Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 11:33

Le professeur Gebisa Ejeta de l’Université de Purdue (Indiana) recevra en octobre 2009 le World Food Prize (1) (2) pour ses recherches sur le sorgho, céréale cultivée sur les 5 continents mais qui surtout constitue une des principales cultures vivrières en  Afrique.

 Entré à la faculté de Purdue en 1974, Gebisa Ejeta est docteur en génétique et en amélioration des plantes. Il a poursuivi ses recherches au Soudan pour le compte de  l’ ICRISAT, qui se consacre aux conditions de culture en milieu semi-aride tropical. Il a mis au point dans les années 80 un hybride de sorgho tolérant à la sécheresse , Hageen Dura-1, permettant d’obtenir des rendements jusqu’à 2,5 fois supérieurs au sorgho traditionnel. Il ne s’est pas contenté de créer l’hybride, il a aussi contribué à la mise en place des infrastructures permettant le développement, la multiplication des semences, et la formation des agriculteurs à des pratiques culturales appropriées.  Hageen Dura-1 est aujourd’hui cultivé sur plus d’un million d’acres au Soudan. Un autre hybride tolérant à la sécheresse NAD-1 a été mis au point pour le Niger .

 

Gebisa Ejeta a d’autre part travaillé sur la  résistance du sorgho à la Striga, un véritable fléau pour les cultures africaines qui serait respsonsable de 40% de pertes. Il ne s’agit en effet pas d’une adventice ordinaire :   celle-ci est un parasite qui se fixe sur la racine du sorgho et pompe ses ressources en nutriments et en eau. En collaboration avec le professeur Larry Butler de l’université de Purdue, il a identifié des gènes de résistance à la Striga (3) qui ont été intégré par hybridation à des variétés de sorgho adaptées aux conditions locales . Un programme pilote conduit dans les années 90 dans plusieurs pays africains a permis d’obtenir des rendements jusqu’à 4 fois supérieurs à ceux des variétés locales. Un nouveau programme pilote démarré en 2002/2003 avec l’USAID en Érythrée, en Ethiopie et Tanzanie a mis au point un « pack » pour l’amélioration de la culture du sorgho, combinant la résistance de la plante hôte à son parasite, une meilleure gestion de l’eau et l’amélioration de la fertilité des sols.

Anton Suwalki



Notes :

  (1) http://www.worldfoodprize.org/press_room/2009/june/ejeta.htm

(2) http://www.worldfoodprize.org/about/about.htm
(3) il ne s’agit pas de sorgho transgénique. Par contre une variété de sorgho transgénique destinée à en améliorer les qualités nutritives a récemment été autorisée à l’essai en serres en Afrique du Sud.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Outlook repair help 13/06/2014 12:02

I have done my post graduation in genetics and plat breeding. The note given here has helped me in my thesis work and final sem project presentation. Thank you for the detailed article. I hope I will get more from the blog. Thank you.

Laurent Berthod 24/06/2009 22:22

Intensification de l'agriculture grâce à laquelle ces salauds de pauvres vont pouvoir manger un peu mieux et/ou gagner un peu plus d'argent ! Que cela est donc immoral !

Laurent Berthod 24/06/2009 22:19

C'est encore de l'agriculture intensive !!! Ah ! là ! là !

anton suwalki 24/06/2009 13:10

merci !

Olivier de Rivoyre 24/06/2009 13:04

"Il amis au point" => "Il a mis au point"