce qui en dit long sur sa conception de la méthode scientifique, en particulier de l’ Evidence based Medicine (8)!

 

         Alors, puisque le tribunal ne s’est pas prononcé sur le fond, c’est-à-dire la validité des critiques portée par les agences d’expertise des OGM sur les travaux de Séralini (et simplement rappelées par l’AFBV), posons-nous la question : Où sont les vrais spécialistes, les vrais experts ?

Anton Suwalki.

 

 

 


 

 

 

(1)  http://www.criigen.org/SiteFr/

Séralini a pourtant été débouté sur l’essentiel, qu’importe , le verdict permet tout de même au CRIIGEN de matraquer sa propagande triomphaliste . 

(2) http://sciencescitoyennes.org/IMG/pdf/Annexe-support-Seralini_etal_2010.pdf

(3) GMO risk assessment around the world:Some examples . Trends in Food Science & Technology 19 (2008) S70eS78

(4) http://hepatoweb.com/Documents_PDF/Impact_Factor_2008.pdf

(5) http://www.biotechnologies-vegetales.com/afbv/les_membres

(6) A comparison of the effects of three GM corn varieties on mammalian health.

Int J Biol Sci, (2009)

(7) Debate on GMOs health risks after statistical findings in regulatory tests. Int J Biol Sci, (2010)

(8) c’est-à-dire la médecine basée sur les faits et les preuves scientifiques.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

click here 28/04/2014 13:20

This is the first time I am coming across the agencies such as SC and CRIIGEN. I think they have taken a lot of commitments for the welfare of the society as well as the development of this particular field. I hope the effort taken by them sees success. Thanks for the share.

Asbestos 28/03/2011 16:37



"OGMs.be est un service de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l’article 6, III, 2° de la loi 2004-575
du 21 juin 2004. Conformément aux dispositions de cet article, son éditeur a choisi de rester anonyme."


les démasqueurs d'imposteurs sont masqués : Zorro est un grand timide...



gattaca 30/01/2011 18:30



@ ant, 


allez voir la réponse sur wikipedia...


un FI est calculé sur une période de 3 années....il est recalculé chaque année...


 


@tictac


peut être pourriez vous nous faire part des arguments que vous considérez comme fallacieux ... sur ce site !   


rappel d'un commentaire d'un toxicologue à propos de l'un des travaux de GES et al. mais applicable à ses autres publications critiquées :





Risque et briquet


Une association statistique entre deux variables n’est pas suffisante pour conclure qu’un lien de cause à effet existe entre celles-ci. Par exemple, si vous étudiez le lien entre le
fait de porter un briquet et le cancer du poumon, vous allez trouver fort probablement une association statistique. Cependant le fait de posséder un briquet ne cause pas le cancer du poumon, mais
augmente le risque que vous soyez un fumeur et c’est la cigarette qui cause le cancer du poumon. De plus, vous ne trouverez pas de lien dose-réponse entre le nombre de briquet et le risque
d’avoir le cancer du poumon. Que vous ayez 1, 2, ou 3 briquets ne changera pas votre risque d’avoir le cancer du poumon. La même chose s’applique pour l’étude du CRIIGEN à savoir que les animaux
exposés à des doses plus élevées n’étaient pas plus à risque de développer des problèmes de santé.



Ant 30/01/2011 15:13



Je vois bien ce qu'est un facteur d'impact, mais je n'ai aucune idée de ce que représente un facteur de 1.7 : est ce quelqu'un pourrait me donner des ordres de grandeurs sur le sujet ?



tictac 29/01/2011 22:06



et cela également


"For Monsanto et al., the absence of dose-dependent effects is a reason to overlook the significant differences. This is also unacceptable, simply because, for instance, the potential endocrine
disrupting antagonistic actions need to be taken into account [17]. Moreover, it has to be underlined that dose-dependency cannot be studied only with the two-dose study presented to the
authorities by Monsanto (11 and 33% of GMO in the diet)."


Mais aussi plein de réponses aux dénigrements fallacieux régulièrement lus sur ce site...


 



loup garou 29/01/2011 19:55



que lit-on dans cette nouvelle publi de Séralini et al. ? : " Ergo, the major scientific disagreements are only about the biological interpretations of the statistical effects." Effectivement
c'est bien là le désaccord majeur qui lui est reproché par tout le monde...


 


et aussi : "We wish to reassert that our work does not claim to demonstrate the chronic toxicity of the GMOs in question" alors à quoi sert-il ? leur travail ? et il serait bon de le faire savoir
haut et fort...






indepanda 29/01/2011 17:33



Bonjour.


Vendômois JS, Cellier D, Vélot C,
Clair E, Mesnage R, Séralini GE. Debate on GMOs Health Risks after Statistical Findings in Regulatory
Tests. Int J Biol Sci 2010;
6(6):590-598.


Cordialement.



Luc Marchauciel 29/01/2011 07:39



@Inpenda


 


Peut être ai-je mal compris,maisdans son texte,je croisqu'Anton parle du facteur d'impact de la  revue au moment où l'article est publié, et pas en juin 2010.


 



indepanda 29/01/2011 04:25



Bonjour;


The impact factor of International Journal of Biological Sciences is 2.865, according to Journal Citation Report (JCR) released in June 2010 by Thomson Reuters.


Cordialement.



Jorj X. McKie 28/01/2011 21:46



Oui, mais bon. Si le CriduGene avait le même casting, je ne serais pas sur de résister.


En même temps, je n'ai presque pas la télé.


JxM



gattaca 28/01/2011 18:44



Avec aussi une différence de taille quand même, c'est que les "experts à Manhattan" ou "Miami" voire même les "spécialistes", et sans publications, ils savent autrement mieux faire "parler" l'ADN
que les "experts" du CRII-GEN et de S.C.! 



Erchinoald 28/01/2011 17:12



Bien vu les photos.