il n’y a ni miracles, ni apocalypse…

Publié le par Anton Suwalki

Un communiqué de l’AFIS


 

 

En cette rentrée 2008, il y a ce à quoi vous n’avez pas pu échapper…

Une solution contenant de l’ordre de 70 kg d’uranium naturel a été déversée accidentellement dans le Rhône à Tricastin. Cet incident ne concernait pas une centrale nucléaire d’EDF mais une usine filiale d’Areva. La quantité rejetée représentait 10 % du flux quotidien d’uranium véhiculé par la nature (et non par les rejets) dans ce fleuve. Il s’agissait d’une pollution malheureusement classique : seule la toxicité chimique de l’uranium était en cause sans aucun risque radiologique. L’impact sanitaire et environnemental s’est révélé moindre que celui du déversement d’une cuve de fioul dans un cours d’eau. Cela aura été le psychodrame de l’été…



La suite du communiqué :

 

 

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article962


Gare aux prêcheurs de toute nature : il n’y a ni miracles, ni apocalypse…

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article