Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 17:40

Une équipe internationale, coordonnée par Philippe Paillou de l'Observatoire Aquitain des Sciences de l'Univers (INSU-CNRS, Université sciences et technologie Bordeaux), vient de découvrir les traces d'un ancien fleuve, comparable en taille au Nil égyptien, dans l'Est de la Libye. A partir de données acquises par le radar imageur PALSAR du satellite ALOS de la JAXA (agence spatiale japonaise) et grâce à un soutien du CNES, les chercheurs ont pu mettre en évidence un vaste réseau hydrographique fossile, long de plus de 1200 km, qui reliait, il y a plusieurs millions d'années le bassin de Kufrah à la mer Méditerranée.

Les systèmes imageurs radar en orbite autour de la Terre permettent, dans certaines conditions, d'explorer le sous-sol des régions arides jusqu'à quelques mètres de profondeur. C'est en assemblant et en analysant plusieurs centaines d'images radar du satellite japonais ALOS que les chercheurs de l'OASU ont mis en évidence le lit d'un ancien fleuve, caché sous quelques mètres de dépôts éoliens, qui entaillait les grès de l'est de la Libye sur plus d'un millier de kilomètres.


Cet ancien système était constitué par la réunification de trois affluents : un issu du flanc est du massif du Tibesti, l'autre venant du massif de l'Uweinat, et le dernier provenant du massif du Gilf Kebir. Les trois affluents traversaient le bassin de l'oasis de Kufrah dans le sud-est de la Libye, pour se rejoindre à hauteur de l'oasis en un lit unique, se dirigeant ensuite vers la côte Méditerranéenne. Avant d'atteindre la mer Méditerranée, l'ancien fleuve s'élargit dans la région du Sarir Dalmah en un vaste delta, qui fut peut-être temporairement continental, à l'image de celui de l'Okavango au Botswana. Ce delta se situe au beau milieu des grandes dunes de sable du désert libyque : c'est là certainement la source de cette énorme quantité de sable qui couvre de vastes étendues en Libye et en Egypte. Le système radar PALSAR perd ensuite le cours du fleuve, masqué par des dunes trop épaisses pour que le radar puisse les traverser. Cependant, un vaste chenal qui incise profondément la côte libyenne, et qui se connecte à la mer Méditerranée, est à nouveau détecté par le radar à quelques centaines de kilomètres au nord-ouest du delta du Sarir Dalmah.

Aucune datation n'a été effectuée à ce jour pour connaître l'âge de cet ancien fleuve, mais il a été mis en place postérieurement à la surrection du massif du Tibesti, et a certainement été très actif lors de la crise du Messinien, il y a 5 à 6 millions d'années. Des analyses géochimiques récentes montrent par ailleurs que des transferts de grandes quantités d'eau douce ont eu lieu entre le bassin de Kufrah et la mer Méditerranée il y a 125000 ans. Cet ancien fleuve a donc très certainement été actif du milieu du Miocène jusque récemment durant l'Holocène. L'étude et la prise en compte d'un système hydrographique aussi important permettront de mieux comprendre l'histoire climatique récente du Sahara, ainsi que son impact sur la faune, la flore, et la dispersion des hominidés dans la région.

L’article d’origine sur le site de l’Institut national des sciences de l’Univers -CNRS


 

 

http://www.insu.cnrs.fr/a2777,decouverte-un-ancien-fleuve-taille-nil-libye-orientale.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

anton suwalki 30/12/2008 16:53

Sébastien on peut dire que vous avez eu le nez creux. Votre interpellation à propos de la recrudescence des posts ineptes m'a poussé à rechercher dans l'administration d'over-blog le moyen de retrouver l'adresse ip. En fait c'est tout bête, en haut de la fenêtre commentaire , il y a un bouton "afficher toutes les informations" : et c'est là qu'on trouve l'IP .
Si au bénéfice du doute on pouvait imaginer comme le suggérait Matcheux que les posts ineptes avaient des auteurs différents, c'est néamoins Sébastien Paumier qui avait vu juste :
Cynique, Pili et Eric P qui répond à Pili ne sont qu'une seule et même personne. Et le même amateur de pseudonymes a emprunté à Astre Noir le sien !!!
Anton

anton suwalki 29/12/2008 10:22

Bonjour ,
En réponse à la réaction de Sébastien, je n'ai pas accès aux adresses IP de ceux qui postent des commentaires. Ces derniers temps nous avons eu en effet droit à une recrudescence des attaques ad hominen, Sont-ils un ou plusieurs, impossible de le vérifier, mais il y a au minimum une unité de style et le fait que tous les détracteurs s'ils sont plusieurs s'abstiennent de laisser leur adresse de messagerie . Le plus désagréable étant celui qui a emprunté le pseudonyme d'un intervenant régulier sur Imposteurs , à savoir "Astre Noir", pour lui prêter des propos complètement décalés par rapport à ceux qu'il dit habituellement. Pas très glorieux comme méthode. C'est pourquoi je demande à ceux qui postent des commentaires de ne pas oublier d'indiquer leur adresse mail afin d'authentifier les usurpateurs d'identité.
Anton

Astre Noir 22/12/2008 09:34

@ pili et Eric P :

Est ce que au moins vous lisez ce blog régulièrement ?

Au milieu d'articles dénonçant les impostures sur les OGM, on peut trouver beaucoup d'articles sur l'actualité scientifique, n'ayant rien à voir avec les OGM.

Regardez donc dans la catégorie "Des nouvelles de la recherche". Vous y trouverez 25 articles allant de : "Une étape majeure vers la production d’hydrogène à partir d’énergie solaire" à " Découverte du premier gène impliqué dans la démarche bipède de l'Homme" en passant par " Découverte d'un lac extraterrestre sur Titan"

Personnellement, je viens sur ce site surtout pour les infos concernant les OGM, mais j'aime bien lire d'autres nouvelles scientifiques (même si tout ne m'intéresse pas forcément)

Merci à anton de nous faire partager ses centres d'intérêts

Eric P. 21/12/2008 19:57

Oui, c'est étonnant cet article au milieu d'autres qui n'ont rien de commun.
Imposteur, quel drôle de nom pour un blog pareil...

matcheux 19/12/2008 17:10

Oula Sébastien, il ne faut pas tomber dans les travers que l'on dénonce sur d'autres blog. Il est très plausible qu'il y ait plusieurs personnes à penser que ce blog oeuvre pour le MAL. On n'y peut rien.

Sébastien Paumier 19/12/2008 09:23

Cher Anton, n'y aurait-il pas une adresse IP commune derrière la recrudescence de posts ineptes à laquelle on assiste depuis peu sur ce blog ?

Pili 19/12/2008 00:32

Cet article scientifique sert à quoi ?

A faire croire que le reste de votre blog est scientifique ?

A part les réacs et les ignorants, il n'y a personne pour tomber dans le panneau.

luc marchauciel 18/12/2008 18:20

D'après mes connaissances, le Sahara s'est formé il y a près de 10 000 ans de ça (en gros au moment de la révolution néolithique, ce qui a été un problème énorme pour le développement de l'afrique subsaharienne, ainsi coupée du croissant fertile, c'est à dire là où "ça" se passait, pile au moment où "ça" se passait), alors du coup je vois pas trop en quoi un fleuve datant de plusieurs millions d'années a pu avoir un impact sur le Sahara (en tous cas, à l'échelle géologique, de la naissance du Sahara à nos jours j'imagine que l'impact est le même, et que c'est donc la compréhension du Sahara actuel qui est en jeu)