Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 15:31

N’allez surtout pas croire que Séralini est notre tête de turc, bien au contraire. S’il n’existait pas, Imposteurs ne serait pas tout-à-fait le même blog.

Nous venons d’apprendre que lui et son équipe venaient de récidiver avec sa 3ème étude sur la toxicité du RoundUp. Chassez Séralini par la porte, par exemple comme l’ a fait récemment l’AFSSA à propos de son étude basée sur les cellules placentaires…On frappe à la fenêtre , vous tirez le rideau et vous voyez Séralini tout sourire, qui vous fait « coucou, c’est moi, j’ai une nouvelle étude qui prouve que le RoundUp est dangereux ». Cette fois-ci , c’est avec des cellules hépatiques !

Glyphosate-based herbicides are toxic and endocrine disruptors in human cell lines” (Revue Toxicology, à paraître).

 

Un coup d’œil à la bibliographie, et vous découvrez que Séralini et al s’auto-citent, pourtant recalés sur leur précédente étude.

 

Allez aux remerciements : vous noterez que cette étude a reçu entre autres le soutien d’une « fondation Denis Guichard ». Un coup d’œil au programme des conférences de cette fondation : des illuminés.

http://fondationdenisguichard.com/

 

Plus drôle, les autres généreux sponsors : Léa Nature Group /Jardin Bio , et… Sevene Pharma, le laboratoire pharmaceutique qui vend des amulettes homéopathiques sur la  base des concepts de Séralini. Nous avons parlé très récemment :

 

http://imposteurs.over-blog.com/article-33136376.html

 

Depuis, nous avons appris de ceux qui ont lu son dernier livre (« Nous pouvons nous dépolluer ») que finalement la toxicité effective du RoundUp serait une excellente nouvelle pour Sevene Pharma dont l’efficacité des produits est stupéfiante :

« Nous avons testé certains de ces extraits de plantes au laboratoire, ils semblent empêcher carrément les polluants de rentrer dans les cellules ! » (http://alerte-environnement.fr/?p=1979).

Carrément ! Moi ça ne me rassure pas du tout : on se demande d’un point de vue physiologique, si cette action miracle ne va pas bloquer l’entrée de pas mal d’éléments nécessaire à la vie même de la cellule… Mais c’est vrai que selon la pensée magique Séralinienne, ces extraits de plantes doivent être intelligents et bienveillants, capables de reconnaitre ce qui est bon de ce qui est mauvais pour les cellules.  

Par contre, bientôt Monsanto va pouvoir monter des campagnes publicitaires en collaboration avec Séralini, de façon à vendre simultanément le "poison" et son antidote absolu.

GES, de grâce, ne changez rien. Qu’est-ce qu’on s’ennuierait sans vous !

Anton Suwalki (pour le coup mort de rire)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

GFP 14/10/2009 10:36


erratum: Dans le dernier paragraphe du message précédent, remplacer "aliments GM" par "aliments issus d'OGM". "Aliment GM" est un abus de langage.


GFP 14/10/2009 10:33


Je vois qu'Anton a déjà répondu, merci, ça ira plus vite pour moi. Je vais juste ajouter une ou deux choses.

1/ Sur le point 1 j'ai rien à ajouter.

2/ Là, je reprends le commentaire de GFP: "Si le MON863 avait un effet sur le foie et les reins chez le rat, oui, il me semble que cela pourrait être un problème [...]". N'est ce pas ce que
l'on observe??!!

On observe une différence au niveau statistique mais il n'y a pas de relation dose-effet ni de problèmes histologique ou autres paramètres biologiques qui permettraient de conclure à des problèmes
hépatiques ou rénaux. Il n'y a donc pas d'"effet" à proprement parlé. Ceci est mentionné dans le rapport de l'Afssa.


Concernant la difficulté à analyser la toxicité d'un aliment par rapport à la toxicité d'une molécule seule, la CGB n'est pas la seule à discuter ce point. Un aliment est un mélange de plusiers
milliers de molécules. On peut difficilement faire des réponse de type dose-effet puisque rapidement le régime alimentaire du rat se trouverait déséquilibré. Sans compter que l'aliment en lui-même
peut contenir des molécules toxiques qui pourrait fausser les résultats. L'EFSA a écrit un article à ce sujet qui peut vous amener des éléments de réflexion sur ce point.


3/ Là non plus je n'ai pas grand chose à ajouter si ce n'est que ce n'est pas monsanto qui font les tests toxicos. Ils soutraitent à un labo spécialisé pour ce genre d'études et assermenté. Dans le
cas de monsanto ce sont les laboratoires Covance. Monsanto a bien entendu un droit de regard sur les données mais ils ne sont pas censés les modifier.

D'ailleurs, j'ai failli oublié de mentionner que comme le rappelle l'avis de la CGB du 15 juin 2007 des tests toxicos ont aussi été
réalisés sur des variétés possédant les événements MON863xNK603 ainsi que MON863xMON810xNK603 qui n'ont pas mis en évidence d'effets toxiques.

Le seul point faible dans les essais de toxico actuels c'est la taille des échantillons. Seuls 10 rats sur les 20 par lot sont analysés en détail. La probabilité de mettre en évidence une
différence s'en trouve ainsi réduite. Marc Lavielle, le statisticien de la "haute autorité sur les biotechnologies" est assez critique là-dessust et voudrait voir augmenter la taille des groupes
afin de rendre les résultats plus fiables. Il a une présentation "power point" sur ce sujet ici. Malheureusement les commentaires sont absents ce qui la rend plus diffficle à comprendre pour certaines diapos.

Perso je lui reproche sa vision trop "statistique" du sujet. Il oublie un peu vite les données biologiques dans ces analyses pour se focaliser sur les chiffres (peut-être parce que c'est un
mathématicien). Mais s'il arrivait à faire changer des tests toxicos mis en place par l'OCDE et l'OMS afin de mettre "tout le monde d'accord" (pour reprendre votre expression), pourquoi pas mais
cela ne mettra jamais tout le monde d'accord.

Quant à votre proposition d'expérimentations qui seraient réalisées sous le contrôle de personnes de différents horizons, pourquoi pas là aussi, mais cela ne changera rien à la situation. Le
criigen restera un organisme anti-OGM quelque soit les données qu'ils pourraient avoir entre les mains (même avec 50 rats par lot).

Si vous voulez mon avis sur le sujet ( je ne suis pas statisticien ni toxicologue donc mon avis ne vaut pas grand chose)  mais de ce que j'en ai lu ces tests de toxico ne servent pas à grand
chose pour des aliments GM. Les seuls tests que je trouve informatifs sont le test de toxicité aigüe fait avec la protéine exprimée par le transgène donné en grande quantité à des rats et le test
de digestibilité pour tester la résistance de la protéine aux fluides gastriques (qui sont demandés eux aussi dans les dossiers d'homologation). Si la protéine est rapidement dégradée dans
l'estomac et qu'elle ne présente pas de toxicité pour l'animal je ne vois pas trop l'intérêt des test sub-chroniques. Mais comme dit, c'est un avis purement personnel.

Cordialement


anton suwalki 13/10/2009 20:31


 

Bonjour FB,


Je n’ai pas trop le temps de vous répondre en détail, sut tous les points, mais je pense que les questions que vous posez justifieront un petit article (sans doute ce week-end).


Merci en tout cas d’avoir pris le temps de lire les références que GFP vous avez proposées, de formuler des remarques et des questions précises. Ca change….


« 


Comme je l’ai dit dans mon dernier post, que vous jouiez « à fond » la carte du scepticisme ne me déplait pas, bien au contraire, elle me parait très saine.



Pour répondre donc très rapidement , mais pas dans l’ordre, parce que justement c’est l’ordre dans lequel on se pose des questions qui me parait important :
Bref, que de questions supplémentaires pour effectivement jouer a fond la carte du scepticisme mais essayer d'apporter des reponses a mes propres zones d'ombre! 

1/ « 


Non, je ne pense pas qu’il y ait « déséquilibre ». Tout simplement on été testés des groupes de rats de taille identique, avec le maïs transgénique , son « isogène » (la variété de maïs dont il
est issu et dont il ne diffère que par le ou les transgènes introduits), et d’autres variétés maïs non transgéniques disponibles à la consommation. Pourquoi ? Parce que si l’on observe des
vaiations inter-variétales (pour des variétés couramment consommées et qui ne sont pas connues pour avoir des effets spécifiques sur la santé) du même ordre que celles obtenues entre mais OGM et
son homologue (si on reste dans la gamme des variations naturelles) , les conclusions peuvent être très différentes que si tel n’est pas le cas (le maïs OGM s’écarte significativement des toutes
les variétés consommées et réputées comme sûres). Bien entendu Séralini and Co récusent ce type de démarche, qui constitue pourtant le B A BA de la rationnalité.


2) « Au vu des résultats détaillés des paramètres significatifs (page 25), il me vient qd même une question: on remarque que sur les données d'organes, seuls les reins et le foie sont en
cause. Là, je reprends le commentaire de GFP: "Si le MON863 avait un effet sur le foie et les reins chez le rat, oui, il me semble que cela pourrait être un problème [...]". N'est ce pas ce que
l'on observe??!! »


Pas vraiment, si on considère le point 1/ comme fondé. C’est justement en toilettant les données à sa guise (en clair ne prenant pas en compte la variabilité inter-variétés qu’il peut rendre
certaines données significatives )


3) « - je pense bien avoir compris l'explication donnée dans "l'illusion statistique": disons que sur 500 comparaisons, il devrait y en avoir, en moyenne, environ 25
de significatives (500 x 0.05). Cependant, cette theorie n'est elle pas valable sur un tres grand nombre de comparaisons?? Je suis prof de maths college/lycée et il me semble avoir retenu de mes
cours de stats que ce type de resultats fonctionnait pour au moins 10 000 / 100 000 comparaisons minimum... ». Il me semble que vous faites allusion ici à la loi des grands nombres ? En
fait, quelque soit le nombre de paramètres étudiés, le nombre moyen de cas significatifs fortuits attendus suit bien la règle n= nombre de paramètres testés x 0.05 (le seuil de significativité
retenu à 5%). Sur un nombre relativement petit de paramètres, en obtenir 20 ou 30 plutôt que 25 n’est pas très surprenant. Cà interrogerait davantage bien sûr si nous obtenions sur 50000
paramètres 3000 résultats significatifs au lieu de 2500 attendus. Je ne pense pas de toute façon qu’existe 10 000 ou 100 000 paramètres biologiques qu’on pourrait teste lors de ces
expériences….
De toute façon si la biologie utilise abondamment les statistiques, elle ne se résume pas à ça. C’est le passage des résultats statistiques (parfois totalement contradictoires) à l’interprétation
biologique qui a été très largement critiqué dans les études de Séralini.


 


4/ « enfin, il y a un dernier truc qui me turlupine: tout le monde a travaillé sur des données fournies par Monsanto. Je ne dis pas que ce sont des salopards (je ne les connais pas, je ne
suis pas expert, etc.), mais cela peut eventuellement engendrer un biais absolument non verifiable quant à la réalite des données. »


San rentrer dans les détails des procédures de vérification (il faudrait parler des organismes certificateurs, des experts des organismes publics etc..), il ne parait pas choquant, bien au
contraire, que ce soit à la charge du semencier de monter le dossier préalable à l’autorisation de ses produits, et non pas à la charge des deniers publics. Il me parait crucial qu’existe un
servie public d’expertise scientifique de qualité, disposant des données brutes(ce qui est le cas) , capable par la valeur de ses experts de repérer des fraudes ou du dilettantisme , ça me parait
beaucoup mieux que de proposer : «  . D'ou ma proposition (utopique) de refaire tout depuis le debut avec de nouvelles
experimentations sur des graines fournies par Monsanto et tout ceci encadré par des gars de tout bord, par exemple 1 mec du criigen, 1 mec de monsanto, 1 mec du cirad, etc. en admettant
evidemment que cela soit possible. »


Ce qui me parait pour le coup un peu naïf : Une bonne évaluation scientifique reposent sur des bonnes méthodes, des moyens de vérification matériellement suffisants, et des experts compétents et
dépourvus de préjugés, qui jugent en fonction de critères rigoureux si tel ou tel OGM doit être autorisé, et non pas selon qu’ils sont « pro »-OGM ou « anti » -OGM .L’évaluation scientifique
digne de ce nom ne peut pas fonctionner à la manière des piètres compromis politiques (1 « pour » 1 « contre »)


Bien cordialement


Anton
également, j'ai noté un desequilibre au niveau des effectifs entre groupes OGM et NON-OGM, aussi quelles peuvent en etre les consequences?? »»


FB 13/10/2009 16:37


Bonjour,
merci pour vos reponses et plus particulierement pour les liens que vous citez.
J'ai donc exploré avec beaucoup d'interet nombre de ces documents et voila les reflexions qui me viennent:

1) Sur ce document de l'efsa [1], on trouve le rapport des analyses comparatives entre Monsanto et Criigen.
Une de leurs conclusions me semble assez claire :
"The results of the statistical analyses on haematology, serum and urine chemistry, and organ weight data reported by Séralini et al. (2007) are largely consistent with the findings previously
reported by Monsanto (Monsanto, 2002)."
Et:
"The total number of significant results was in fact very similar for both (Table 4)".
C'est à dire que leurs resultats d'analyses, en grande majorité, concordent...! J'avoue que je ne m'attendais pas à ça!


2) La difference fondamentale residerait donc sur l'interpretation des resultats.
Le rapport de la CGB [2] indique ceci :
"la Commission du genie biomoleculaire souligne la difficulté d'interpretation toxicologique des resultats des etudes pratiquées sur le rat avec des aliments, qui invite à s'interroger sur leur
sensibilité pour detecter des effets de faible amplitude. Toutefois, s'agissant d'aliment, OGM ou non, aucune autre méthode actuellement validée ne peut apporter de garantie supplémentaire".
Bien que plus haut dans ce meme texte, leurs doutes semblent quand meme assez faibles, ils ne sont finalement pas formels.

Au vu des resultats detaillés des parametres significatifs (page 25), il me vient qd meme une question: on remarque que sur les données d'organes, seuls les reins et le foie sont en cause. Là, je
reprends le commentaire de GFP: "Si le MON863 avait un effet sur le foie et les reins chez le rat, oui, il me semble que cela pourrait être un problème [...]". N'est ce pas ce que l'on
observe??!!


3) Au sujet de la methodologie (entre autres statistique), j'ai aussi plusieurs remarques :
- je pense bien avoir compris l'explication donnée dans "l'illusion statistique": disons que sur 500 comparaisons, il devrait y en avoir, en moyenne, environ 25
de significatives (500 x 0.05). Cependant, cette theorie n'est elle pas valable sur un tres grand nombre de comparaisons?? Je suis prof de maths college/lycée et il me semble avoir retenu de mes
cours de stats que ce type de resultats fonctionnait pour au moins 10 000 / 100 000 comparaisons minimum...
- egalement, j'ai noté un desequilibre au niveau des effectifs entre groupes OGM et NON-OGM, aussi quelles peuvent en etre les consequences??
- enfin, il y a un dernier truc qui me turlupine: tout le monde a travaillé sur des données fournies par Monsanto. Je ne dis pas que ce sont des salopards (je ne les connais pas, je ne suis pas
expert, etc.), mais cela peut eventuellement engendrer un biais absolument non verifiable quant à la réalite des données. D'ou ma proposition (utopique) de refaire tout depuis le debut avec de
nouvelles
experimentations sur des graines fournies par Monsanto et tout ceci encadré par des gars de tout bord, par exemple 1 mec du criigen, 1 mec de monsanto, 1 mec du cirad, etc. en admettant evidemment
que cela soit possible. Neanmoins, cela pourrait etre une bonne facon de mettre tout le monde d'accord!!!

Bref, que de questions supplementaires pour effectivement jouer a fond la carte du scepticisme mais essayer d'apporter des reponses a mes propres zones d'ombre!
Merci d'avance,

FB

[1] http://www.efsa.europa.eu/cs/BlobServer/Scientific_Document/sc_rep_efsa_stat_review,0.pdf?ssbinary=true

[2] http://www.ogm.gouv.fr/experimentations/evaluation_scientifique/cgb/autres_avis/Avis_CGB_MON863_15juin2007.pdf


anton suwalki 12/10/2009 21:41


Tiens mon commentaire n'est pas apparu serait-ce que je m'autocenusre ?Merci donc à GFP pour sa réponse plus complète que la mienne.Je considère comme positif que des nouveaux venus
sur ce site, nous demandent d'expliciter des positions, sans agressivité. Qui'ls soient sceptiques vis-à-vis de nous me parait même sain, dans la mesure où ils appliquent ce même scepticisme envers
les dogmes  répandus dans les médias. On peut toujours discuter entre gens de bonne volonté, qu'ils soient "pro", neutres" ou "anti", du moment que le dialogue démarre sur des bases
saines...Anton

 


anton suwalki 12/10/2009 20:27


Merci GFP pour ta réponse plus complète que la mienne. En dépit de l'allusion équivoque à Monsanto que j'ai aussi du mal comprendre, je considère comme positif que des gens adoptent une attitude
sceptique mais sans agressivité à l'égard de ce que nous affirmons, et nous demande d'expliciter certains points, même si ces questions ont déjà été traîtées par ailleurs.Qu'ils soinet "neutres",
"pro" ou "anti", on peut toujours essayer de commencer par s'expliquer cordialement.
Anton 


GFP 12/10/2009 17:49


@FB

1/ Le fait que Spiroux n'ait aucune étude à son nom et qu'il s'autoproclame expert... et bien oui,  je trouve ça gonflé. Savoir où se situe le foie et les reins et connaitre leur fonction et
quelques pathologies qui y sont associées  ne fait pas de vous un expert en toxicologie ni "un expert en santé environnementale".Un expert est reconnu par ses pairs pour la qualité de ses
travaux, ses connaissances et son expérience. Spiroux ne réuni aucune de ces qualités.

2/ Spiroux dénonce des effets sur le foie et les reins qui n'ont été mis en évidence que statistiquement (donc sans valeurs). Sur ce point, je vous conceille les explications de Christopher Preston dont Anton a fait une traduction sur ce blog, ici

Autrement dit il y a des différences statistiquement significatives entre les groupes controles  et le groupe nourri au MON863 (comme on pouvait s'y attendre) mais ces différences n'ont pas de
relevance biologique. Une différence statistique doit être corrélée avec une différence au niveau biologique, or aucune autre mesure ou analyse histologique n'évoque un effet toxique liée à la
consommation de ce maïs Bt. Vous pouvez aussi lire l'interview de Marianna Schauzu
du BfR allemand sur cette question.


3/ Si le MON863 avait un effet sur le foie et les reins chez le rat, oui, il me semble que cela pourrait être un problème étant donné que les animaux d'élevage et l'être humain peuvent être appelé
à s'en nourrir. Bien que là aussi il faudrait ramener cette toxicité à une relation de dose-effet. Un rat nourri en permanence avec un tiers de son régime à base de maïs n'est pas forcément très
représentatif de ce à quoi vous pourriez vous exposer vous-même, sauf si vous mangez des tortillas à chaque repas.

Pour ce qui est de l'avocat du diable j'ai bien peur  de ne pas vous suivre complètement. Si je comprends bien vous vous demandez si je dirai la même chose au cas où monsanto affirmerait que
son maïs pose problème. Si tel était le cas monsanto n'aurait même pas tenté de déposer une demande d'homologation, les chances de passer les comités d'évaluation auraient été minces. D'ailleurs
dans sa demande d'homologation originale monsanto n'a pas convaincu la CGB qui a demandé des données complémentaires pour analyse.
Si ce sujet vous intéresse vous trouverez dans cet article l'historique de la mise sur le marché
de ce maïs ainsi que les références vers les différentes conclusions de la CBG, de l'Afssa et de l'EFSA. Vous pouvez lire ces différents dossiers et vous faire votre propre opinion.
Si monsanto racontait des âneries sur les OGM je dirais aussi qu'ils sont gonflés mais pour l'instant les plus gros mensonges se trouvent du côté des activistes anti-OGM comme ceux que l'on trouve
au Criigen, greenpeace, friends of the earth, MM Robin et bien d'autres.


FB 12/10/2009 00:33


bonsoir,
tt d'abord merci pour vos reponses (vous reagissez vite!)!
La vraie question qui m'intrigait etait la conclusion du message precedant le mien, à savoir "il y en a qui ne manquent pas d'air", suite au discours de Spiroux. Mr Spirou denonce des effets du MON
863 sur le foie et les reins qui sont deux
organes de desintoxication (dixit le texte).
D'apres ce que j'ai pu trouver sur internet, il est (au moins) medecin generaliste et le fait qu'il n'ait pas d'etude a son compte ne me parait pas forcement etre un probleme (car j'imagine que
comme tt docteur, il doit savoir assez precisement ce que sont le foie, les reins, etc.).
Donc, au final, je me demandais juste en quoi ses affirmations etaient criticables: est ce dans le sens scientifique, cad si reellement le MON863 avait des effets sur reins/foie, serait ce un
probleme?? ou est ce le fait que cela vienne de lui (voila pourquoi je me fais l'avocat du diable en imaginant que ce soit Monsanto qui affirmerait la meme chose --> votre conclusion serait elle
la meme?) ??
En bref, j'essaie juste de comprendre!!!
Merci de vos reponses!
FB


GFP 10/10/2009 18:55


Bonsoir FB,

Il n'y a pas que le fait que Spiroux se présente comme un expert mais aussi qu'il continue à accorder du crédit aux "études" de Séralini sur le Roundup ou sur le MON863. Toutes les études de
Séralini sur ces deux sujets ont été sérieusement critiquées par la communauté scientifique qui a pris la peine de se pencher dessus: approche expérimentale biaisée, références mal interprétées,
méthodes statistiques inadaptées... Si vous voulez de plus amples précisions je peux vous fournir des liens vers des articles très instructifs sur les méthodes séraliniennes. Il y a aussi des
articles sur ce blog dont un assez récent sur "l'illusion statistique" (en trois parties) que vous trouverez assez facilement.
Je n'ai malheureusement pas trop le temps maintenant de développer mais ces sujets ont déjà été traités ici. Si vous ne trouvez pas je  vous collerai des liens http, faites le moi savoir.

Sinon je ne comprends pas ce que vous voulez dire par "Et enfin (je vais me faire l'avocat du diable), en admettant que ce soit monsanto qui affirmerait cela, cette affirmation serait elle plus
credible??"

Cordialement,
GFP



anton suwalki 10/10/2009 15:51


Bonjour "FB", je ne v ois pas ce que vient faire Monsanto dans l'affaire, ce qui motive la phrase de GFP, c'est (je pense) d'abord que Spirou de Vendommois soir présenté comme un "expert en santé
environnementale" qu'il n'est absolument pas (il n'a à son compte aucune étude, aucune publication dans ce domaine ni dans aucun autre- à part sa signature sous couvert de GES/CRIIGEN sur le MON
863), et de plus il est praticien de pseudomédecines ...Ca fait quand même un peu beaucoup pour accorder du crédit à un imposteur de ce genre...
Anton 


FB 10/10/2009 14:29


Bonjour,
etant completement novice en la matiere (et venant aussi juste de decouvrir votre blog), je voulais simplement avoir des precisions quant au dernier commentaire de GPF a propos de Mr spirou "Il y
en a qui ne manquent pas d'air!".
En quoi ce Mr spirou fait il fausse route (si c'est le cas)??
Et enfin (je vais me faire l'avocat du diable), en admettant que ce soit monsanto qui affirmerait cela, cette affirmation serait elle plus credible??
Merci de vos precisions!
FB


GFP 22/09/2009 10:20

Spiroux dans une interview du 16 septembre, en remet une couche dans le magazine "géo". Deux petites citations amusantes:"Avec un de mes collègues du CRIIGEN, le docteur Gilles-Eric Seralini, nous avons, par exemple, démontré les effets toxiques du Roundup (un herbicide de la firme Monsanto) sur les cellules hépatiques et embryonnaires.""on a pourtant découvert que le maïs transgénique MON 863, autorisé en Europe depuis 2005, a des effets sur le foie et les reins des rats. Il s’agit, comme par hasard, des deux organes de désintoxication du corps humain."http://www.geo.fr/environnement/actualite-durable/sante-environnement-spiroux-ogm-pesticides-50973Il y en a qui manquent pas d'air!

anton suwalki 07/07/2009 18:20

"Moi, je dis la que physique à ce niveau là, c'est cool. Mais qu'est ce qu'on va s'emmerder avec un LHC, tout est déjà dans les grimoires, et si vous ne trouvez pas demandez au sorcier."Hilarant comme toujours !

Jorj X. McKie 07/07/2009 17:51

Anton : "Merci Charles II pour avoir soulevé ce lièvre."C'est pas un lièvre, c'est carrément un nid que vous avez trouvé. Voir le livre présenté par la fondation "Un Nouveau Regard sur le Vivant", et ne ratez pas la 4eme de Couv.  http://www.fondationdenisguichard.com/images/unnouveauredardsurlevivantr.pdf Moi, je dis la que physique à ce niveau là, c'est cool. Mais qu'est ce qu'on va s'emmerder avec un LHC, tout est déjà dans les grimoires, et si vous ne trouvez pas demandez au sorcier.Je comprend mieux les grandes avancées de GES.JxM 

Daniel 07/07/2009 16:01

Bonjour à tous.Les études de Mr Séralini (voyez je suis toujours poli, je l'appelle Mr) portent régulièrement sur des lignées cellulaires mise en contact direct avec un produit. Et bien sur il trouve un effet du dit produit.Tout comme Mr René Habert qui montre un effet important sur la gamétogénèse des hommes des molécules phtalates.Mais je peux aussi dire qu'avec le même protocole des produit comme le glucose, le ATP, la biotine et même l'eau aurait des effets destructeurs parfaitement visible.En effet, il est normal de voir un effet quand on plonge une cellule dans une solution à forte concentration d'un produit.C'est pour cela que l'évolution à doter les êtres vivants de barrières physiques (peau, écorce, placenta...) et physiologique (système immunitaire, SHBG = Sex Hormone Binding Globulin...). Ces système permette de réduire le contact direct entre molécules externes et les cellules souches et autres.Il est connu en science que l'expérimentation in vitro ne correspond souvent pas à la réalité in vivo.http://www.afsset.fr/upload/bibliotheque/674815224732513181578309836234/03_reproduction_dev_environnement.pdfEn ce qui concerne la "doctoresse" qui guérit le SIDA grâce à la pharmacopée ancestrale africaine, soit cela est une réalité et alors les africains sont de vrais crétin de ne pas avoir découvert cela eux mêmes dans leur propres cultures (ce dont je doute largement, vous le comprenez), soit c'est tout simplement de l'escroquerie pure et dure, et ses "patients" meurent aussi vite que les "non-patients", à ceci près qu'ils ont surement été délestés du poids de leur péchés en monnaie sonnante et trébuchante!!!Je crois pour ma part que les médias sont largement complices de ce genre de propagande, car pour leur majorité les journalistes sont d'obédiance de gauche, donc largement sensibles à ce type d'idéologie de bobo-friqués, de conspiration des grandes multinationales contre le pauvre peuple etc etc etc.

anton suwalki 07/07/2009 10:46

Effrayant ! Merci Charles II pour avoir soulevé ce lièvre.

Charles II 06/07/2009 20:15

Intéressante cette fondation Denis Guichard, elle distribue des prix.En 2002, c'est Yvette Parès qui l'a eu. Yvette Parès, c'est ce médecin (professeur de médecine !!!) qui guérit le sida grâce à la médecine traditionnelle africaine. On retrouve toujours ensemble, dans plusieurs associations, les mêmes cinglés : Parès, Séralini, Pelt, l'acecomed, Vélot, ...et ça tourne en rond et ça s'auto promeut. Et les grands médias leur ouvrent leurs colonnes. Ce charlot de Pelt a même eu droit récemment à une tribune dans La Croix !!!