Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 17:15

       J’ai été souvent confronté à des objections quant à l’utilité de combattre les superstitions : pourquoi combattre des croyances somme toute inoffensives ? Après tout, les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent.

 

    Concernant la deuxième proposition, notons d’abord que cet argument émane surtout de ceux qui profitent de ces croyances. Ainsi, Élisabeth Tessier voyait dans ceux qui dénonçaient la mascarade de sa thèse de « sociologie » consacrée à l’astrologie (1) des « talibans de la culture ». Il n’est nullement question d’interdire de croire. Nous savons parfaitement qu’éradiquer des superstitions ne se décrète pas.  Mais la liberté de croire des uns a pour contrepartie la liberté des autres d’essayer de les convaincre qu’ils se trompent. Et puisqu’il est question de liberté, nous pensons que la connaissance objective en apporte davantage que les croyances infondées. Connaître les vrais déterminismes de la nature peut permettre de s’en affranchir, tandis qu’on ne s’affranchit des faux déterminismes qu’en les identifiant comme tels.


     La première proposition est quant à elle totalement fausse. Les superstitions ne sont pas, et loin s’en faut, le reliquat d’un folklore sans conséquences sur les comportements.  Y compris dans des pays hautement développés où, malheureusement, la connaissance scientifique avance plus rapidement que ne reculent les croyances. On peut penser que certains lisent la rubrique astrologique de leur journal pour s’amuser, d’autres non. Des méthodes persistantes de recrutement occultes pourraient bien avoir des conséquences fâcheuses sur votre vie professionnelle (2). Et dans un pays comme le Japon , les technologies les plus avancées  coexistent parfois avec des croyances d’un autre âge. Verra-ton dans ce pays en 2026 un effondrement des naissances comme cela s’était passé en 1966 ?

      Observons la pyramide des âges d’un pays : Ses irrégularités les plus fortes sont en général les stigmates de désastres qui ont touché le pays, en particulier les guerres. La pyramide des âges du Japon porte bien les stigmates de ses guerres. Pourtant, une entaille profonde, correspondant à l’année de naissance 1966, a une toute autre cause : 

 

japandemographycd6

          Il se trouve que l’astrologie japonaise combine les douze signes de l’ astrologie chinoise avec cinq signes basés sur les « éléments ». 1966 correspond à la combinaison « cheval et feu » qui se reproduit tous les 60 ans. Or, selon une croyance qui daterait du 17ème siècle (3), les femmes nées sous le signe du « cheval de feu » porteraient malheur à leurs maris. 

C’est pourquoi on a enregistré si peu de naissances en 1966. Ceux qui l’ont pu ont différé la naissance ou ont fait une fausse déclaration. Cette année là, le taux d’ avortement a augmenté de 50%. Des recherches plus poussées permettraient éventuellement d’estimer combien parmi les femmes qui sont malgré tout nées et déclarées en 1966, furent condamnées au célibat et à une vie malheureuse.

Inoffensives, les superstitions, disiez-vous ?

Anton Suwalki 



   

http://webs.unice.fr/site/broch/articles/HB_These_Teissier.html

http://alaingavand.typepad.com/nouvelle_donne/2009/03/astrologie-et-recrutement-d%C3%A9sastre-les-m%C3%A9thodes-de-recrutement-occultes-existent-encore-.html

http://www.japantimes.co.jp/news/2012/07/08/national/how-astrology-and-superstition-drove-an-increase-in-abortions-in-japan/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

omnitech support 27/11/2014 12:33

I agree to the fact that the impact that astrological beliefs can have over the social as well as communal life has gone beyond expectations. Many people believe in astrological proposals which can lead to dramatic consequences and I am glad that you took this topic to discuss.

aatea 03/07/2013 15:42


Morgellons


une nouvelle croyance que je viens de découvrir

Stéphanie 03/07/2013 15:04


Je pense (je crois) que les superstitions sont plus en relation avec la quéstion du POUVOIR qu'avec la quéstion du SAVOIR ..... Le Pouvoir : le pouvoir magique de devenir immortel , de
l'éternelle jeunesse , d'être invisible , d'être invulnérable ...... Le Pouvoir d'être omniscient , le Pouvoir de croire tout savoir ...... Tout cela reléve de la superstition qui est une forme
de pensée magique ......... Je pense donc que les nouveaux savoirs objéctifs nourrissent aussi , bien malgrés eux , cette quête incéssante de Pouvoirs magiques trés humaine ......


Je pense donc qu'abandonner les superstitions consiste tout d'abord à abandonner l'illusion du POUVOIR (au sens de Pouvoir magique sur le monde) .......

Stéphanie 03/07/2013 14:23


De toutes façons les nouvelles connaissances objéctives peuvent produire de nouvelles croyances irrationnelles ..... Exemples : La physique quantique qui nourrit pleins de croyances et de
superstitions délirantes .... Les ordinateurs , les puces éléctroniques et pleins d'autres nouveautés contribuent à créer ou et réactualiser de vieilles superstitions ou croyances
magiques .......


Mais , la science ne se met elle pas aussi parfois au service de l'irrationnel lorsque la médecine nous améne à croire en l'immortalité par exemple ? ou en la création d'une "humanité
augmentée"par la greffe de gadgets technologiques dans le corps ? ...... Le mythe du sur-homme et le "trans-humain"ou je ne sais quel terme , ça se ressemble beaucoup ......

Sceptique 03/07/2013 11:26


Je suis d'accord avec le commentaire précédent. Toutes les croyances peuvent être prises en défaut, mais il est difficile de s'en passer. La confiance est une forme basique de la croyance.

Sceptique 03/07/2013 11:22


C'est un cas un peu particulier, puisqu'il ne s'agit pas d'une superstition ajoutée à la religion par certains pratiquants, mais d'une croyance faisant partie du mythe fondateur. Je crois savoir
que pour d'autres raisons socio-économiques, la natalité n'est pas assez forte au Japon, et ne renouvelle pas complètement les générations. L'encoche constatée tous les 66 ans dans la pyramide
des âges ne doit pas jouer un rôle majeur dans le problème démographique du Japon. Il n'y a que les japonais eux-mêmes qui pourraient mettre en question cette croyance. Or le clivage entre
tradition et modernité fonctionne bien dans cete culture.

Emmanuel Grenier 03/07/2013 10:57


Les croyances de toutes sortes d'ailleurs : croyances dans la sûreté technologique (Titanic, Fukushima...), croyances dans le fait que "bio c'est forcément plus sain"
(les 52 morts des graines germées bio en Allemagne), etc.

Greg 03/07/2013 10:06


J'avais une amie qui consultait une voyante et qui allait toujours dans son sens , genre elle lui prédisait une rencontre dans un parc alors elle fréquentait les parcs .Elle lui avait prédit une
mort à 33 ans ... elle s'est suicidée à 33 ans .