Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 12:07

Jacques Testart, président de sciences citoyennes et responsable de la pétition en soutien à Gilles-Éric Séralini, (l’homme qui attaque Marc Fellous au nom de la liberté du débat), a réagi sur Médiapart au billet de notre ami Yann Kindo, « Séralini contre l'AFBV : un procès inquiétant.(1) » : En défense de Gilles-Eric Séralini .

 

          Pour ceux qui ignoreraient encore qui est vraiment Jacques Testart, ces quelques lignes fielleuses fournissent quelques indications précieuses sur la mentalité du personnage.

 

          Comme Yann, nous préférons la qualité de l’argumentation à la censure, nous préférons faire appel à l’esprit critique et faire confiance au jugement critique face aux arguments des uns et des autres. C’est ce qui explique ce qu’écrit Yann :

« Il ne s'agit pas de dénier à Séralini, Vélot, Testart et autres le droit à l'expression, absolument pas, mais de contester leur quasi monopole et d'en appeler au pluralisme, sur un sujet sur lequel leur point de vue est en fait minoritaire dans la communauté scientifique  (..) . Personnellement, je me reconnais dans les positions de Chomsky sur la liberté d'expression, et je ne poursuivrai pas en justice quelqu'un qui me traite de nazi ou d'agent de Monsanto ou de je ne sais quoi (ni quelqu'un qui affirmerait que les chambres à gaz n'ont pas existé, aussi faux et écœurant cela soit-il). Question de principes.(..)  A priori, il me semble que l'arme du procès en diffamation ne doit pas être utilisée dans le débat (en tous cas, je n'ai pas de contre-exemples qui me viennent spontanément (..)Sinon, on nourrit cette tendance à la judiciarisation des rapports sociaux, qui n'est pas la meilleure chose qui nous soit arrivée des États-Unis ces dernières années – tout en sachant qu'aux États-Unis, il existe une défense principielle de la liberté d'expression qui est bien plus profonde qu'en France, et qui peut servir de garde-fou. Ce n'est pas le cas chez nous, et on peut s'inquiéter sérieusement des dérives qui apparaissent déjà.».

 

          Or, Testart n’a rien contre la judiciarisation des rapports sociaux, et de la controverse scientifique en particulier. Surtout quand il se trouve du côté de l’accusation, bien sûr ! Car s’il soutient Séralini, il a le culot de demander à Yann de condamner Allègre (ce que fait Yann, qui lui n’a pas des principes à géométrie variable) qui a porté plainte en diffamation contre lui.

« Selon Yann Kindo (qui ne poursuivrait pas en justice quelqu'un «qui affirmerait que les chambres à gaz n'ont pas existé»...), «l'arme du procès en diffamation ne doit pas être utilisée dans le débat». Peut-être, mais alors il faudrait d'abord qu'il condamne le sieur Claude Allègre ! compagnon de route scientiste de Marc Fellous et membre de l'AFBV... (c'est fou l'étendue des compétences d'un géologue...) qui attaque en diffamation un journal (Politis) et 8 cosignataires (dont moi-même) d'un article qu'il a jugé déplaisant.»

 

Plusieurs remarques s’imposent :

-          Testart maîtrise avec un talent certain l’art de l’insinuation. Ainsi, les points de suspension accolés à «qui ne poursuivrait pas en justice quelqu'un «qui affirmerait que les chambres à gaz n'ont pas existé»...),n’ont rien d’innocents, il s’agit de suggérer tout autre chose que ce que Yann défend, la liberté d’expression. Odieux !

-            A propos d’Allègre, le procès intenté par Allègre visait un article de Politis (co-signé par Testart) qui portait sur des accusations très graves (2), contrairement aux propos qui valent à Marc Fellous d’être trainé en procès. Mais alors que Testart ironise sur le fait qu’on prenne la défense de Marc Fellous, quelle était sa position lorsqu’Allègre a porté plainte ? « Je soutiens Politis et les auteurs de cette tribune contre les tentatives d’intimidation de Claude Allègre. Je demande le retrait de la plainte, et je me prononce pour un débat public avec Claude Allègre sur les sujets abordés dans le texte incriminé ». Notre jésuite troque ainsi sans le moindre état d’âme la robe d’avocat de la défense de la liberté d’expression contre celle du procureur et du censeur.

 

-          Pointons un autre sarcasme déplacé : « Claude Allègre ! compagnon de route scientiste de Marc Fellous et membre de l'AFBV... (c'est fou l'étendue des compétences d'un géologue...) ». Certes, Allègre n’est pas expert en biotechnologies, et alors ? L’adhésion à l’AFBV implique tout simplement des gens convaincus de l’utilité des biotechnologies végétales et de la nécessité de ramener le débat sur des bases scientifiques. Et surtout de qui se moque Mr Testart, qui n’est lui-même en rien spécialiste du sujet ? Faut-il railler les « compétences » de son ami José Bové, de Philippe Martin (autre soutien de GES) qui croit qu’on met des gènes dans le Round-Up, de Christophe Noisette, rédacteur en chef d’Info-Gm, toujours cité comme référence par Testart ?  Le fait de se moquer de l’incompétence supposée d’untel en dit long sur la sincérité de la « science citoyenne », concept inventé par Testart.

 

Notons que le fait que J Testart ne soit pas lui-même spécialiste des OGM (c’est d’ailleurs également le cas de l’énorme majorité des scientifiques médiatiques qui s’opposent aux OGM) ne  pose en soi pas de problème, on peut très bien avoir des choses intéressantes à dire sur les OGM sans être spécialiste, éclairer la problématique sous des angles inexplorés etc.. A condition de respecter un minimum les spécialistes dans leur domaine de compétence et de faire un minimum preuve d’humilité. C’est tout le contraire que fait Testart, confit de suffisance, qui ose affirmer : « Pour le reste, on voit bien que Yann Kindo connaît mal le dossier, jusqu'à imaginer que les journalistes organisateurs de débats ne rechercheraient pas désespérément la contribution des pro-PGM, lesquels se défilent plutôt que de s'exposer à un contradicteur informé (il suffit d'interroger ces journalistes )... » . Quel culot ! Ainsi, si on n’entend jamais les « pro-PGM », c’est parce qu’ils ont trop peur d’affronter Testart, tellement il est fort !

 

C’est sans doute pour cela que lorsque l’AFBV demande à une chaine de télévision de « donner aussi la parole aux très nombreux scientifiques qui ne partagent pas son point de vue (celui de GES & de Testart)) » , les compères s’empressent de lui intenter un procès . 

   

Dans son lors du procès Séralini versus Fellous, Testart défend le chevalier blanc GES, « j'admire sa capacité à résister à l'hostilité de certains confrères experts, en siégeant dans des commissions acquises aux intérêts des industriels. » . Ce spécialiste des arguments ad hominem fait semblant de croire que les publications redondantes de Séralini ne sont pas critiquées pour leur manque de rigueur, et que les critiques sont réservées «  aux rares travaux qui mettent en cause des intérêts économiques importants »… (3) .

Testart a donc bien choisi le terrain de la calomnie, plutôt que celui du débat scientifique , ajoutant en forme d’aveu «L'équipe de GE Seralini a répondu aux critiques  et ce n'est pas ici le lieu pour un débat scientifique. » Comment donc juger du fait que les critiques faites à Séralini sont diffamatoires, si on s’interdit de juger de leur pertinence scientifique ? Réponse de Testart : GES est un combattant courageux qui se bat contre ses collègues vendus aux intérêts industriels, inutile d’écouter ce qu’ils disent !

 

 

Nous avons déjà relevé les mensonges pour la « bonne cause » dont est capable Jacques Testart, en particulier dans ses affirmations pour discréditer le riz doré (4). Voyons comment il réécrit l’histoire de l’expertise du maïs MON863 qui a donné lieu aux réétudes de Séralini qui ont fait l’objet de tant de critiques :

 

« C'est pour tenter de rompre avec les incertitudes liées à la toxicité éventuelle des plantes génétiquement modifiées (PGM) que l'équipe de Gilles-Eric Seralini a proposé une analyse comparative des effets, sur le sang et certains organes, de la présence dans l'alimentation animale de maïs génétiquement modifiés (Spiroux de Vendômois et coll, Int J biol, 2009). Pour cela, ils ont réinterprété des résultats obtenus par le propriétaire de ces PGM, la firme Monsanto, laquelle n'en avait communiqué aux autorités et agences délivrant les autorisations qu'une version favorable à l'obtention des agréments, dissimulant la plupart des données au nom du «secret industriel».

 

Tout ceci est parfaitement mensonger : 1/ Monsanto n’a pas dissimulé les données qui sont accessibles aux experts des dites agences. Testart fait semblant de confondre confidentialité des données, et secret industriel.

2/ C’est précisément sur la base des données fournies par Monsanto que la Commission du Génie Génétique (CGB) avait exigé des examens complémentaires approfondis (avis du 31 octobre 2003) (5). Les expertises complémentaires, ont aboutit à la conclusion de l’absence de signification biologique et toxicologique des variations qui avaient retenu l’attention des experts de la CGB. C’est paradoxalement la grande précaution de la CGB, qui a repoussé de plus d’un an son avis définitif, qui a abouti à la fable inventé par le CRIIGEN se battant seul contre tous pour pallier au prétendu dilettantisme des experts.

 

          Testard le « citoyen » englué dans l’idéologie anti-OGM et décroissante,  ne recule devant aucune bassesse : mensonges, mauvaise foi, auto-proclamation, insinuation, calomnie ouverte , tentative de censure… D’où sa participation à ce procès ubuesque où aucun mauvais procédé n’ aura été exclu :

 

          Ainsi, l’avocat de GES a prétendu à l’audience que Marc Fellous dissimulait des conflits d’intérêt . « Face à la critique argumentée de nombreux chercheurs et de plusieurs instances nationales ou internationales, comme le HCB, l’Anses (ex-Afssa) et l’Aesa, qui ciblait les erreurs de méthodologie des travaux de M. Séralini, le conseil de ce dernier a très maladroitement sorti de son chapeau deux brevets déposés par le Pr Fellous « au profit de la société Yeda Research et Development Co, située en Israël », que le professeur aurait « omis de préciser dans son CV ». Ce « scoop », largement repris et diffusé par Corinne Lepage sur Mediapart, suggérait que le Pr Fellous aurait été inféodé au « lobby des OGM ». Sauf que l’avocate oublie de préciser qu’aucun de ces brevets ne porte sur des plantes génétiquement modifiées ! Déposés il y a seize ans pour le premier, dix ans pour le second, ils concernent une molécule régulée par interféron dans le cadre de la lutte contre le cancer... »(6) . Espèrent-ils réellement duper les juges avec des accusations aussi ridicules ?

          Anton Suwalki

 


 

Sources:

 

(1)http://www.mediapart.fr/club/blog/yann-kindo/201110/seralini-contre-lafbv-un-proces-inquietant

 

(2) http://www.politis.fr/Claude-Allegre-question-d-ethique,7386.html

Bien entendu, il est hors de question de se prononcer sur les accusations portées.

 

(3) voir le dernier avis du HCB sur le travail de Séralini, suite à la saisine du député François Grosdidier :

http://www.ogm.gouv.fr/IMG/pdf/avisCSduHCB-Saisine-Grosdidier_cle0e6cfc.pdf

 

 On peut aussi se reporter aux commentaires de plusieurs de ses études ci-dessous :

http://imposteurs.over-blog.com/article-29829309.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-30006464.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-34766192.html

         

(4) http://imposteurs.over-blog.com/article-22310309.html

 

(5) http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article734

 

(6) http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article692

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anonymecommevous 07/12/2016 10:42

le nom du blog a le mérite d'être clair, je salue le courage et l'honnêteté d'annoncer à vos lecteurs que vous êtes des imposteurs :) pour plus de précisions c'est ici https://www.combat-monsanto.org/spip.php?article1069

Micro Needling 03/04/2014 13:38

You made some good points. Testart is having some fun and it will boost up the results too.It is in serious disorientation.I did a little research on the topic and found that most people agree with your blog.

aatea 23/03/2011 11:02



les arguments doivent être idéologique ou scientifiques?


Il me semble que les faites et non l'interprétation par pure idéologie que certains pratique qui doit être pris en compte.


les mensonges les déformations de faites par certains mouvements est haïssable


vous trouvez ce blog outrancier?


Que dire de certains mouvements qui taxent toutes personnes voulant rétablir les faites de lobbyiste?


utilise l'insulte comme seul argument ou la déformation des faits?



Wando 22/03/2011 11:07



Tout à fait d'accord avec toi Lucile, les auteurs sur ce blog tirent aussi leurs idées à partir d'une idéologie qui consacre le progès, la technologie comme une religion seule capable d'enrayer
les problèmes mondiaux.


Raisonnement quelque peu simpliste s'il en est. Du coup ce site est aussi et on le sent bien un défouloir envers les "khmers verts" et autres "écolos intégristes" et finalement je trouve que
les 2 camps se reflètent en miroir. Ne voyez-vous donc pas que dans un cas comme dans l'autre il y a des vérités : oui il y a des problèmes graves de pollution, d'atteinte à la santé ET
oui aussi la science peut aider à les juguler, à condition toutefois qu'elle ne soit pas un prestataire de service pour l'armée et les profits de l'industrie, ce qui n'est hélas pas gagné. Alors
que diable, écolos et technophiles, sortez de cette vision manichéenne stérile ! Merci



Lucile SOLARI 22/03/2011 08:43



@anton suwalki: Comme vous dites Anton... 90% des commentaires ici
postés sont hostiles et non argumenté ! Quand je lis que Mr Testard serait taraudé par la culpabilité d'avoir mis au point le premier bébé éprouvette,  je me demande s'il faut sourire ou se
désoler de se type d'argument ?  Pour répondre à votre question, je vais être honnête; je ne connais pas suffisamment l'affaire pour me émettre un avis "autorisé". Je ne sais donc pas si ses
méthodes sont "contestables", mais  ce qui est sur, c'est que les propos tenus sur ce blog ne rendent pas ses adversaires beaucoup plus crédibles! non?



anton suwalki 21/03/2011 22:22



@ Lucile SOLARI : et sinon, quelque chose à dire par rapport aux idées dévelopées ici, à propos des méthodes de Jacques Testard , de ses contre-vérités, de son "deux poids, deux mesures" ?
90% au moins des réactions hostiles postées sur ce site sont HS, épidermiques et non argumentées ....Qui se moque de qui ? A méditer, comme vous dites!  



Lucile SOLARI 21/03/2011 10:51



Ainsi les écolos seraient tous des Kmers et/ou des Talibans ? de leur côté l'idéologie intégriste tandis que les forces progressistes seraient du côté de la raison, du débat pacifique et de la
démocratie?!!!  Mais de qui se moque-t-on? Les termes même que vous utilisez pour désigner les écologistes prouvent votre intégrisme pseudo progressiste!


Un peu de clairvoyance! que l'on soit pour ou contre les OGM, notre opinion se forme toujours, peu ou proue, à l'aune d'une idéologie. Et il y a dans les deux camps des idéologues acharnés qui
refusent tout débat démocratique. 


A méditer!



Luc Marchauciel 20/02/2011 21:47



@ Michel


Il serait souhaitable de connaitre la profession et les sociétés dont dépendent les intéréts financiers de l'auteur du commentaire signé "Michel".



Clair de Lune 20/02/2011 15:51



Les escrolos/khmers verts/talibans verts sont vraiment des crevures. Si on est d'accord avec leurs idées, c'est bon, tout va bien on est gentil. En revanche si ( comme moi ) on méprise les
idéologies, les conneries, la mauvaise foi de toute la pourriture verte, alors nous sommes FORCEMENT des suppos de tel ou tel lobby de l'industrie agro-alimentaire,
phytosanitaire, pharmaceutique et j'en passe... Les escrolos sont des cons et c'est irrécupérable.



Michel 20/02/2011 08:38



Il serait souhaitable de connaitre la profession et les sociétés dont dépendent les intéréts financiers de l'auteur de ce blog.



cdc 06/12/2010 12:29



Le donnant-donnant OGM/nucléaire n'est tout de même pas avéré... Mais le Français ont au moins la chance de ne pas avoir d'écolos aux affaires, même si, comme je l'ai dit ailleurs, le fait de
tâter de la politique a vite fait de ramener nos Ecolos (le parti) à un peu plus de raison, ici en Belgique (les décroissants ne sont dans aucun gouvernement, ça va de
soi). Mais ils restent farouches adversaires du nucléaire.


Cela étant, nous sommes en démocratie, et même Trublion Ier n'imaginerait pas imposer ce que des décennies de propagande mensongère ont rendu suspect aux yeux de la majorité des braves gens,
électeurs en 2012. Ce serait d'ailleurs la meilleure manière de venir en aide aux Seralini et consorts.


Une question que je me pose : tous les adversaires du big business fabriquent-ils leur vélo eux-mêmes avec des cannettes recyclées ?



Sceptique 05/12/2010 20:46



@wackes seppi


Je serais de votre avis, si je ne voyais pas les choses différemment!


 



wackes seppi 05/12/2010 19:43



 « C'est le sens principal des atermoiements du gouvernement: ne pas laisser s'ouvrir une guerre de religion dans notre pays. »


Je ne suis pas d'accord.


 


D'une part, le gouvernement (enfin, l'omniprésident) a sacrifié les OGMs sur l'autel du développement de la filière nucléaire dans le Grenelle de l'environnement. D'autre part, la démission
gouvernementale (omniprésidentielle) procède d'un calcul bassement électoral.


 


« Combien de temps faudra-t-il appliquer le principe de précaution à la prononciation même, du sigle O.G.M.? »


 


Je crains le temps qu'il faudra pour qu'un gouvernement (ne comptons pas ici sur un omniprésident) se lève et dise « couché » à la clique anti-OGMs, anti-pesticides, pro-bio, etc. Le
temps que se lève un politique digne de ce nom qui dise : « Voilà la route à suivre » plutôt que « Je suivrai la route que vous m'indiquez ». En son temps, faisant fi des
sondages, Miterrand avait dit quelque chose comme : « Si je suis élu, j'abolirai la peine de mort ».



Sceptique 05/12/2010 07:49



Les OGM constituent en France un enjeu politique et non scientifique. Encore moins économique. Les convictions des anti-OGM procèdent d'un mode de penser religieux, et si on peut  être
surpris d'un retour de ce mode de penser dans le pays du Siècle des Lumières et de la laïcité, il va bien falloir le prendre en compte. C'est le sens principal des atermoiements du gouvernement:
ne pas laisser s'ouvrir une guerre de religion dans notre pays. 


Combien de temps faudra-t-il appliquer le principe de précaution à la prononciation même, du sigle O.G.M.?


Le temps que les hommes libres qui vivent et travaillent hors de nos frontières fassent la démonstration de notre obscurantisme, comme dirait Caroline Fourest (peut-être pas à ce sujet).


Toute démonstration, la plus brillante soit-elle, des erreurs de Seralini et autres, ne les fait pas bouger d'un poil. Ils "croient" en ce qu'ils disent et font. Ils ne "croient pas" en ce qu'on
leur oppose. 



Jorj X. McKie 04/12/2010 00:55



Militons contre la retraite !


Testart, Allegre, Pelt, Montanier ...


Non, vraiment gardons leur poste. Ce n’est ni raisonnable ni humain pour la sécu de laisser ces scientifiques dans la solitude après une carrière bien remplie.


Ou alors, il doit bien avoir une salle de réunion libre au Panthéon. Cela leur ferait surement plaisir, et ne coute pas cher. Un peu de reconnaissance avec nos grands hommes. Soyons bien
d'accord, j'ai parlé d'une salle de réunion provisoire, pas d'un tombeau.


JxM



Laurent Berthod 03/12/2010 18:04



Peut-être que Testart a bréveté le bébé éprouvette et qu'il en éprouve un remord éternel et que ça le conduit à condamner tous les brevets. (Sauf ceux déposés par son ami GES parce
que, ceux-là, c'est rien que pour le bien de l'humanité !)



wackes seppi 03/12/2010 16:21



 


Pour autant que je sache, sur la base des écrits de M. Séralini et de ses amis, le mal à l'ego de M. Séralini a été causé par deux ou trois déclarations de l'AFBV : celle-ci a évoqué un
« marchand de peur » et elle a déclaré que les travaux (dans une autre pièce, les déclarations) de M. Séralini ont toujours été invalidés par la communauté scientifique.


 


Il y a donc diffamation alléguée, et le tribunal nous dira ce qu'il en est réellement dans un peu plus d'un mois.


 


M. Testart déclare au procès : « « j'admire sa capacité (de M. Séralini) à résister à l'hostilité de certains confrères experts, en siégeant dans des commissions acquises aux
intérêts des industriels ». Certes, il s'agit de « certains confrères »... mais suivez mon regard... N'est-ce pas de la diffamation ?


 


S'agissant des brevets « déposés par le Pr Fellous 'au profit de la société Yeda Research et Development Co, située en Israël', que le professeur aurait 'omis de préciser dans son CV'., je
répéterai ad nauseam que c'est parfaitement nauséabond :


1. De quel CV parle-t-on et quelle conséquence entend-on en tirer.


2. Reproche-t-on au Pr Fellous d'être un chercheur qui non seulement cherche mais aussi trouve ? Et trouve de quoi faire avancer la science et la technologie ?


3. Ces gens savent-elles que certains instituts de recherche ont une politique active de propriété intellectuelle (vivement recommandée par les instances gouvernementales nationales et
européennes), et que le dépôt d'un brevet est par conséquent la suite logique d'un travail de recherche fructueux ?


4. Ces gens savent-elles que les inventeurs doivent toujours être mentionnés dans la demande de brevet ? Et qu'aux États-Unis, la demande doit être déposée par les inventeurs personnes
physiques (pour le compte de l'institution ou de l'entreprise employeur)?


5. Ma propre recherche sur la base de données américaine ne produit qu'un seul brevet, à savoir le No. 5,358,867 (du 25 octobre 1994) pour « DNA cloning and expression of an L7 protein which
modulates the 2'-5' oligosynthetase and H2-K*K response to type-I interferon); en Europe : EP0369877. Il y a un deuxième brevet, mais il a été déposé pour l'INRA, lInstitu Pasteur et le CEA
(No. 5,328,827, du 12 juillet 1994 pour « Specific DNA molecular probes for Bos-type male genome »). La base de données européenne donne quatre bervets déposés par des institutions
françaises avec Marc Fellous parmi les inventeurs.


6. Puisque M. Séralini et son avocat ont commencé un jeux de massacre, que penser de ceci :


EP0369877 (2005-04-01), Utilisation d'un compose de formule (i) inhibiteur de l'aromatase a des fins therapeutiques et composes de formule (i) en tant que tels  ? Inventeurs : …
Séralini, Gilles-Eric ! L'a-t-il mentionné dans son CV ?


 


_________________


 


Point 6 : le demandeur est YANG JI CHEMICAL COMPANY LTD [KR]


 



Laurent Berthod 03/12/2010 13:27



Testart a contribué à mettre au point le bébé éprouvette (il avait commencé avec les lapines à l'INRA). Depuis lors, il a un intense sentiment de culpabilité dont il n'arrive pas à se
débarrasser.


Jusque là, je le comprends.


En dérivatif, il a retourné sa culpabilité contre toutes les biotecnologies - voire les technologies modernes dans leur ensemble, puisque j'apprends par ce billet qu'il a glissé jusque dans la
fosse à lisier de la décroissance - même celles qui ne mettent en rien en cause la personne humaine.