Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 14:19

La recension des mensonges de Jacques Testart entamée dans cet article édité le 27/02 , sera complétée régulièrement. A suivre ….



« A qui profitent les OGM ? », titre le dernier livre de Jacques Testart, paru aux Éditions du CNRS. Voici la problématique résumée en dernière page de couverture : « Les plantes transgéniques permettent-elles de disposer de produits moins coûteux ? De meilleure qualité ? De meilleur goût ? Se conservant mieux ? Bénéfiques pour la santé ou l’environnement ? Voilà les questions que la stratégie des entreprises de biotechnologies a permis que l’on ne se pose pas. ».

 

             Précisons tout de suite que l’auteur ne brille pas par sa logique. Car dès les deux premières pages, son analyse démontre à peu près le contraire : il accuse en effet ces entreprises, non pas d’avoir occulté ces questions, mais d’y avoir répondu mensongèrement A l’inverse, il ressort  de sa prose que c’est la stratégie des anti-OGM eux-mêmes qui aurait conduit à détourner de ces questions : « [du fait de] la focalisation militante sur un possible risque alimentaire (…), de mobilisation en mobilisation, une question restait en suspens : et si, plutôt que de s’épuiser à chercher à démontrer la malignité des plantes transgéniques, si on exigeait de ceux qui veulent nous les  imposer de démontrer leurs avantages ?» .

 

« S’épuiser à chercher à démontrer » sonne d’ailleurs comme un aveu . Tout est donc affaire de stratégie politique, trouver un bon prétexte pour justifier un rejet des PGM a priori, et Testart propose donc aux militants de simplement changer de stratégie.

 

 

S’il s’agissait de faire un bilan, même provisoire, des « promesses » initiales des OGM et de celles qui ont été tenues, il faut vite déchanter. La réponse biaisée de Testart à ces questions, qu’on connaît d’avance n’occupe d’ailleurs qu’une part succincte de l’ouvrage.  Réponse biaisée, d’abord à cause de la manière caricaturale dont Testart présente les promesses. Par exemple : « ceux [les citoyens pris au hasard] qui ne sont pas vaccinés contre la vieille ficelle de la promesse vous expliqueront que les OGM permettent d’augmenter la productivité, bien utile face à la surpopulation à venir, même si la terre est trop salée, trop sèche, ruinée par les engrais. Et qu’en plus, ça donne des produits de meilleure qualité, bien homogènes , sans salissures sur la peau » . Il faudrait donc croire que malgré la formidable et ininterrompue campagne de vaccination des Testart and co qui monopolisent les médias, il y a encore pleins de « victimes » de la campagne des firmes semencières ou plutôt de leurs sbires , ces professeurs Tournesol  (selon Testart) particulièrement habiles en communication, compte tenu de l’espace tellement restreint dont ils disposent pour s’exprimer.  De qui se moque-t-on ?

 

A qui profitent les OGM ? Nul ne s’étonnera de la réponse téléphonée de Testart à la question qui sert de titre à son livre : A personne, sauf aux grandes entreprises semencières à qui le brevetage permet de faire main basse sur l’alimentation mondiale .

 

 

Admettons que ce soit vrai. Mais alors, pourquoi Testart est-il lui-même obligé de mentir comme un arracheur de dents pour essayer de nous en convaincre ? Car oui, monsieur Testart, vous mentez, comme nos lecteurs pourront le constater dans le feuilleton qui suit. Et vous mentez sans talent et sans originalité. Après avoir lu le torchon que le CNRS a accepté de publier, et qui pourrait bien servir de base à un petit dictionnaire des mensonges anti-OGM, on lui retournera donc la question initiale : A qui profitent vos mensonges ?

 

 

Allégation n°1 : Riz doré

 

 

   Un des mensonges de ce livre les plus évidents concerne le riz doré « qui apportera la quantité de vitamine A indispensable à tous ceux qui sont capables d’en manger quelques kilos par jour » .   Il y a pourtant bien longtemps que cette affabulation de vos amis de Greenpeace (1) est réglée , se basant sur les premières expériences et vous le savez .La bioconversion du Béta carotène en vitamine A de l’actuel riz doré permet de couvrir de 40 à 50% des besoins en vitamine A pour 100g de riz sec ingéré (2) . Sachant que le riz est l’aliment de base dans beaucoup de pays concernés par des carences (3), le riz doré est susceptible donc fournir un apport suffisant pour  prévenir de la mort ou de déficiences graves telle que la cécité, le mensonge n’en est que plus sinistre. Mais sa fonction est claire : il s’agit de cacher aux lecteurs que contrairement à ce que raconte Testart, les biotechnologies végétales peuvent être d’utilité directe pour les consommateurs, et dans le cas du riz doré, leur application pourrait contribuer  directement à sauver des vies sur lesquelles Testart préfère faire l’impasse, par pure idéologie. Ainsi s’explique la campagne anti-OGM la plus hystérique que Greenpeace ait pu mener (4).

A SUIVRE

Anton Suwalki

 

 

 

 

se basant sur les premières expériences effectivement décevantes sur le riz , mais qui datent d’il y a plus de douze ans.

http://imposteurs.over-blog.com/article-22310309.html

http://ajcn.nutrition.org/content/89/6/1776.full

 

 http://www.cbc.ca/news/technology/story/2010/10/15/golden-rice-food-technology.html - ixzz12iEFYKZ8

 (3) http://www.cirad.fr/content/download/1137/9800/version/2/file/riz.pdf

 

(4) http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-sauvez-les-baleines-oubliez-les-enfants-112729351.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

xbox live gold 12 month 31/10/2016 10:56

If you don't mind proceed with this extraordinary work and I anticipate a greater amount of your magnificent blog entries.

chaturbate token gratis 31/10/2016 10:56

Decent learning picking up article. This post is truly the best on this important theme.

Phurias 25/10/2013 18:39


Lorsqu'un produit est inutile, il est rare que les humains fassent l'effort de gagner de l'argent pour en acheter, sauf à être maso. Donc si inutile  est le produit, il  disparaîtra
assez vite et point n'est nécessaire qu'une instance décide pour les consommateurs (tous ceux de la filière qui va de la semence à l'assiette). D'ailleurs souvent le consommateur final lorsqu'il
est interrogé dira: je n'en vois pas l'intérêt des OGM puisque dans l'assiette, ça ne change pas mon produit (si évidemment il ne vient pas dire que c'est toxique). Il en serait de même pour le
tracteur ou la charrue que l'on ne consomme pas dans l'assiette. Quand une chose peut être utile mais de manière très  indirecte il faut admettre que seule l'expérience pratique permet de
sérier tout le dédale des plus et des moins pour que en dernier ressort, on voit si la chose est utile ou non. C'est un peu Darwinien: la nature (ou dans le cas présent le marché) montrera
si le produit est utile ou non.  

bob 05/03/2013 20:57


Un extrait de la prose de J. Testart: http://biosphere.blog.lemonde.fr/2013/03/05/a-qui-profitent-les-ogm-un-livre-de-jacques-testart/

Yann Kindo 04/03/2013 15:26


"Moralement il ne s'est jamais remis d'avoir contribué à la mise au point de la FIV. Je le comprends. "

=> Moi pas.
Il a fait un truc utile dans la vie, c'est ça.
Le fait que depuis il débloque ne l'effacera pas.

bob 01/03/2013 18:29


@ Anton et Wackes:


Quand il défend son pote Séralini, J.T. met son titre d'agronome en signature: http://sciencescitoyennes.org/message-de-soutien-de-jacques-testart-a-gilles-eric-seralini/


 


 

Wackes Seppi 01/03/2013 09:56


M. Testart se donne sur son site une « Formation d'agronome et biologiste » :


 


http://jacques.testart.free.fr/index.php?post/biographie


 


 

Zdravo 28/02/2013 16:33


Le livre fait parler de lui ;)

Discussion (qui reprend les 3 parties du livre) entre Jacques Testart et Alain Deshayes ici : http://jne-asso.org/blogjne/?p=15627


 

Anton Suwalki 28/02/2013 15:45


@Bob, Testart, agronome de formation, ne feriez-vous pas erreur ?

Zdravo 28/02/2013 15:41


jne-asso.org/blogjne/?p=15627


Discussion entre Jacques Testart et Alain Deshayes

bob 27/02/2013 23:31


Vivement la suite!

C'est désolant de voir un agronome de formation rejetter en bloc les possibilités agronomiques des PGM.  

Vincent 27/02/2013 23:28


Entre Testart, Séralini, de Lorgeril et Vélot, il serait bon que la Recherche française fasse le ménage chez elle

Laurent Berthod 27/02/2013 22:50


Moralement il ne s'est jamais remis d'avoir contribué à la mise au point de la FIV. Je le comprends. Mais ce n'est pas une raison pour déverser sa bile sur les biotechnologies qui ne touchent pas
à la personne humaine. Une sorte de compensation morbide. Si je croyais à la psychanalyse je lui conseillerais d'aller s'allonger sur le divan. Bon, en dehors de la charlatanerie psychanalytique,
il y a d'excellents psychiatres. J'en ai fréquentés.

Wackes Seppi 27/02/2013 22:22


Ce n'est pas un « livre » mais un opuscule de 80 pages tout compris, en gros format de feuille de PQ, vendu pour 4 euros.


 


Je n'ai pas fini de lire, parce que j'ai d'autres lectures au cabinet. La couverture est noire... Le deuil du grand savant que fut Jacques Testart.


 

Laurent Berthod 27/02/2013 22:22


Il n'y aurait pas que les journalistes scientifiques qui nous mentiraient ? Il y aurait aussi des "scientifiques" ? Je n'arrive pas à y croire !

cdc 27/02/2013 22:11


Je suis un peu désolé de me citer moi-même, mais j'avais en son temps publié un post au sujet de ce riz doré : http://revereveille.over-blog.com/article-killing-them-softly-109298039.html


Il y a là une imposture, un mensonge et une certaine bassesse dans l'article de Testart dont j'ai parlé ici : http://revereveille.over-blog.com/article-15328598.html et là : http://revereveille.over-blog.com/article-15411395.html


Heureusement qu'un blog bien plus lu que le mien reprenne ces accusations !


 

sham 27/02/2013 18:47


belle initiative anton, je n'ai toujours pas eu le courage d'acheter le livre. reprendre tout le livre, je ne doute pas qu'il va y avoir du boulot... question riz doré, notons aussi que les
premières cultures commerciales vont bientôt démarrer.