Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2009 5 23 /01 /janvier /2009 12:41

La Food Safety Commission dépendant du Cabinet ministériel japonais, a publié le 19 janvier 2009 ses conclusions concernant la sécurité alimentaire de la viande d'animaux issus de clonage de cellules somatiques. Cette viande issue de boeufs ou de porcs clonés est "aussi sûre que la viande normale" conclut la commission. Le Japon rejoint ainsi la position des agences sanitaires des Etats-Unis (Food and Drug Administration) et de l'Union Européenne (Autorité européenne de sécurité des aliments ou EFSA).

 

La Food Safety Commission s'est appuyée sur 235 publications japonaises et internationales, menant à la conclusion que la consommation de viande provenant de boeufs ou de porcs issus du clonage de cellules somatiques est "sûre", "pas spécialement dangereuse" et qu'il en est de même pour la viande des descendants de ces animaux clonés.

 

Le clonage représente la possibilité de reproduire en grand nombre des animaux ayant des caractéristiques agronomiques de haute qualité. Le Japon comptait en septembre 2008 un cheptel de 557 bovins et 335 porcins issus de clonage, tous retenus dans des stations expérimentales. Les discussions vont continuer quant à la commercialisation de cette viande mais il est certain que le Japon se rapproche de la possibilité de distribution de viande issue de clonage. L'acceptation par les consommateurs restera néanmoins un obstacle majeur à lever.

 

Rédacteur :

 Daphné OGAWA - adjoint.ing(arobase)ambafrance-jp.org - 489ENV/1600

 

Pour en savoir plus, contacts :

 Food Safety Commission - http://www.fsc.go.jp/

 Code brève

ADIT : 57437

 

Source :

 - Mainichi (en japonais) - 20/01/2009 -

http://mainichi.jp/life/food/news/20090120ddm002040065000c.html

- Nikkei (en japonais) - 19/01/2009 - http://www.nikkei.co.jp/news/shakai/20090120AT1G1902S19012009.html

 

 

 

L’article d’origine sur Bulletins électroniques :

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/57437.htm

       


Partager cet article

Repost 0

commentaires

canardos 23/01/2009 23:38

vu son cout le clonage restera pour longtemps reservé pour les seuls reproducteurs. cloner un taureau charolais reproducteur ou un cheval ayant gagné pas mal de grands prix peut etre rentable...sans compter que si le pursang en question est un hongre le clonage est le seul moyen de lui donner une descendance.

nous mangerons des descendants d'animaux clonés pas les animaux clonés eux meme...ou alors ça mettrait le steack au prix du lingot!

Ryuujin 23/01/2009 22:22

Non, on en est pas très loin : on est dans la même dialectique.

On dispose d'un moyen artificiel (transgénèse/clonage) de faire quelque chose qu'on faisant avant plus ou moins aléatoirement en utilisant des phénomènes naturels non maitrisés (mutagénèse, transferts horizontaux/reproduction sexuée).

Le moyen "artificiel" fera l'objet d'une polémique parceque "artificiel", donc forcément "risqué"...
Alors que quand c'est "naturel", bon, ok, c'est risqué aussi, souvent plus même, mais c'est naturel donc c'est mieux !

Moktarama 23/01/2009 16:24

Le clonage animal ne me semble pas poser de problèmes spécifiques en dehors du coût très élevé pour le moment.

On est ici très loin des problèmes que pourraient poser les OGM (y compris en enlevant la question du sanitaire) .

anton suwalki 23/01/2009 14:32

D'accord avec vous !

Sceptique 23/01/2009 14:31

Indépendamment du prix de revient, on ne voit pas pour quelle raison ce mode de reproduction rendrait inconsommable le produit. Il était bon de chercher le "vice caché", mais il n'est pas surprenant qu'on ne l'ait pas trouvé.