Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 16:27

aspirine.jpgDu fait de la propagande qui nous assaille au quotidien, il est devenu presque banal de considérer les industries chimiques et pharmaceutiques comme des entreprises par nature criminelles. Marie-Monique Robin, avec son sens de la nuance hors du commun, parle de « marchands de mort » : « les pesticides, je le rappelle, sont fabriqués pour tuer , au minimum, des végétaux ou des insectes », précise-t-elle. Comme si notre propre survie ne dépendait pas de notre capacité à tuer des agents pathogènes, pour nous ou pour nos cultures ! Comme si, les produits utilisés en agriculture biologique n’avaient pas également une action biocide, n’étaient pas des pesticides, certes généralement moins efficaces, mais destinés eux aussi à tuer. La propagande écologiste détourne le sens des mots, pour conférer à la chimie de synthèse une connotation exclusivement négative, et l’associer à la mort, tandis que les produits naturels, même lorsqu’ils tuent, sont associés au bien et à la vie. L’utilité de la chimie de synthèse, produire des substances et des molécules d’intérêt, est totalement niée.

 

Pour les croyants qui célèbrent la prodigalité de Gaia, l’ultime aberration serait de produire par synthèse des substances qui existent déjà dans la nature. D’où le commerce folklorique de vitamine C « 100% naturelle » extraite de l’Acérola (Acérola bio de préférence, bien sûr), ou même d’écorce de quinquina (dont on extrait la quinine, un antipaludéen), ou de saule pilée ou en infusion pour remplacer l’aspirine dont celle-ci est issue. Pourquoi enrichir des laboratoires pharmaceutiques qui se contentent de copier un produit disponible dans la nature ?

 

L’exemple de l’aspirine suffit à réfuter le faux bon sens et la vraie mauvaise foi qui se dissimulent derrière cet argument.

 

Le principe actif de l’aspirine a été découvert en 1825 dans l’écorce de saule blanc par un pharmacien italien, Francesco Fontana, qui l’a baptisé salicine. Puis, la salicine donnera naissance à l’acide salicylique, et enfin à l’acide acétylsalicylique, l’aspirine produite par un procédé de synthèse. Cette dernière est plus efficace , et plus facilement assimilable par l’organisme. L’apport de la chimie de synthèse, c’est aussi de proposer une version gastro-résistante de l’aspirine (la « PH8 »), dont les comprimés ne sont pas dissouts au niveau de l’estomac , mais dans l’intestin. Avis aux amateurs d’écorce pilée de saule, souffrant d’ulcères ou de maux d’estomac.

 

Laissons un  instant de côté la question de l’efficacité respective des produits, et considérons qu’avec 40.000 tonnes vendues chaque année , l’aspirine est le médicament le plus consommé dans le monde. Il est donc intéressant de savoir s’il serait concevable de satisfaire les besoins en utilisant comme matière première la substance naturelle.

 

On peut extraire de l’écorce d’un saule qui a atteint sa taille maximale de quoi produire 2,6 kg (1) d’aspirine. Il faudrait donc plus de 15.000.000 d’arbres pour produire les 40.000 tonnes nécessaires annuellement.  Un saule occupe une surface au sol de l’ordre de 20 m2. On devrait donc abattre environ 300.000.000 de m2 de saulaies, soit 30.000 hectares, ce qui signifie en fait disposer de 600.000 ha pour avoir chaque année une quantité d’arbres ayant atteint un développement suffisant. 600.000 ha, c’est quand même beaucoup pour une seule molécule qu’on peut produire facilement et à très bas coût autrement. Et songeons que les plantations de saule dans le monde ne couvrent que 175.000 ha !


 

La chimie de synthèse est non seulement utile pour élaborer de nouvelles molécules, mais elle se justifie aussi pour reproduire des substances qui existent dans la nature, en particulier lorsque leur extraction est compliquée et coûteuse, ou lorsque leur disponibilité est insuffisante pour couvrir nos besoins. Voilà pourquoi ceux qui vantent leur médicaments d’origine 100% naturelle, même lorsqu’il ne s’agit pas de poudre de perlimpinpin, resteront dans un commerce de niche.


Anton Suwalki

 

Note

(1) Donnée fournie dans de vieilles annales de Chimie du bac S. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

www.amazon.com 29/09/2014 09:45

Je voudrais que quelqu'un de dire merci à la période de cette grande étude de composition. Mon partenaire et moi était tellement très heureux d'utiliser presque tous les produits et services à l'égard de ma connaissance. Mon partenaire et je remercie chaque ligne. Beaucoup de merci beaucoup pour fournir l'ensemble de ces produits et services, à mon avis.

omnitech reviews 22/09/2014 13:21

It is true that the meaning of pesticides and chemical fertilizers is believed to be one of the most poisonous substances that have been produced to kill pathogens. I hope that this synthetic chemistry can bring changes to the chemical as well as pharmaceutical industries.

essay planet 19/09/2014 13:19

I daily read your blogs and give my notice for that here this article is too great and so interesting.

détourage photo 09/09/2014 07:29

It is therefore useful to understand regardless of whether it could be probable in order to meet the necessity with regard to using as fresh materials the particular natural substance.

www.buzzfeed.com 04/06/2014 13:27

La distinction entre la science, l'ingénierie et de la technologie n'est pas toujours claire. La science est l'enquête ou étude des phénomènes motivé, visant à découvrir des principes durables parmi les éléments du monde phénoménal en utilisant des techniques formelles telles que la méthode scientifique

forskolin.pw 10/05/2014 13:20

l’aspirine est le médicament le plus consommé dans le monde. Il est donc intéressant de savoir s’il serait concevable de satisfaire les besoins en utilisant comme matière première la substance naturelle.

windows 7 help line 20/02/2014 13:03

It is so true! On one hand, we have people who are completely apathetic to the environmental degradation. On other hand, we have environmentalists going on hyperdrive, blaming and protesting against every industry. Every action has its consequences. Environmentalists should protest only if there is a economically viable alternative solution which would leave a small carbon footprint.

bob 09/09/2012 23:25


MMR s'est trouvé un nouveau défenseur du nom de Philippulus, professionel de l'ad-hominem et spécialiste du financement privé manipulant les chercheurs. Encore un nostalgisque de la sacro-sainte
recherche publique française forcément impartiale et indépendante. 

Erchinoald 08/09/2012 21:36


En bref, pour en revenir à Marie-Monique Robin, elle aurait très bien eu sa place dans le livre de Pascal Boniface, Les intellectuels faussaires, sous-titré, Le triomphe médiatique des experts en
mensonge ou dans un autre ouvrage, celui-là collectif, Les Editocrates, tout aussi critique sur certains intellectuels.

Wackes Seppi 07/09/2012 00:12


M. Berthod,


 


Comparer Mme Marie-Monique Robin à Leni Riefenstahl est une insulte.


 


À Leni Riefestahl évidemment. « Artistiquement, elle est un génie, et politiquement, elle est une imbécile. » — Liam O'Leary, historien du cinéma.


 


Leni Riefenstahl était une femme de son temps qui s'est laissé entraîner, comme beaucoup d'autres, dans une aventure folle et meurtrière. On pourra gloser longtemps – a posteriori et connaissant
la dimension tragique de l'aventure – sur ses motivations. Politiquement convaincue et adepte du régime ? Séduite par un psychopathe ? Fondamentalement apolitique et guidée par ses
aspirations artistiques ? Cyniquement arriviste ? Qu'importe.


 


Mme Marie-Monique Robin, en revanche, ne peut faire valoir l'entraînement dans un gigantesque maelstrom. Ce qu'on peut lui reprocher – et ce qu'on lui reproche à longueur de commentaire – c'est
un choix délibéré de sa part. Le choix de la manipulation médiatique qui ne recule devant aucun mensonge ni autre procédé déloyal voire ignoble.


 

cdc 06/09/2012 00:47


Venant d'un professionnel, le commentaire de Sceptique me semble très intéressant. De même, chez
www.skeptic.com/eskeptic , la dernière livraison ("Engaging the Anti-vaxxers"
et autres textes sur les médecines dites "alternatives") me semble utile à lire.

Laurent Berthod 05/09/2012 22:57


"La propagande écologiste détourne le sens des mots..."


 


Comme toutes les propagandes, communistes, fascistes, nazis, etc.


 


Le grand maître en a quand même été Goebbels.


 


Mémère me fait penser à Lenie Riefenstahl, la même grossièreté dans le montage et le mensonge. Mais ça marche auprès des petits bourgeois imbéciles.


 


Deux militantes, toutes les deux !

Laurent Berthod 05/09/2012 22:49


Oui, si vous avez le temps, allez sur le blog de cette affairiste sans scrupules pour contredire ses mensonges, si ça ne fait pas de bien, ça ne fait pas de mal : http://robin.blog.arte.tv/

Laurent Berthod 05/09/2012 22:46


« les pesticides, je le rappelle, sont fabriqués pour tuer , au minimum, des végétaux ou des insectes »


 


Rappelons que les antibiotiques sont fabriqués pour tuer, au minimum, les bactéries et que les antiviraux sont fabriqués pour tuer, au minimum, les
virus.


 


Pour aller dans le sens de Karg, sans les antibiotiques je ne serais sans doute plus de ce monde, disparu dans ma plus tendre enfance.


 


Mémère est une affairiste sans scrupules.

Karg 05/09/2012 09:59


texme: vous avez bien de la chance, moi sans médicament je serai déjà mort depuis longtemps. 

Sceptique 04/09/2012 19:13


La demande de soins se partage depuis longtemps en trois cohortes: les demandeurs qui souffrent ou présentent des symptômes qui les inquiètent, les hypocondriaques angoissés qui se trouvent
toutes les maladies, pratiquent le nomadisme médical, et sont pharmacophiles, les "naturomanes", qui ne souffrent de rien d'inquiétant, et utilisent l'effet placebo à tout va. Ces derniers sont
tout à fait respectables, s'il ne prennent pas, pour eux mêmes et pour leur proches, le risque de laisser se développer une maladie grave en la traitant par des remèdes de charlatans.


La puissance publique a, elle, la responsabilité de contrôler la qualité des soins, la compétence des soignants, les devoirs des parents envers leurs enfants, des soignants de personnes
dépendantes..  

cdc 04/09/2012 18:58


La prise quotidienne d'aspirine à faible dose (de préférence de la cardio-aspirine) a démontré son intérêt sans plus aucun doute.


D'autre part, l'acide salicylique à dose (chronique) élevée est carrément toxique - c'est d'ailleurs la raison pour laquelle on a cherché une forme aussi (ou plus !) efficace et beaucoup moins
toxique.


 

texmex 04/09/2012 18:22


Je n'ai pas pris de medicament depuis plus de 5 ans, aspirine et paracetamol compris. Ce n'est pas une nécessité de produire autant de médicaments et de mettre la population francaise a la tête
des personnes sous medicaments en Europe. Les gens prennent trop facilement un medicament au lieu de refléchir de quoi ca vient!

douar 04/09/2012 18:18


L’industrie aromatique par exemple, utilise des essences naturelles, mais beaucoup plus d’essences synthétiques ou artificielles.
Ceci pour des raisons de qualité, pureté, mais surtout de disponibilité. La production d’essences naturelles est soumise aux aléas de la production agricole : il suffit d’une demande
additionnelle (le marketing adore les produits « naturels » et à tendance à les promouvoir) ou d’un accident climatique quelconque pour que les prix s’envolent. Et là, ce n’est pas +
50% d’augmentation, mais des prix multipliés par 5 ou 10 parfois.  Sans la chimie de synthèse, il serait impossible de diffuser les arômes et autres
parfums au consommateur moyen. Ils seraient réservés à une super élite.