Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 14:05

 

Sauvez les OGM

Jean-Claude Jaillette, Hachette Littératures, 2009, 245 pages, 16,50 €.

 


 

Note de lecture de Marcel Kuntz, directeur de recherche au CNRS.

 

Si seuls les imbéciles ne changent pas d’avis, alors Jean-Claude Jaillette n’en est pas un. En effet, l’auteur du livre Sauvez les OGM (Hachette littératures, 2009) fut responsable en novembre 1996 de l’article de Libération intitulé « Alerte au soja fou »,  que d’aucuns considèrent comme le lancement en France du lynchage médiatique des OGM.

 

Pour J.-C. Jaillette, les OGM sont « minés par l’idéologie », on oublie le lien étroit entre recherche scientifique et principe de précaution (on invoque ce principe alors que « des milliers d’études menés par des scientifiques tendent à prouver que [cette technologie] est sans danger [sanitaire] »). Pour l’auteur, il faut sauver les OGM car ils sont indispensables pour relever les défis qui ont pour noms : avenir de l’agriculture française, pauvreté, nourrir la planète. L’auteur rappelle cruellement (Première Partie, Chapitre VIII) qu’« autour de la France barricadée », la recherche continue : Monsanto investit 2 millions de dollars par jour dans ses programmes, alors que Madame Pécresse annonce un hypothétique et imprécis plan de 45 millions d’euros… sur 3 ans ! La première partie du livre se termine sur la dénonciation d’une « imposture » : pourquoi l’activisme contre les OGM de Greenpeace est-il quasi absent aux États-Unis (là où se concentrent 50 % des cultures OGM) et si virulent en Europe (où la culture des OGM est marginale) ? Réponse de l’auteur : une affaire de gros sous pour l’organisation « toujours à la recherche des meilleurs créneaux pour drainer des contributions financières ». (..)

(..) La suite de la note de lecture sur le site de l’AFIS

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anton+suwalki 05/06/2009 10:30

Oui excellent, un article GFP/Ryuujin d'ici quelques jours ici même ! 

Jorj X.McKie 05/06/2009 10:18

A ne pas rater, les commentaires sur le billet de Guillaume Malaurie. Où Vélot a bien du mal face aux arguments de GFP et Ryuujin.
Sur le site du Nouvel Obs :http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/27/ogm-controverse-de-long-en-large.html  JxM

Ryuujin 01/06/2009 22:55

Le plus amusant dans l'histoire, c'est que ceux qui voudraient qu'on passe entièrement en bio et ceux qui voudraient qu'on nourrisse les pays du Sud sont le plus souvent les mêmes.

anton 01/06/2009 18:47

Merci Ryuujin tu as résumé vis-à-vis "des cloches de la répartition" la problématique mieux que je n'aurais su le faire. Le soupçon de néo-colonialisme de cerux qui refusent aux peuples du Sud l'accès au développement sous prétexte qu'on "pourrait nourrir la planète" est en effet très plausible. J'avais lu Tintin au cONGO? MAIS ON LIT TOUS LES JOURS JOSE BOVE AU CONGO

Ryuujin 01/06/2009 13:34

Au reste, on ne peut que regretter que votre altermondialisme vous dispense d'essayer de comprendre le monde réel, celui dans lequel vous vivez.C'est très flatteur pour nous, occidentaux, mais non : nous ne sommes pas responsables de toutes les plaies du monde, nous n'avons pas le contrôle des rendements du monde entier.Et le monde entier n'a pas à dépendre de notre bon vouloir : les pays du tiers monde et les pays émergents ont aussi le droit à l'autonomie alimentaire, qui est encore la meilleure solution.Le coups du "on produit déjà assez pour tout le monde" est la variante à peine moins puérile de la répartie du gosse qui propose d'envoyer sa soupe en Ethiopie pour ne pas avoir à la boire. C'est puant d'égocentrisme et de condescendance : l'Afrique (par exemple) n'est pas un mendiant, et n'a pas vocation à vivre de nos restes ni de notre pitié. Si c'est ça en substance votre "altermondialisme", honte sur vous : vous n'êtes qu'un partisant du néocolonialisme.

Ryuujin 01/06/2009 13:27

Aurélien, moi, ça, je m'en tamponne ; qu'ils jouent à leur guise dans leur bac à sable.C'est dans le champ que l'avenir se joue, et sur des problèmes autrement plus matériels (approvisionnement en eau douce, fertilité du sol, accessibilité des engrais, accès à des moyens efficaces de lutte contre les ravageurs et les maladies, adaptation des variétés à un climat en mutation, démographie des populations rurales/urbaines, accès à la force de travail etc...etc...).Ces problèmes ne t'intéressent pas ; tu préfères te concentrer sur le bac à sable. C'est ton choix. Mais ne va pas t'imaginer que c'est le bon.Dire que la question n'est pas de savoir comment on va nourrir le monde revient à envoyer un message fort aux populations qui sont déjà en difficultés : "vous pouvez crever, on s'en cale !".

aurelien 31/05/2009 10:57

La question n'est pas de savoir comment "nourrir la planète", mais plutôt pourquoi les nations mettent tout en oeuvre actuellement, par leur propre existence dans un marché compétitif au niveau économique, pour ne pas permettre justement que tout le monde ait de quoi mangé, maintenant.

Luc Marchauciel 30/05/2009 11:25

Velot a une grande capacité à manier les arguments spécieux. Par exemple, pour nourrir les 9 milliards d'habitants à venir, et pour ne pas utiliser d'OGM, il propose de développer à la place les cultures vivrières...Où l'on apprend que le riz OGM n'est pas une culture vivrière (!!!) mais que par contre, j'imagine, le coton non OGM ça doit se bouffer sans problème...

Ryuujin 30/05/2009 01:34

Intéressant en effet. Dommage que Jean-Claude Jaillette ait laissé Vélot mentir sur le monarque et cie, et n'ait pas cité Marvier et al 2007 et Chambers et al 2007.On retrouve tous les sophismes classiques des anti-OGM, par exemple les histoires de "plantes pesticides" (pour info, à ce petit jeu TOUTES les plantes sont des plantes pesticides ; elles en produisent toutes, et on créé constamment des variétés qui en produisent plus ou de nouveaux, que ce soit par transgénèse ou par simple sélection la différence étant que par sélection, on a aucune maitrise du processus) et la comparaison de quantités de toxines BT épandues avec la quantité totale produite par une culture BT, quantité totale qui n'a strictement AUCUNE signification puisque la toxine BT est dégradée et régénérée en permance !!Vous aurez remarqué dans les commentaires qu'un intervenant "excuse" le mensonge de Vélot concernant la lipase gastrique en usant d'un piètre tour de passe-passe dicté par Vélot lui même : les essais qu'il aurait ignoré auraient porté non pas sur la lipase gastrique de chien comme ceux de Meristem Therapeutic, mais sur la lipase humaine.Pas de bol, c'est faux ! Il y a également eu des essais infructueux de production de lipase gastrique de chien en fermenteur :http://www.springerlink.com/content/x329685v64317301/Précisément à l'aide de cultures de cellules d'insecte !!! Cela ne vous rappelle rien ?Depuis que je le lui ai fait remarquer, C.Vélot fait le mort !http://www.infogm.org/spip.php?article1243

Jorj X.McKie 29/05/2009 15:18

Pour ceux qui lisent, il y a un interview croisé de Velot - Jaillette sue le site du Nouvel Obs:http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/05/27/ogm-controverse-de-long-en-large.htmlJxM 

aurelien 28/05/2009 21:07

Peut-être parce qu'il ne s'agit pas d'un article, mais juste d'un simple copié-collé, aussi vide qu'un tract de propagande...

aurelien 28/05/2009 21:04

Pour dire vrai, je n'ai pas lu une ligne de votre article Anton, excepté le titre...

l'autre pierre 28/05/2009 12:23

Vraiment étonnant Aurélien
On le pense au fond du trou
Ben non à chaque post il creuse encore
Fait gaffe a stabiliser les flancs a cette profondeur tu risques l’éboulement

anton+suwalki 28/05/2009 09:38

Aurélien (commentaire n° 9) : « Ce livre, loin d'être à contre-courant, s'inscrit au contraire dans l'idéologie dominante ou principale qui régule actuellement les activités économiques de la planète au niveau international, à savoir l'imposition de principes d'appropriation (et donc de propriété intellectuelle) sur la matière et les objets vivants par l'entremise de descriptions, de méthodes, ou de définitions abstraites et conceptuelles (…) »  C’est marrant , mais c’est pas ce qui ressort de la note de lecture de M Kuntz. Par contre, dans ton gloubiboulga, je ne lis que des généralités creuses, abstraites et pseudo-conceptuelles. Soit honnête pour une fois, et avoue que tu parles dans le vide sans même avoir lu une ligne de ce bouquin. Pas vrai ?
Aurélien (commentaire n° 10) : « Lorsqu'un esprit rationnel raisonne en termes de produits, il n'est déjà plus un esprit rationnel, mais un simple esprit de commerce ou encore: un "camelot". » Un grand penseur est né !

tybert 28/05/2009 08:40

aurélien lisez donc l'avis de quelques "camelots" ici: http://www.gmo-safety.eu/en/news/688.docu.html

aurelien 27/05/2009 19:23

Lorsqu'un esprit rationnel raisonne en termes de produits, il n'est déjà plus un esprit rationnel, mais un simple esprit de commerce ou encore: un "camelot".

aurelien 27/05/2009 19:17

Ce livre, loin d'être à contre-courant, s'inscrit au contraire dans l'idéologie dominante ou principale qui régule actuellement les activités économiques de la planète au niveau international, à savoir l'imposition de principes d'appropriation (et donc de propriété intellectuelle) sur la matière et les objets vivants par l'entremise de descriptions, de méthodes, ou de définitions abstraites et conceptuelles, mais également, à partir de cela, la transformation de la matière et des objets vivants en produits marchands et en bien d'échanges monétaires, découlant du premier principe d'appropriation explicité plus haut."mais franchement il vaut mieux utiliser un argument rationnel, et donc discutable rationnellement à partir des faits, pour vendre un produit, que d'opposer un refus irrationnel à son utilisation."Il est triste qu'au XXI siècle, la rationnalité de l'esprit humain, c'est-à-dire sa capacité à raisonner, de manière logique et cohérente, ait été détournée idéologiquement non seulement pour contribuer à ce qui dépasse son domaine, mais également en se pliant à des idéologies (politiques, économiques, sociétales) dont les fondements ne résistent pas à une véritable investigation rationnelle. En d'autres termes, lorsque la rationnalité de l'esprit humain est devenu "rationnalisme", ou un culte de la raison, c'est tout l'esprit humain qui a ainsi perdu une partie de sa rationnalité, ou plutôt, qui a affiché en quelque sorte, le début de sa dégénérescence.

Jorj X.McKie 26/05/2009 23:23

Anton, le cas d’Aurelien est désespéré. Troll ou incapacité de résoudre une dissonance cognitive, il restera un agenouilliste de notre grande prêtresse Sainte Marie-Monique de Monsanto. En regardant rapidement, en plus d’un an, je n’ai pas trouvé un billet si ce n’est intelligent, mais au moins qui avance quelques idées... 
Autrement, il faut vraiment reconnaître le « courage » de Jaillette de publier ce livre à contre-courant. On ne peut, ici, que saluer un journaliste qui s’oppose à un autre et ouvre le débat. Le livre est d’ailleurs plus une analyse des ressorts médiatiques et sociologiques des débats sur les OGM que sur leurs implications scientifiques ou agronomiques. Et c’est un bien, il reste dans son domaine de compétence. Le livre est bien documenté, et de ce que j’en ai lu, propose un point de vu assez ouvert. 
Une bonne base pour un VRAI débat sociétal sur les OGM. Ce qu’Imposteurs, avec un autre style, présentait depuis un certain temps.
P.S. Pour les agenouillistes: Je n’ai aucun rapport avec Monsanto, Lagardère, Synergia...
Juste j’essaie d’utiliser mon cerveau et vous...
P.S. Pour les Imposteurs. Anton, Gattaca, GFP, Ryuujin et pardon pour les autres... Merci pour vos billets bien documentés, avec des sources qui permettent d’exercer un minimum d’esprit critique pour le profane que je suis.
JxM

anton+suwalki 26/05/2009 17:33

Dans le bêtisier d'AUrélien , j'aime bien : ""Hachette Littératures".Le groupe Lagardère n'est-il pas aussi relié à l'industrie de défense-armement ?"Mais bien sûr ! Cela suffit à juger du livre dont il est question ici ! D'ailleurs comme ils ont aussi édité Georges Perec, surement parce que ce genre de littérature renforce idéologiquement l'industrie d'armement, pas vrai, Aurel...?

luc marchauciel 26/05/2009 13:29

Aurélien sur la Toile  me fait penser à cette pub que l'ai reçue pour un groupe de luddites revendiqués :Bonjour,Désormais indéniable, la catastrophe écologique et sociale envahit  les discours des plus coupables des décideurs politiques et industriels, au point de nous menacer d'une tyrannie écolo-citoyenne durable, nourrie de croissance verte et de gestes responsables. Tandis qu'à la faveur de la "crise" les progressistes de tous bords - de la droite libérale, réactionnaire, à la gauche écolo-étatiste (y compris le facteur prolixe du NPA) - promeuvent la fuite en avant technologique (alias "cleantech", "greentech") comme ultime chance de salut pour le "capitalisme vert", les Luddites proposent le démantèlement de la société industrielle, dont le constat de faillite n'est plus à faire. Urgence nécessaire quoique insuffisante, pour sauver ce qui peut l'être encore de ce monde, de ses habitants, et de nos chances d'une vie libre et honorable. Pour en débattre, deux réunions sont organisées cette semaine par la librairie-cantine Les Bas-Côtés.
 
Projection-débat : "Un siècle de progrès sans merci"
L'histoire du XXe siècle retracée à partir de la découverte de la constante de Planck en 1899. Un événement qui plus que tout autre - scientifique, politique ou économique - a influé sur les récentes péripéties de la vie sur Terre. Mais que reste-t-il du facteur humain face au Progrès sans merci ?Projection et discussion en présence du réalisateur et auteur Jean Druon, à l'occasion de la sortie de son livre (Editions L'Echappée) tiré de son film :
 
Vendredi 29 mai 2009 à 20 heuresMaison du Tourisme de Grenoble
Découvrez le premier chapitre de "Un siècle de progrès sans merci" sur :http://www.piecesetmaindoeuvre.com/spip.php?page=resume&id_article=197
****
Premier Café luddite
Une histoire des révoltes anti-industrielles.Qui étaient les luddites ? Pourquoi s'opposaient-ils au machinisme ? Qui sont les luddites aujourd'hui  (anti-nucléaire/OGM/pesticides/nanotechnologies/biométrie, etc) ?Café, gâteaux et discussion sur l'une des oppositions les plus méconnues au capitalisme industriel, avec Jean Druon et Guillaume Carnino, éditeur de "La Révolte Luddite" de Kirkpatrick Sale, paru en 2007 à l'Echappée.
 
Samedi 30 mai 2009 à 14  heuresaux Bas-Côtés (59 rue Nicolas Chorier – Grenoble)
Merci de faire circuler,www.piecesetmaindoeuvre.comLes mecs, ils revendiquent le démantèlement de la société industrielle, et pour se faire ils montrent des films (en DVD ?) et se font leur pub sur internet. Normalement, si ils étaient un peu cohérents, ils feraient passer leurs messages sur parchemin tranporté  par pigeon voyageur...