Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 14:05

 

Nous avions évoqué en Septembre l’opinion sévère de Jeanne Grosclaude (1), sur le fonctionnement du Comité économique, éthique et social (CEES) du Haut Conseil des Biotechnologies, au sein duquel elle représentait la CFDT. Délit d’opinion qui lui avait valu une demande d’exclusion de la part des organisations anti-OGM faisant de l’obstruction systématique dans le CEES.

A l’issu d’un débat sur la coexistence entre cultures transgéniques et cultures conventionnelles, c’est en fait l’impossibilité de la coexistence au sein du CEES qui a été mise en évidence (2) . La CFDT a annoncé sa démission du comité, suivie peu après par la FNSEA , l'Association nationale des industries alimentaires (Ania),  le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (Gnis), et les Jeunes Agriculteurs.

Je vous invite à découvrir la contribution de Jeanne Grosclaude publié par Marcel Kuntz à propos de son expérience au sein du CEES (3).

« En bref, le clash sur la coexistence au CEES qui entraîne le départ de la CFDT, la FNSEA, l’ANIA, le GNIS et les Jeunes Agriculteurs, met publiquement en évidence l’existence d’un noyau, minoritaire, d’organisations qui refusent radicalement toute expérience de coexistence ; aucun examen de dossier par le CEES ne pourra désormais aboutir à une évaluation partagée et éclairante pour les décideurs. Poursuivre l’exercice est donc inutile pour tout acteur lucide. Plus gravement cette position « anti-OGM » est emblématique du refus de l’intrusion de la science en amélioration des plantes et dans le monde vivant. Le CEES a failli à sa mission d’information des citoyens sur les réalités des plantes transgéniques. Certains « décideurs » ont profité du flou des recommandations du CEES pour en tirer ce qui justifiait des attitudes contradictoires entre ministres du même gouvernement, y compris au niveau européen. L’avenir d’un CEES rénové passe par la restauration, prioritairement, de sa mission d’information pluraliste et loyale pour le public. » (souligné par moi)

Au-delà du simple constat d’un CEES incapable de répondre à sa mission, une analyse plutôt pessimiste, mais réaliste :

« Il faut être lucide : le refus de la science et de la technologie dans le monde du vivant monte en puissance dans nos sociétés, particulièrement en Europe. Face à une opinion publique partiellement ou partialement informée, ce rejet est attisé par ceux qui y voient un instrument qui sert leur intérêt économique, ou un enjeu géopolitique, ou idéologique. Devant la déperdition de la culture scientifique et technique - la grande absente du fond commun de la culture générale- ce rejet des OGM, sans distinction, cristallise une opposition entre « les sachants », les détenteurs de savoir et de pouvoir, et les simples citoyens. La défiance envers la science, et envers les chercheurs, est devenue la nouvelle « pensée unique » du XXIème siècle. »

 

Anton Suwalki

(1)

http://imposteurs.over-blog.com/article-le-regard-severe-porte-par-une-syndicaliste-sur-le-fonctionnement-du-haut-comite-aux-biotechnologies-84368835.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-apres-l-interview-de-jeanne-grosclaude-sur-tv-agri-la-reaction-brutale-de-fne-greenpeace-cie-84866668.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-reponse-de-christine-noiville-et-jean-christophe-pages-au-sujet-de-l-article-le-regard-severe-port-84985373.html

(2) http://www.marcel-kuntz-ogm.fr/article-coexistence-97227606.html

(3) http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/1/39/38/37/Contribution-CoexistenceJGrosclaude.pdf

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Club Badge 22/03/2015 09:10

A big thank you for your post.Thanks Again. Want more.

benoquin 03/03/2015 11:49

Great blog. So many websites like this cover subjects that can’t be found in magazines and newspapers. I don’t know how we got on 12 years ago with just newspapers and magazines.

college papers 23/01/2015 14:27

Essay a piece of writing script where we tend to may realize the little print or larger description of that mounted topic. Essay writing is not terribly advanced matter. Here you may understand the thanks to place pen to paper Associate in nursing essay ideally.

partita iva 05/01/2015 11:19

Dovrebbe pagare gli sforzi di protezione della comunità Set! ma occhio alle cose incompatibilità tra il lavoro iniziale e secondi lavori. Dal tenore di contenuti percepire quella varietà di hai già ottenuto l'occupazione. In questa roba, esaminare il tipo di carriera (soprattutto se il tipo di comunità) di potenza per incompatibilità con tutto completamente diverso run.

best essay service 26/12/2014 02:07

Really great post. Here you want to know few of students want to learn about higher graduation degree. So they require working even extra.

http://www.poweredsem.com/ 04/08/2014 13:33

GM crops and conventional crops have been making headlines for a long time. I heard about the debate on anti-GMO organizations in CEES. It was informative to go through the contributions of Joan Grosclaude. I hope that the indefinite situation gets settled soon.

Clovis Simard 20/06/2012 17:21


Blog(fermaton.over-blog.com),No-25: SCIENCE INCONNUE ? Celle de l'avenir ?.

Rivendell 08/03/2012 10:33


Cité du lien du commegaire précédent, ça vient de José Bové:


 


" La législation veut interdire la présence de ruche à moins de 3 kilomètres des cultures OGM, ce n'est pas moi qui le dit, c'est le gouvernement. Ce qui prouve que les risques
sont réels !"


 


Ou: quand le gouvernement n'est pas d'accord avec moi, il est à la solde des lobbys, et qaund il est d'accord avec moi, il émane de ses décisions une sagesse irréprochable et indiscutable.

l'autre pierre 07/03/2012 23:10


Dans cet article José Bové nous fait le coup de l’utilité sociale des OGM


http://www.newsring.fr/planete-sciences/34-faut-il-autoriser-les-cultures-dogm-en-france/5067-les-ogm-nont-aucune-utilite-sociale


 


Sur la photo notre brave pourfendeur de tout progrès pose avec sa légendaire pipe à la bouche.


Se pose t’il la question de l’utilité sociale du tabac ?


Peut il prétendre maîtriser la dissémination de la fumée ?


Ne se rend t’il pas complice de grosses multinationales du tabac, responsables de millions de morts  en posant ainsi.


 


Ceci est un communiqué du CEES des faucheurs de pipes volontaires.

(Clovis Simard,phD) 26/02/2012 16:19


Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-9. THÉORÈME DU V4M--LA RELATIVITÉ DÉPASSÉE ??

Jean Fluchère 21/02/2012 14:45


Et pendant ce temps là, le grand scientifique Président du conseil général du Gers, Philippe Martin, fait partie des experts de l'environnement qui entourent François Hollande!

Jorj X. McKie 21/02/2012 02:12


Science, techno-science, frontière ???


Science avec le sourire, suur ce formidable site: http://ssaft.com/Blog/dotclear/index.php?/page/2

Wackes Seppi 20/02/2012 18:06


La techno-science, c'est quand Marc Van Montagu et Joseph Schell découvrent le gène de transfert entre Agrobacterium tumefasciens et les plantes, ce qui a permis la mise au point
des premières plantes génétiquement modifiées.


 


La science, c'est quand Gilles-Éric Séralini fait prendre des bains de RoundUp à des cellules humaines, ce qu'elles détestent, et conclut que le glyphosate est un poison (ce
qu'il doit être si on en boit trois décis).


 


La techno-science, c'est quand on trouve, surtout avec une application pratique à la clé.


 


La science, c'est quand on ne trouve pas ; ou encore quand on trouve de quoi justifier un retour vers l'Âge d'Or du passé.


 


La techno-science, c'est quand la recherche produit un retour sur investissement.


 


La science, c'est quand la recherche empêche le retour sur investissement.


 


La techno-science, c'est l'avenir de la France qui se détermine dans ses laboratoires.


 


La science – s'il en reste d'ici là en France – c'est l'avenir de la France qui se déterminera dans les laboratoires chinois (à condition, bien sûr, que les Chinois veuillent
partager et que nous puissions encore payer).


 

JG2433 20/02/2012 15:53


Il y a pas mal de temps de cela, lors d'une émission sur France-Culture, certains participants faisaient, avec des trémollos dans la voix, un distinguo entre la science "pure
et dure", celle de la recherche, la science fondamentale, et la techno-science qui n'en serait "que" le sous-produit dérivé, ou qu'une "vulgaire" application…  


 

Astre Noir 20/02/2012 07:48


@ magoni : Pouvez expliquer la différence entre science et techno-science ?


 


Moi, j'y vois plutôt du verbiage

magoni 20/02/2012 01:37


pour ce qui concerne les OGM j'y vois plus de la techno-science que de la science .

La Coupe Est Pleine 13/02/2012 20:18


"la grande absente du fond commun de la culture générale- ce rejet des
OGM, sans distinction, cristallise une opposition entre « les sachants », les détenteurs de savoir et de pouvoir, et les simples citoyens. La défiance envers la science, et envers les chercheurs,
est devenue la nouvelle « pensée unique » du XXIème siècle. »"


Vachte ! ça fout la trouille !!!

Laurent Berthod 09/02/2012 21:05


"L'avenir passe par la restauration, prioritairement, d'une gouvernance régie par la science et l'intérêt public. Ce qui implique un changement de gouvernement et un changement de
président"





Et à votre avis, c'est lequel des candidats en lice qui va restaurer une gouvernance régie par la science et l'intérêt public ?


 


Le premier dans les sondages ? Anti OGM, liquidateur du nucléaire, merci ça promet !


 


Sinon, qui d'autre ? Si on veut revenir à une gouvernance régie par la science, c'est pas les gouvernants qu'il faut changer, c'est le peuple, comme aurait dit Brecht



 


 


 

Wackes Seppi 09/02/2012 18:51


« L’avenir d’un CEES rénové passe par la restauration, prioritairement, de sa mission d’information pluraliste et loyale pour le public. »


 


L'avenir passe par la restauration, prioritairement, d'une gouvernance régie par la science et l'intérêt public. Ce qui implique un changement de gouvernement et un changement de président, étant
entendu que, malheureusement, il s'agit là d'une condition de moyen qui n'implique pas nécessairement un résultat.


 


Le HCB était doublement condamné dès sa création : par l'entourloupe des « doutes sérieux » prêtés au Comité de Préfiguration de la Haute Autorité sur les OGM, qui prive de
crédibilité politique toute institution d'aide à la décision ; par le CEES.


 


De plus, à mon sens, le CS du HCB se livre avec complaisance dans des joutes d'érudition déconnectées de la réalité de terrain avec un biais vers les risques, au détriment des bénéfices.


 


Le CEES n'a pas les moyens de sa mission officielle, comme il l'a noté à plusieurs reprises, pour les volets économique et social. En ces matières, la méthode du doigt mouillé ne peut que
prévaloir puisqu'il s'agit de prospective devant étudier des facteurs multiples pour lesquels il n'existe guère de références. Quant à l'éthique, c'est manifestement un domaine où règne très
largement l'opinion personnelle voire l'irrationnel. Le CEES est aussi un forum spécialement créé pour permettre à l'opposition pure et dure aux OGM de s'exprimer, de polluer le produit du HCB et
in fine de donner au gouvernement une grande latitude décisionnelle. C'est du ressort du non-dit, mais c'est la réalité.

Laurent Berthod 09/02/2012 11:13


L'autre Pierre,


 


Tout à fait daccord.


 


Pourquoi pas un haut comité aux nouvelles technologies qui nous interdirait les produits de Steve Job ou, au contraire, ceux de Bill Gates ! (D'ailleurs les bagarres entre partisans de l'un ou de
l'autre y seraient homériques).


 


Un haut comité à la bagnole ? Qui interdirait les bagnoles électriques parce qu'on ne pourra jamais savoir si elles ne sont pas plus dangereuses que les bonnes vieilles pétroleuses.


 


Enfin, de tels hauts comités, ça pourrait être utile pour produire des sophismes cherchant à  justifier les politiques protectionnistes des Le Pen, Mélenchon, Dupont-Aignan, Montebourg et
autres démagogues populistes.