Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 16:22

Une équipe japonaise du musée des sciences de la mer de la préfecture de Fukushima est parvenue à filmer un alevin de cœlacanthe vivant (1) au nord de l'île de Sulawesi en Indonésie. On comprend que cette découverte présente un intérêt pour les biologistes marins : « Ce résultat est un pas de plus vers l'élucidation du cycle de vie de ces poissons, qui reste encore aujourd'hui très mystérieux » , ainsi que le précise Bulletins électroniques. Mais que vient faire cette nouvelle dans le Journal chrétien, surtout à la rubrique actualité chrétienne ?

 

Réponse : A ressortir du placard sentant la naphtaline un argument éculé contre la théorie de l’évolution.

 

« Des chercheurs japonais ont découvert et filmé un coelacanthe, un poisson dont l’origine remonte à plus de 360 millions d’années et qui passionne les scientifiques du monde entier. Il n’a quasiment pas changé depuis son apparition, ce qui est inexplicable pour les adeptes de la théorie de Sarwin (sic). Les chercheurs se demandent pourquoi l’évolution de ce poisson semble s’être figée. »  (2)

 

D’une grande audace, l’auteur de cette brève n’hésite pas à conclure :

« Les chrétiens et les créationnistes saluent cette découverte scientifique qui donne raison à la Parole de Dieu ».

 

Les déistes qui ignorent comme toujours leurs propres processus biaisés de raisonnement , sont sûrs de retomber sur leurs pattes : Admettant par avance que la Bible contient la parole de Dieu (qui au passage ne doit pas aimer les hindouistes , les bouddhistes, les animistes, etc. à qui il a raconté des carabistouilles) , celle-ci devient le critère de validation et de tri entre les bonnes découvertes scientifiques qu’ils imaginent confirmer la parole biblique, et les mauvaises qui « donnent tort à la parole de Dieu ».

 

Il existe des variantes plus « subtiles » du créationnisme (tel l’Intelligent design) que celle apparemment défendue par ce journal qui consiste à croire littéralement aux légendes de la Bible. Mais quelle  que soit la variante à laquelle nous avons affaire, l’ « homme à abattre » est et restera Darwin. Bien que l’évolution des espèces  soit bien plus qu’une « simple théorie » , une réalité observable et observée régulièrement et sur des courtes durées par exemple sur des insectes , des micro-organismes…, les créationnistes sont toujours  à la recherche d’une preuve « anti-darwinienne ». 

 

C’est bien à défaut de comprendre réellement la théorie de l’évolution qu’ils croient détenir avec le cœlacanthe une preuve qui ferait trembler Darwin. Ainsi, ils nous resservent régulièrement une citation de Jean-Staune, de l’  Unité Interdisciplinaire de Paris  (créationniste)   parue dans le Figaro Magazine en …1991 :

 

« L’évolution condamne Darwin », on peut lire : « Le cœlacanthe : en 1938, la première mauvaise nouvelle pour les darwiniens. C’était l’ancêtre de tous les vertébrés. On le croyait disparu depuis des millions d’années. On l’a retrouvé voici cinquante ans, bien vivant, au large des Comores. Il n’avait donc pas évolué depuis ses très lointains ancêtres : contrairement à ce qu’aurait voulu la théorie ».

 

Nous reproduisons ici une brève réponse à ces propos de Guillaume Lecointre , professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle. Il est peu probable que le bébé cœlacanthe ait fait trembler ou se retourner Darwin dans sa tombe.

Anton Suwalki

 

 

 

 

 

Le Coelacanthe contre Darwin ? (3)

 

 

Plusieurs stupidités se superposent ici :

1. Le cœlacanthe n’est pas l’ancêtre de quelque chose puisque c’est une espèce actuelle. Il ne peut être que groupe-frère de quelque chose. Les évolutionnistes ont cessé depuis longtemps d’utiliser le mot « ancêtre » à propos d’un animal identifié, ils utilisent le mot « groupe-frère de… » pour situer un animal dans l’arbre des êtres vivants. Le terme d’« ancêtre » est réservé à un animal abstrait.

2. Le cœlacanthe n’est pas l’ancêtre des vertébrés, mais le groupe-frère d’un groupe comprenant les animaux à quatre pattes (les tétrapodes) et les poissons pulmonés appelés dipneustes. Les vertébrés sont apparus bien avant la lignée du cœlacanthe.

3. La morphologie du cœlacanthe actuel est presque identique à celle de fossiles du Crétacé. Si les cinq pour cent des gènes du génome qui contrôlent la morphologie restent stables sur de grandes périodes de temps, le reste peut très bien continuer à évoluer car le génome comprend une multitude de gènes aux fonctions très diverses dont les vitesses d’évolution sont très inégales. Le cœlacanthe n’a donc pas cessé d’évoluer. Et même si l’on ne s’intéresse qu’à la stabilité morphologique, le néodarwinisme a incorporé les stases, périodes de relative stabilité évolutive.

4. La « théorie » n’a jamais « voulu » qu’un animal évolue à tout prix, ou même cesse d’évoluer. La théorie n’impose rien là dessus. Une partie des gènes peut rester stable un certain temps, tandis qu’une autre partie peut accélérer sa vitesse d’évolution. Ceci est connu sous le nom d’hétérobathmie des caractères.

Une foule de naïvetés et de données mal digérées, de critiques vaines ont été également véhiculées dans le livre de Michael Denton (L’évolution, une théorie en crise, Flammarion) que nous n’avons pas la place de reprendre ici. Pour une mise au point de ce que comprend Denton en évolution biologique, on se reportera à la section III du livre intitulé Pour Darwin (Sous la direction de Patrick Tort, PUF, 1997).

Guillaume Lecointre

 

 

 


(1)
    
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/61297.htm

(2)     http://journalchretien.net/+Un-petit-coelacanthe-qui-fait,17141+

(3)     http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?page=imprimer&id_article=1277

 

 


 

 

 


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ZOE 28/11/2009 20:02


Bon , le Coelacanthe se sent bien dans sa peau depuis plusieurs millions d'années donc , pourquoi devrait-il en changer ? .... C'est comme les requins .
Le plus évolué des requins serait le requin marteau qui en a dans la tête (ouaih ! bof !  limite drole ....) Les fleurs les plus évoluées seraient les orchidées qui sont plutot trés sexy comme
fleurs , alors qu'en pensent les curetons des orchidées ? .... Bon , une preuve de la validité de la théorie de l'évolution c'est le déclin de l'éspece  des curetons . Autre exemple : Dieu a
inventé la bicyclette et pourtant la bicyclette évolue . Y a aucune preuve que Dieu n'ait pas inventé la bicyclette , donc c'est vrai ! Merde ! .... Pour réconcilier tout le monde , j'affirme
aujourd'hui que c'est Dieu lui même en personne qui a inventé l'évolution des éspéces . Donc les darwiniens ont raisons . Non mais ! Merde aprés tout , tant qu'à utiliser des arguments
infalsifiables , le mien en vaut bien un autre .....
Si un cureton arrive à me prouver que j'ai tord , qu'il parle maintenant ou se taise à jamais ! ! ! ! .....