Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 13:58

Un texte de notre ami Yann Kindo sur le site de Contre-temps…

« Comment peut-on parler de science sans citer une seule fois le nom du plus grand savant de notre temps, du premier savant d’un type nouveau, le nom du grand Staline ? ». Victor Joannès, responsable communiste, en 1948[1]

 « On pourra nous mener au bûcher, on pourra nous brûler vifs, mais on ne pourra pas nous  faire renoncer à nos convictions. (…) renoncer à un fait simplement parce que quelqu’un de haut placé le désire, non, c’est impossible. ». N. I. Vavilov, éminent généticien soviétique, mars 1939[2].

  

L’affaire Lyssenko appelle inévitablement sous la plume de ceux qui se penchent sur elle les qualificatifs les plus définitifs et les superlatifs les plus réprobateurs : « l’épisode le plus étrange et le plus navrant de toute l’histoire de la Science », selon le prix Nobel de biologie Jacques Monod[3] ; « un délire à base d’intoxication doctrinale et idéologique » d’après le biologiste et vulgarisateur Jean Rostand[4] ; « une régression, unique dans les annales de la science contemporaine », pour les journalistes Joël et Dan Kotek[5] ; et rien moins que la « plus grande aberration rencontrée dans l’histoire des sciences de tous les temps »[6] ou encore « une histoire hallucinante (…), digne des plus sombres périodes du Moyen Age. Les surpassant même. », si l’on veut bien suivre le biologiste et historien des sciences Denis Buican.[7]

lire la suite sur le site Contre-temps

 

 


 

 

 

 

 

lire les contributions de Yann sur Imposteurs :

 

"Savants fous" et "génocide mondialisé"

 

 

Les OGM la gauche radicale et l'expertise

 

Merde à la décroissance !

 

Une illustration dramatique du dnager des idéologies "naturalistes" ("naturellistes")"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

gilles mercier 16/05/2009 17:42

Lyssenko signa sa fin quand il décida de s'attaquer à la physique. Contrairement à la biologie, la physique étaient une disocipline "ancienne" structurée. Les physiciens étaient organisés en société scientifique. Leur discipline était reconnue par le pouvoir politique par ses applications tant civiles que militaires. Quand Lyssenko voulut s'attaquer à la physique qualifiée de bourgeoise, les physiciens réagirent. Ils n'eurent aucun mal à convaincre le pouvoir de l'inanité de la science révolutionnaire de Lyssenko. Et ce fut la chute!