Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 12:00

 

Mis à jour le 11 Janvier

 

Chers amis lecteurs,

 

Tout d’abord, meilleurs vœux à tous !

 

Après une activité réduite depuis les fêtes, le site Imposteurs va repartir de plus belle. Au programme dans les tous prochains jours, de nouvelles pièces à verser au dossier Tout (ou presque) sur le CRIIGEN : retour sur le procès G.E Séralini contre M. Fellous (feuilleton en 4 épisodes) , ainsi qu’un article sur Pierre-Henri Gouyon à propos de la biodiversité.

 

En attendant,  une petite mise à jour du Vélot d’or attribué au député Philippe Martin s’imposait. Se reporter à l’épilogue.

A.S

 

 

 

 


 

 

Philippe Martin est député du Gers et président du Conseil Général du département. Il est l’ un des principaux activistes anti-OGM de son parti (le PS). Élu d’un département agricole qui accueillait entre 1000 et 2000 ha de maïs MON 810 avant son interdiction par le gouvernement , Philippe Martin n’hésite pourtant pas à se pavaner aux côtés de José Bové, auteur de nombreuses exactions dans sa région (1).  Il faut croire que l’électorat bobo pèse plus lourd que les agriculteurs.

 

          C’est une énormité révélée par Agriculture et Environnement qui lui vaut ce Vélot d’or amplement mérité.

 

          Selon Mr. Martin, les OGM font partie d’un « système d’intégration et d’aliénation des agriculteurs ». Il regrette sans doute un temps béni lointain où les agriculteurs n’étaient ni  « intégrés » ni « aliénés », consommaient l’essentiel de leurs maigres récoltes,  ne dépendaient ni des semenciers, ni des fabricants d’engins agricoles, ni de la grande distribution pour vendre leurs minces surplus etc.. C’est à se demander dans quel monde il vit.

 

             Outre la sempiternelle tarte à la crème du principe de précaution pour justifier son hostilité aux OGM, Philippe Martin dévoile toute l’étendue de son ignorance  :« Les agriculteurs sont désormais tenus par une firme qui va leur vendre tout et ils ne pourront pas sortir de cela. Il y a aujourd’hui un énorme débat parce que le Round Up justement va tomber dans le domaine public en 2014. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, d’autres semenciers qui payent des royalties à Monsanto pour pouvoir utiliser ce Round Up vont pouvoir aller dans le domaine public. Et Monsanto est tellement inquiet de cela qu’il met de nouveaux gènes à l’intérieur de son Round Up pour rendre, après 2014, encore plus difficile le fait de le faire ».

  

Monsanto est en effet tellement inquiet… que le glyphosate, principe actif du RoundUp, est déjà depuis longtemps dans le domaine public, il existe déjà une multitude de génériques sur le marché.

  

Mais surtout, il faudrait que cet homme de science nous explique ce que viendraient faire de « nouveaux » gènes dans une formulation chimique en dehors de toute entité biologique. Philippe Martin confond donc le RoundUp avec les plantes dans lesquelles on a transféré un gène de tolérance au glyphosate.

 

Le plus drôle est tout de même que cet ignare passe pour un des spécialistes des OGM au parti socialiste.  

 

Il pourrait peut-être demander quelques cours de rattrapage à son collègue Jean-Yves Le Déaut, avant de prétendre pontifier sur le sujet.

Anton Suwalki


 

 

Epilogue :   C’est le site Alerte Environnement qui nous l’apprend : Philippe Martin , militant de pointe du combat anti-OGM, qui considère qu’  « il est anormal que la Commission (Européenne) autorise la mise en marché de produits autour desquels plane une incertitude quant aux effets nocifs pour la santé des hommes, des animaux ainsi que pour l’environnement »,  a manifesté au côté des producteurs de tabac du GERS dont il est député, pour dénoncer la perte des subventions européennes qui leur était jusqu’ici versées à hauteur de 15 à 20 millions d’euros. S’il y avait dans son attitude, au-delà de la démagogie politicienne, une sincérité et une cohérence logique, on peut supposer que si les risques des produits issus d’OGM étaient avérés,  Philippe réclamerait que les culture d’OGM soient subventionnées par l’Union Européenne…


 

 

 

 

(1)http://www.philippemartin-gers.net/

 

(2) http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article678

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anton Suwalki - dans Le Vélot d'or
commenter cet article

commentaires

anti snoring 02/04/2014 13:07

The Vélot gold Philippe Martin is a good and informative article for the readers and i can say that such updates are helpful and necessary to learn about the social service and the struggle in the society. i have saved the page for more of such reads in the future too. keep on adding.

rageous 17/01/2011 15:34



A lire les derniers commentaires, le Capitaine ne serait plus de ce monde?


Bien triste nouvelle...


En faisant une recherche gougle à son nom, 13100 résultats, bien sûr un peu mélangés avec du qui n'a rien à voir mais ses coups de gueules, ses commentaires appuyés et tjs sourcés, un peu
troublant à relire mais le ton tjs vert si j'ose dire, pas le verdâtre qu'on connait, avec une grande ferveur va beaucoup manquer...



Anton Suwalki 14/01/2011 13:23





Bonjour à tous,


Je me joins à cet hommage à ce cher "Capitaine Poltron" qui nous manque.


Anton





aatea 14/01/2011 09:24



Moi aussi, cela me fait de la peine, lorsque je vais voir certains forums, je pense à ce qu'il faisait et
à sa lutte contre l'obscurantisme.



Jorj X. McKie 14/01/2011 01:30



"Une nouvelle année s'en vient, certes mais il faudra aussi avoir une pensée pour notre cher
disparu : Capitaine Poltron".


Cela me fait de la peine.


Bon voyage, camarade.


JxM



l'autre pierre 13/01/2011 21:29



Et dire que les anti OGM nous rabâchent inlassablement  le fameux argument des
scientifiques liés à l’industrie du tabac pour contester ses méfaits.


Quel désordre ?



Cultilandes 13/01/2011 17:40



Philippe Martin, avant d'être élu, était préfêt.


Je me souviens avoir entendu des représentants professionnels dire que quand il avait été affecté dans le Landes, ils n'avaient jamais eu affaire à un préfêt aussi politisé.



La Coupe Est Pleine 13/01/2011 13:31



Une nouvelle année s'en vient, certes mais il faudra aussi avoir une pensée pour notre cher disparu :


Capitaine Poltron


C'est une grande perte en effet de ne plus le voir tirailler sans relâche cette pauvre MMR, ou de crucifier quiconque osait le contredire sur GP.fr


Mon Capitaine, j'espère que vous ne nous avez pas oublié, vous le "maître Google". Sachez que l'équipe s'étoffe toujours plus mais aucun de nous ne parviens à vous égaler !



La Coupe Est Pleine 13/01/2011 13:25



Pour ce qui est du cas incurable de "Philippe MARTIN". 


Qui contrairement à ce que disent certains commentaires est loin d'être un idiot. Bien au contraire, pour l'avoir rencontré pour des raisons bien éloignées des OGM, je vous assure que ce type
sait où sont ses intérêts ! Il sait aussi parfaitement les protéger !


Par contre pour ce qui est des considérations futiles de : la morale, l'éthique, la justice ... Là forcément on ne peut exceller partout ! 


Pourquoi Anton ne décernerait pas un "Martin d'OR" pour les impostures de nos chers élus ?



La Coupe Est Pleine 13/01/2011 13:20



Cher Anton,


Tout d'abord bonne année à tous y compris les contributeurs patentés d'imposteurs. Il faut dire que ce site fait plutôt office de vase clos en général rare sont les intervenants
extérieurs. C'est assez curieux de se sentir si "proche" de gens que l'on ne connait que par leur "pseudo".


Bonne année 2011, espérant comme vous tous une amélioration aussi minime soit-elle dans toutes ces impostures qui se profilent déjà :


- le nouvel opus de MéMèRe (15 mars sur ARTE)


- le dénouement du procès GE Seralini / Fellous


- les tractations politiques dans les négociations de la nouvelle PAC de "l'après 2013"



Cultilandes 13/01/2011 09:25



Mr Martin dit évidemment des énormités. Le glyphosate (matière active de l'herbicide Roundup) est depuis de nombreuses années dans le domaine public, du moins en Europe. De nombreux concurrents
en proposent.


Est-ce que ce ne pourrait pas être "l'évènement" MON810 qui tomberait prochainement dans le domaine public?


Que Monsanto s'efforce de proposer aux agriculteurs toujours plus d'innovations pour rester compétitive par rapport aux semenciers concurrents n'a rien d'extraordinaire ni de moralement
répréhensible. La surenchère de démagogie politique est bien pire.



Sceptique 12/01/2011 17:59



Par contre il milite pour un produit surement nocif pour la santé des hommes, et aussi pour l'habitat (odeur), le tabac!



Gaël 03/11/2010 17:38



Bonjour,


La pression est retombée, la télévision est éteinte et elle va le rester pendant un bon moment :)


 


@Stéphanie: je ne parlais pas de la presse scientifique. Je parle de l'exemplaire du Métro et autres 20 minutes dont les gens s'abreuvent chaque matin. Je parle du JT de
20h, je parle de "documentaires" que la RTBF, France télévision (je ne parle même pas de TF1, c'est dire !) et autres diffusent à longueur de journée.


Si ces journalistes n'ont aucune compétence en science, ni de près, ni de loin, ce n'est pas grave. Ce qui l'est, c'est d'écrire des papiers sur le sujet sachant pertinemment qu'ils n'y
connaissent rien (ou au contraire pensant tout y connaître en ayant arrêté d'en faire en 2nde).


La méthode scientifique elle-même, pourtant hautement recommandée pour des investigations de qualité est presque toujours bafouée. L'intervention de Sceptique résume assez bien mon impression à
ce sujet :


1) Je trouve le sujet qui fera vendre


2) Je trouve les témoins et "scientifiques" ou "experts" qui corroboreront mon point de vue en dépit des faits ou du consensus scientifique


3) Je fais des découpes dans la pellicule/le bloc-note pour ne sélectionner, au choix soit l'intégralité du discours de la seule personne que j'ai trouvée qui confirme mon
opinion, soit je ne garde que les quelques phrases utiles, tirées hors contexte de la dizaine de personnes interrogées mais qui ne sont pas tout à fait d'accord avec moi.


En bref, la démarche scientifique inversée : la réalité DOIT se conformer à la pensée. Prodigieux bond en arrière !


Réalisme concernant Science & Vie et consorts, bien sûr ! Cela fait longtemps que ses éditeurs ont choisi d'utiliser les techniques de la presse people pour faire vendre (Titre: "Les
OGMs ont tué mon chat !" Contenu: "Le chat de la Mère Michelle est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, tué par accident par un faucheur 'volontaire' détruisant les plantes génétiquement
modifiées d'un laboratoire de (éco)toxicologie.")


Non, cette presse-là, je m'en fous. Les titres sont souvent un peu mystiques ou aguicheurs, mais en général le contenu n'est pas trop mal pour de la vulgarisation.


Je parle donc bien du mass media, pour reprendre l'expression anglo-saxonne. C'est bien dommage : comment peut-on créer des vocations, débloquer des fonds, innover, etc. si le
domaine scientifique dans sa totalité est de toute façon suspect ?


Et pourquoi ? Parce que la quasi totalité des scientifiques disent une chose, mais j'en pense une autre. Je suis journaliste, j'ai fait mon
enquête et j'ai donc raison. Ces scientifiques mentent donc. C'est normal qu'ils mentent car ils doivent se faire financer par des gros laboratoires et des grands groupes (ben
oui, ils ne savent pas changer le plomb en or). Or comme chacun le sait, ces scientifiques, isolés et vendus peuvent publier n'importe quoi, jamais ce ne sera vérifié. Il suffit donc que le labo
ou grand groupe paye un peu plus et ils publieront ce qu'il plaira à leurs employeurs. Il ne faut pas faire confiance à ces "études". D'ailleurs, je ne vois pas en quoi ces
études seraient plus valables que le simple bon sens de Mme Germaine. Si elle dit que les ondes de l'antenne en face de chez elle lui donnent des migraines, ce ne sont pas des dizaines d'études
qui y changeront quoique ce soit. Les scientifiques qui les écrivent sont des vendus. La pauvre Mme Germaine ne mentirait pas. Et on nous invente une maladie qui est reconnue par l'OMS, mais qui
n'est pas une maladie... Vendus je vous dit !


 


Un pavé, un ! Je suis d'accord, c'est un joyeux méli-mélo de pleins de sujets "brûlants"... On se croirait dans le Monde...



cdc 03/11/2010 12:37



N'en déplaise à Stéphanie, oui, les scientifiques lisent des revues scientifiques... et pas seulement les publications du type Nature ou Science ou NEJM. Mais on en revient toujours à cette
crispation/tension entre journalistes "professionnels" et "amateurs" (p.ex. les blogueurs). On attend d'un journaliste qu'il informe, même si l'on sait bien qu'il est illusoire d'exiger une
inatteignable "objectivité" ; mais dans le cas du journalisme scientifique, où la controverse fleurit et explose, on doit au moins attendre une absence de parti-pris. Ce n'est le cas ni d'un
Huet, ni d'un Foucart, hélas.



Stéphanie 03/11/2010 09:02



De toutes façons qui achentent les revues "scientifiques" ? ... Pas les scientifiques . Alors pourquoi voudriez vous qu'elles soient écritent par des scientifiques pour des scientifiques ? ...
Merde ! soyez un peu réalistes et puis c'est tout .  Les revues scientifiques font du spéctacle et c'est "normal" au sens de banal , et puis voilà



Sceptique 02/11/2010 15:48



@Gaël


Vous dénoncez les journalistes qui ont une croyance, et qui font le tri entre les sources possibles pour toujours s'abreuver à une "bonne". Ils ont, de plus, tendance à truster les postes de
journalistes parce que leurs papiers font bien vendre, et vendre, c'est l'obsession d'une presse en réelle difficulté. Ce n'est donc plus dans la presse payante ou auprès des télévisions
commerciales qu'il faut chercher l'indépendance désintéressée. Les livres et internet donnent la parole aux mal-pensants. 


Le cas de la France est-il unique? Il NOUS concerne, en tout cas.



Zdravo 01/11/2010 22:02



Le journalisme scientifique ?


Avec des formations d'un an, difficile d'en trouver des bons. Et encore je mets de côté ceux qui recrute à partir de la Licence. A mon humble opinion, il faut au minimum un Master "sciences" pour
appréhender la complexité scientifique.


Il est clair qu'il y a beaucoup de journalistes autoproclamés "scientifiques", et que ces derniers sont, hélas, doué pour attirer les médias/se créer une popularité. Et ainsi, colporter de jolies
ragots.


Des modules de "communication"/"journalisme" devraient être obligatoire lors de la formation doctorale...



Gaël 01/11/2010 20:19



Je ne vois pas en quoi ce que j'ai dit était empreint d'optimisme.


Grande nouvelle dont vous allez sûrement vous foutre... Je me suis remis à regarder la télévision que je ne voyais plus depuis 2 ans, à lire les journaux dont je n'utilisais plus que la page
"jeux" pour y faire des mots croisés décidément trop simples ainsi que des sudoku...


Bref, je me suis, momentanément connecté au "monde vu par les journalistes". Ça me donne vraiment envie de me tirer une balle ou de me pendre (d'ailleurs, quelqu'un a de la corde ?). Mon point de
vu peut sembler naïf mais PUTAIN QU'À-T-ON FAIT DU JOURNALISME SCIENTIFIQUE ?!! Que les élus pipotent et fassent du vent (enfin, on en est rendu au typhon là), c'est une chose.
Traiter de sujets scientifiques sans avoir AUCUNE notion en science, en
histoire des sciences, en épistémologie ou sur le fonctionnement des institutions scientifiques et la publication, c'est du délire profond (empreinte d'une bonne dose de bêtise) !!!


Le rapport ? Je parlais de défiance envers la science que j'attribuerais en partie aux politiques stupides qui se prennent pour des savants qu'ils ne sont pas pour récupérer des voix... Je parle
maintenant de "journalistes" qui écrivent des conneries au km parce qu'ils se sentent investis de la science infuse.


Le bio, les ogms, les ondes, l'homéopathie et autres... Je comprends mieux certaines choses maintenant.


Donc, non non, aucun optimisme, soyez-en sûr.



cdc 01/11/2010 15:13



Bien sûr qu'il est plus simple de choisir un charlatan ! Ses "arguments" seront plus simples à entendre.



Sceptique 31/10/2010 11:43



Je vous trouve bien optimiste Gaël. Ce pourfendeur par n'importe quels moyens des OGM est toujours député (+ de 50% des voix au 2ème tour) et le sera peut-être encore aux prochaines élections
législatives.


Le problème de notre époque est justement qu'entre ces charlatans et les vrai scientifiques, l'opinion choisit les premiers. Les politiques, qu'on espérerait plus raisonnables, ont davantage
besoin de voix que de vérité. Je ne vois pas le bout de cette situation.