Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 11:20

Dans notre dernier article, nous avions signalé que Pascal Frissant , membre de la Confédération paysanne, avait condamné « l’attitude idiote » de certains de ses petits camarades faucheurs volontaires de Colmar, dénonçant même  « d'une sorte de dérive sectaire, semblant dictée par une poussée limite obscurantiste ».

 

Nous avions accueilli ce fait avec un certain amusement certes, mais aussi avec bienveillance car il nous semble qu’il faut toujours encourager les prises de positions intelligentes, d’où qu’elles viennent.

 

Malheureusement, tant les réactions officielles de la Confédération Paysanne que celles de José Bové ou Kastler inclinent à penser que cette prise de position est et restera assez isolée. Et l’irrationalisme le plus profond continuera à guider les idées  les actes et de  cette mouvance.

 

Ainsi, nous avions mentionné que la biodynamie faisaient partie des « alternatives » aux PGM prônées par Guy Kastler.

 

Il nous paraît assez inquiétant qu’un organisme d’évaluation des OGM tel que le HCB accueille en son sein des promoteurs des pareils charlatanismes, quand bien même ceux-ci ne font partie que de son « comité économique, éthique et social » ,et non de son comité scientifique. 

 

Mais il y a pire : Jean-Pierre Frick, membre de la commission viticole de l’Organisation Professionnelle de l’Agriculture Biologique en Alsace et  lauréat du Vélot d’or de la semaine, suggère carrément que l’INRA ouvre une unité de recherche consacrée à la biodynamie :

 

 


 

 

La biodynamie, selon la méthode de Rudolf Steiner, introduit deux aspects complémentaires, l'utilisation des préparats et l'influence des planètes. « Les préparats ne jouent pas sur la quantité. On n'utilise que 100 grammes de bouse de corne à l'hectare et seulement 4 grammes de silice de corne. Ils agissent comme un médicament homéopathique et apportent des informations pour stimuler les fonctions momentanément affaiblies », explique Jean-Pierre Frick.

 

Quant aux planètes, les données des grands observatoires lui ont appris que cet été, Saturne était en opposition avec Jupiter. Ça arrive tous les vingt ans, mais la configuration actuelle du ciel, jusqu'au printemps prochain, ne s'est plus produite depuis 400 ans. « Ce sont des rythmes complexes qui me dépassent, mais j'essaie de travailler de concert avec l'influence des constellations plutôt qu'en opposition ».

 

Le viticulteur de Pfaffenheim est persuadé que l'interaction entre ces rythmes planétaires et certains phénomènes de parasitisme « qu'on ne comprend pas » pourraient constituer des « pistes de recherche gigantesques pour l'INRA. Pourquoi l'esca, une maladie du bois déjà connue des Romains, est-elle si virulente en Alsace en ce moment alors qu'elle ne l'était pas dans les années 70 ? Pourquoi le ver de la grappe est-il moins problématique aujourd'hui que pendant la décennie 1980 ? Ce sont des problèmes qu'on ne peut pas résoudre seulement par des molécules chimiques ».

 

Dernières nouvelles d’Alsace , 5 Septembre 2010

 


 

Voilà donc les superstitions moyenâgeuses qui guident ceux qui prétendent interdire par la force les essais de cultures transgéniques. Un jour peut-être, Monsieur Frick sera directeur de recherche à l’INRA, Joël Spiroux de Vendomois prix Nobel de médecine « alternative », et Elisabeth Tessier titulaire de la chaire d’astrophysique théorique au Collège de France. Souhaitons que ce jour là n’arrive jamais. Car on peut craindre ce jour là le retour des bûchers en place publique.

Anton Suwalki

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Anton Suwalki - dans Le Vélot d'or
commenter cet article

commentaires

computer help 29/10/2014 12:12

Pascal Frissant has been making the news headlines these days because of the statements given on “The Silly Attitude”. I hope that that the confederation Paysanne takes justified actions. Jean Pierre Frick’s effort for organic farming could be worth it.

antonin 01/08/2011 20:57



Tout d'abord, merci de démontrer qu'il existe des organismes de recherche neutre sur le sujet. Moi aussi, quand je cherche des sources fiables sur l'agriculture biologique et la biodynamie, je
choisis un institut qui est fortement dépendant d'agriculteurs bio pour survivre et analyser ses résultats. Un institut qui ne se fout pas de la gueule de ses collègues (cf le premier paragraphe
qui démontre à lui seul que l'on n'a pas affaire à un rapport scientifique). Enfin un institut qui curieusement a des rendements en bio largement supérieur à ceux observés par l'INRA et les
autres centres de recherches (-20% pour l'institut au lieu de la division par 2 ou 3 habituelle).


 


 



Frank Jouvert 29/07/2011 16:29



Bizzare ce site, ca pique les yeux de vous lire. C'est grave si vous le faites bénévolement !


Lequel d'entre vous a déjà constaté les effets ou l'absence d'effet d'un itinéraire cuultural biodynamique ? Personne ? Qui d'entre vous a déjà visité l'essai DOC (Dynamic, Organic,
Conventionnal) du FIBL (institut de recherche suisse qui compte pas moins de 120 chercheurs ? Personne ?


Il me semble que la moindre des choses pour des personnes qui se revendiquent de la démarche scientifique serait de s'intéresser aux recherches sur le sujet. 


L'essai DOC conduit depuis 33 ans est pourtant le seul à comparer sur un pas de temps agronomique (c.a.d. plusieurs décennies) ces différents modes de culture.


https://www.fibl-shop.org/shop/pdf/do-1190-dok.pdf



l'autre pierre 13/09/2010 10:28



Assez marrant ce raisonnement de PYG.


Le minitel à son époque représentait une révolution.


Si les américains avaient raisonnés comme lui, et donc cessé toute recherche sur l’internet du futur, la France serait toujours leader
de la toile.


PYG serait ‘il un fervent défenseur de ce groupe semencier au « monopole » si dénoncé ?



Luc Marchauciel 13/09/2010 09:45



Première phrase du texte, en version exacte (dans laquelle le plus que parfait indique bien l'antériorité du Minitel dont parle Astre Noir) :


"Quand Internet s'est développé outre-Atlantique avec sa puissance de création décentralisée, nos ingénieurs de France Télécom avaient tout misé sur Minitel beaucoup plus fermé et
hiérarchique".


L'artcile a l'air d'opposer la recherhe centralisée à la recherche décentralisée, la seconde étant présnetée comme plus féconde.


Enfin, il me semble, parce qu'on ne voit pas bien où ils veulent en venir, en fait.


 



Astre Noir 13/09/2010 09:31



@ luc :


 


S'il a vraiment dit que la France a essayé de lancer le Minitel alors qu'Internet allait tout bouffer, il a fait une grosse faute historique.


 


En effet, le Minitel a été lancé au début des années 1980, alors qu'Internet en était encore à ses balbutiements.


Il faut se rappeler que le premier IBM PC a été lancé en 1981, que les micro-ordinateurs personnels de l'époque s'appelaient  Commodore PET, ZX Sinclair, ou TRS 80.


 


Bref, le Minitel en 1981 était en avance sur son temps.


Ce n'est qu'ensuite, dans les années 1990  lorsque la France a essayé de s'accrocher à son Minitel alors qu'Internet commençauit à se développer que la France a pris un peu de retard


 


 



Luc Marchauciel 12/09/2010 21:54



Juste pour signaler que j'ai récupéré le texte de PH Gouyon, je l'envoie à Anton, à qui vous pouvez le demander.


En gros, il ne dit absolument rien sur le sujet de Colmar pour ne pas avoir à condamner les Faucheurs, et il botte en touche en proposant des grandes généralités sur le thème "de toutes
façons, ça ne sert à rien à la recherche publique française de lancer des programmes sur les OGMs, le créneau est déja occupé, on ne sera jamais compétitifs, il vaut mieux innover ailleurs".


Le premier paragraphe, dans lequel il compare les vains efforts de la France pour lancer le Minitel alors qu'Internet allait tout bouffer, peuvent être interprétés comme une acceptation
involontaire de la transgenèse comme étant à l'agronomie ce qu'Internet est à la communication. Une sorte d'hommage inconscient, peut-être...



La coupe est pleine 12/09/2010 14:08



@Karg 


Pour obtenir le N° 58 de l'été 2010 on peut le commander sur le site de TCS :


http://www.agriculture-de-conservation.com/-Magazine-TCS,56-.html


Ou contacter les editions mirabelle pour savoir si vous pouvez avoir ce numéro :


T.C.S. edition mirabelle


Techniques Culturales Simplifiées


BP 90146


57004  Metz cedex 1


(03) 87 69 18 18


 


J'ai le N° chez moi mais bon faire une copie "publique" n'est pas ce qu'il y à de plus hônnete ...


Sinon l'article TCS traite plus généralement de la production et de la protection des MOS du sol.


Pour ce qui est du "comparatif" je crois que le mieux est encore de se rapprocher de l'INRA de Grignon qui doit avoir plus de documentation sur les travaux de Claire CHENU.


http://138.102.82.2/annuaires/siafee/chenu-claire=article29.html



karg 11/09/2010 14:52



La coupe est pleine, je peux me procurer la magasine comment? les résultats de l'étude, même si il ne m'étonne pas, sont très important et remettent en cause une part essentiel de la doctrine du
bio.



anton suwalki 09/09/2010 16:41



Merci Luc.


Pour obtenir la copie, vous pouvez passer par la fonction contact du blog pour ceux qui n'ont pas mon mail.


Si on s'en tient à la citation, PHG a l'honnêteté de reconnaître que les risques étaient minimes, mais comme il faut trouver à y redire, il sort l'argument massue complotiste  "du cheval de
Troie".



Luc Marchauciel 09/09/2010 16:18



@ GFP : En fait, il y a bien un billet de PH Gouyon qui accompagne l'article de Politis dans la version papier. Je dois en récupérer un scan par un ami


Vous pourrez me le demander par mail (passez par Anton)



Astre Noir 09/09/2010 13:55



@ Zoé :


Petite nuance : à la Renaissance, c'est la période surtout où on a brûlé des sorcières (et ce jusqu'au XVIIème siècle.


 


Mais au Moyen Age, on faisait déjà de grands barbecues d'hérétiques divers et variés (Cathares, Vaudois, etc...)


 



ZOE 09/09/2010 13:17



Monsieur Anton , je vous trouve injuste envers le "moyen Age" au cours duquel de belles choses furent réalisées . Quant aux buchers , cette déplorable habitude se développa en France non pas au
"moyen Age" mais à la renaissance . Comme quoi l'obscurantisme et les superstitions n'ont pas d'age (à mon avis évidemment)....



La coupe est pleine 08/09/2010 15:12



@Cultilandes


Ce serait pas en effet si quelqu'un tentait de faire un comparatif de ce genre !


Il existe déjà un sujet de recherche sur la stabilité des matières organiques dans les sols, de Claire Chenu à L'INRA.


Il est comparé sur deux sites plusieurs techniques de culture :


- TCS sans couvert hivernal


- Semis Direct (SD) sans couvert


- Intégré, en SD et labour 2 années sur trois sans couvert


- BIO avec labour sans couvert


- SDSC (Semis direct sous couvert Végétal permanent)


Les parcelles sont suivies depuis une dizaine d'années et pour certaines cela fait plus de 30ans !


Chaque année la stabilité structurelle du sol est mesurée (selon tout un protocole).


Devinez qui a le plus mauvais bilan ? (et franchement avec un résultat proche de ZERO)


L'itinéraire sans chimie mais avec un travail du sol intensif, soit le BIO ....


Donc Bourguignon "le dernier microbiologiste de France" peut aller se rhabiller avec ces théories fumeuses sur l'effet néfaste de la chimie sur la vie du sol ...


ref :


http://www.orleans.inra.fr/les_unites/ur_science_du_sol/programmes_de_recherche/projet_most


 


Ma source proviens du magazine TCS N° 58 été 2010 page 25.



GFP 07/09/2010 20:38



Merci Luc, j'espérais une interview, dommage...


 


Pour la citation de Steiner c'est aux pages 164-165.



Luc Marchauciel 07/09/2010 17:49



@ GFP :


Voici un lien sur lequel on peut lire l'article de Politis (en fait Gouyon n'y apparaît quasiment pas):


http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?page=imprimer&id_article=14587


@ Tyner :


Pardon d'être chiant, mais pourriez vous m'indiquer la page de la citation ? Mon allemand est très laborieux, je voudrais pouvoir me pencher juste sur le passage incriminé et vérifier ainsi la
source avant de diffuser sur ma page FB (question de principe)


 


 



Tyner 07/09/2010 17:17



@ Luc :


C'est du Steiner, citation issue de : anthroposophie.byu.edu/vortraege/327.pdf


 


 



Luc Marchauciel 07/09/2010 15:39



@ Tyner :


D'où sort votre citation hallucinante ?


Sinon, j'appuie la demande de GFP. Je vais voir auprès de mes amis lecteurs de Politis si je peux trouver le texte demandé et le diffuser ici (ou au moins des extraits, je suis pas fan du
piratage)



GFP 07/09/2010 12:48



A propos de Gouyon, il s'est récemment exprimé dans "politis" à propos du saccage des vignes à l'INRA de Colmar mais l'article est réservé aux abonnés. Y a-t-il une bonne âme qui serait abonnée à ce journal et qui pourrait
m'envoyer une copie de l'article (via Imposteurs)?



tybert 07/09/2010 11:35



sur PH Gouyon voir par exemple:


 http://egoborone.free.fr/?p=77