Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2008 2 03 /06 /juin /2008 11:51

Alors que le tremblement de terre du Sichuan a fait plusieurs de dizaines de milliers de morts ( 60 000 déjà annoncés par les autorités chinoises), on ne peut que déplorer l’impossibilité de prévenir de tels drames (1). On ne dispose pas de moyen de prévoir quelques jours ni même quelques heures à l’avance un séisme. La surveillance de paramètres tels que les secousses sismiques , les modifications des champs magnétique et électrique ne suffisent pas à fournir un modèle cohérent de prévision à court terme, qui permettrait d’évacuer les populations exposées.

Là où la connaissance scientifique est insuffisante , y a-t-il des alternatives , ou des pistes qu’elle aurait ignorées ?  Et si nous faisions confiance à l’instinct des animaux ?

 

Lors du tsunami de 2004, nous avions déjà entendu ce couplet.  Alors que le drame avait 200 000 victimes humaines, une rumeur reprise par l’AFP prétendait qu’on ne retrouvait aucun cadavre d’animal  , information à la base très certainement erronée. Mais cela avait suffit à certains pour prêter à cette supposée absence la capacité des animaux, sans distinction d’espèce, à anticiper le danger .

 

Sans présumer sur la rareté relative des victimes animales par rapport au désastre humain, observons que les explications les plus simples et les contradictions évidentes n’ont pas été recherchées.

-Premièrement moins d’animaux victimes peut tout simplement être lié, non pas à une anticipation du danger, mais à de meilleures aptitudes physiques que l’homme à réagir face à un ras-de marée : On voit mal  des oiseaux gênés par une vague déferlante. D’autres peuvent parfaitement s’en sortir dans l’eau, même dans de pareilles circonstances. D’autres courent plus vite que l’homme sont capable des monter sur des arbres des toits etc…

 

-Deuxièmement, en admettant que les animaux, ou au moins certains !-voir plus loin- soit capable de ressentir une situation anormale, encore faudrait-il qu’ils adoptent la réaction adaptée de fuite loin du danger. L’observation courante des animaux montre que c’est très loin d’être toujours le cas. Certains se terrent en cas de danger, d’autres font exactement ce qu’il ne faut pas faire : par exemple, traverser la route lorsqu’une voiture approche. Pourquoi pour devant le danger d’un tsunami, adopteraient-ils systématiquement une réaction adaptée alors que ça n’est pas le cas devant des dangers ordinaires ?

-Troisièmement, en admettant cette fois-ci qu’ils aient su instinctivement que faire, on aurait logiquement dû apercevoir une exode massive des animaux avant le tsunami. Dans des régions où la faune est si riche, un tel phénomène n’aurait pas pu passer inaperçu. Or aucun témoignage d’un tel phénomène n’a été  rapporté. D’autre part, les animaux domestiques où d’élevage enfermés auraient eux-mêmes du montrer des signes de frayeur devant l’impossibilité de fuir : pas de témoignage non plus de ce côté là.

 

Il est donc curieux que la dépêche de l’AFP consacrée aux prétendues réactions des animaux avant le tremblement de terre du Sichuan comble ces manquements lors du tsunami de 2004 en rapportant des témoignages sur les réactions étranges des animaux avant le séisme. Par contre, elle n’a pas mentionné cette fois-ci une absence totale ou quasi-totale de cadavres d’animaux !

 

« Le tremblement de terre survenu il y a plus de trente ans dans le Nord de la Chine avait accumulé les signes annonciateurs, racontent aujourd'hui ses rescapés.

Les chiens avaient poussé des hurlements sauvages des heures avant que le séisme ne frappe à 03H42 du matin, se souvient l'un deux, Fu Wenran, dont la femme avait été emportée avec quelque 240.000 personnes dans la catastrophe le 28 juillet 1976.

Les souris et les serpents s'étaient agités à l'air libre, comme fous. Les chevaux et les vaches s'étaient mis à frapper les murs de leurs écuries et étables.

"Les animaux essayaient de nous dire quelque chose. Si seulement nous l'avions su, il n'y aurait pas eu autant de morts", regrette Fu.

Pour lui comme pour d'autres survivants du séisme de Tangshan, il aurait aussi fallu mieux écouter les bêtes au Sichuan il y a deux semaines.

Quelques jours avant le 12 mai, des centaines de milliers de crapauds ont fui la ville de Mianyang, proche de l'épicentre. Après coup, le phénomène a d'ailleurs suscité nombre de commentaires de bloggeurs convaincus qu'il s'agissait d'un signe annonciateur.(2) »

 

La construction de la dépêche est révélatrice. Elle commence par le récit d’une personne qui a cru percevoir un vent de panique chez des animaux aussi différents que des chiens , des vaches, des souris et des serpents, chacun témoignant à sa façon du danger de la catastrophe, comme s’ils avaient voulu nous prévenir de quelque chose. Cette fois-ci, des animaux qui pourraient fuir ne le font pas, ils hurlent, s’agitent comme des fous. Fu, l’homme interviewé, a même pris la peine d’observer des souris et des serpents…

La dépêche relate ensuite sans préciser d’où elle tient cette information que des centaines de milliers de crapauds ont fui la ville plusieurs jours avant le séisme. Cette information, l’AFP la tient de médias chinois qui ont fait auparavant comme leur consœur française, et collecté un (ou des ?) témoignage(s) …après le séisme. Sur quoi ou qui repose l’estimation de l’ampleur de cette transhumance, on ne le saura peut-être jamais . Mais ça a suffit pour alimenter la rumeur qui fonctionne si bien avec Internet, et la toile s’est emparée de ce phénomène possible mais non vérifié, pour immédiatement y prêter un sens prophétique. 

 

Les témoignages de ce genre sont de toute façon biaisés. Les biais sont tellement nombreux que cela réduit quasiment la dépêche de l’AFP à un hoax. Il peut y avoir des témoignages déformés voire totalement inventés. Des interprétations a postériori de comportements totalement anodins des animaux : des chiens qui hurlent à la mort, c’est d’une consternante banalité. La recherche a postériori de signes annonciateurs de la catastrophe conduit à occulter tout ce qui était normal, et à vouloir au contraire donner à tout prix un sens relié à la catastrophe là où il n’y en a peut-être pas, et à oublier toute autre explication possible à ces comportements « étranges ».

 

Bien sûr , les capacités sensorielles des animaux sont très différentes et de nature très variée d’une espèce à l’autre et l’homme n’est certes pas le mieux placé de ce point de vue. Certains animaux entendent une gamme de sons plus large que nous, dans les infrasons ou les ultrasons. D’autres ont une acuité visuelle très supérieure à la notre, et d’autres encore ont des capacités que l’homme n’a acquises que par l’intermédiaire d’outils technologiques : les sonars qui permettent aux chauve-souris ou aux cétacés de localiser des obstacles et leur proie. Les oiseaux seraient sensibles aux variations de pression atmosphérique .Les pigeons possèdent dans la boite crânienne un tissu riche en cristaux de magnétite qui les rend sensibles aux variations de champ magnétique terrestre. Les oiseaux migrateurs possèdent bien d’autres capacités. Alors l’hypothèse que certains animaux soient sensibles à des phénomènes physico-chimiques qui interviennent à l’approche d’un séisme n’est pas à exclure. Il est peu vraisemblable compte tenu de ce qu’on sait des animaux que chaque espèce ait ses propres moyens de détection. Certains ont tendance à définir l’animalité par négation de l’homme, cette pauvre créature qui n’a que son cerveau et les outils que celui-ci lui permet de créer pour survivre dans un environnement hostile.

Or ces outils sont souvent extrêmement précis : Les magnétomètres les plus puissants permettent par exemple de mesurer des variations de champ magnétique inférieur au nano-tesla , le CM terrestre moyen étant de l’ordre de 33 000 nano-teslas. Nos capacités à détecter des phénomènes naturels anormaux ne sont pas en cause. Ce qui pêche encore à l’heure actuelle, c’est nos capacités à identifier et analyser l’ensemble des paramètres qui permettraient de prévoir des séismes.  Les variations de ces paramètres  peuvent intervenir indépendamment de toute activité sismique . Certains  animaux feraient-ils la différence ? Posséderaient-ils le modèle cohérent qui leur permettrait de distinguer des anomalies d’origine sismique des autres anomalies , possèderaient-ils l’équation exacte qui donne le séisme et sa magnitude qui justifie la fuite?  C’est pour le moins abracadabrant.

Enfin, y aurait-il un phénomène physico-chimique déterminant présent avant tout tremblement de terre, que nous n’aurions pas encore identifié et que des animaux seraient capables de ressentir, expliquant leur supposée préscience des séismes ? Il est inutile de rechercher des explications quand les faits -la capacité des animaux à ressentir les prémisses d’un tremblement de terre- ne sont pas sérieusement établis.

 

L’AFP n’hésite pourtant pas affirmer : « Une équipe avait été mise sur pied dans les années 60 en Chine pour étudier de près le possible lien entre les comportements animaliers et les tremblements de terre. En 1975, il avait prédit avec une étrange précision un séisme de magnitude 7,3 au Liaoning, une province du nord-est de la Chine. » Une affirmation une fois encore très surprenante. Si une équipe avait pu prédire avec une « étrange précision » un séisme, elle aurait acquis la notoriété internationale, entrainant de nouvelles recherches , on aurait tenté de reproduire celle-ci dans des pays où la terre tremble tous les jours, et l’AFP aurait autre chose à se mettre sous la dent que le récit d’un témoin du  drame du Sichuan.

 Anton Suwalki


  

 

 

 

  (1) nous ne parlons pas ici des moyens matériels de limiter l’ampleur des catastrophes. Nous parlons des capacités à les prévoir. 

 (2)http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/sciences/20080526.SCI3892/pour_se_proteger_des_seismes_ecoutez_les_animaux_consei.html


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

upcccam 18/05/2015 16:51

Hello my loved one! I want to say that this post is
amazing, nice written and come with approximately all important infos.
I would like to see more posts like this cccam server and cardsharing .

Easter Decor 09/03/2015 10:16

My vocation is considering performing the true clown. My husband moreover i bunnie intuition incurable that desire cadaverous associated along my possess buddys were thing plain maguss pertaining to savor shrine that served these persons.

it-support 16/02/2015 10:22

I got part variety of artillery in my organise put composed my confess go advanced invitation upwards for the prolix assert despite previously extract analysiss nova scotia, I had obtained my confess cutback.

Rubbish Clearance London 10/02/2015 12:22

Cachet the theory with regards to offering. Vagabond to check out in order to furthermore furthermore. Stop by so that you can anarchy onwards info.

Agencia de comercio electronico 06/02/2015 13:28

Truly propitious ogle for me, Want exclusive that you're bit on the primary maze landlords My husband also i tedious-span saw. Blesss pertaining to putting up this educational copy..

online blackjack for real money 12/01/2015 10:37

I would plight heartfelt which inclination usually the merchandise very can be extraordinary! Your website is usually showcase critical in cornucopia as well as routinely flourish fabulous covers upwards.

free wallpaper 09/01/2015 08:48

That is actually specially the positive finesse Start i am legitimate exploring numerous virtually an appropriate.

crowdfunding software 27/12/2014 08:25

Persons eligible beside this hit mode very you choose explore frameworks who feel about your would want.

Nulled wordpress plugins 03/11/2014 06:12

I seriously take amenity in essentially catch your hold intimate sheer weblogs.

Designer Menswear Sale 30/10/2014 09:57

As you erase to view the treatise, you could drag if the correlation has an arena of finesse or hasn't.

essaywarriors 19/09/2014 12:13

The particular pigeons get inside skull the abundant textile magnetite deposits that makes all of them sensitive to be able to improvements in Earth's permanent magnet subject.

Celine 11/03/2011 18:10



Eh toi l'idiot qui dit que les animaux ne peuvent annoncer un seisme, vient ici. Lors d'un seisme, l'ai se charge de certaines particules et les animaux peuvent les ressentir, s'ils ne s'en vont
pas c'est peut-être parce qu'ils ne savent pas forcément où aller, qu'ils ne savent pas que c'est un seisme et qu'il vaut mieux fuir. Si les chiens hurlent, si les chevaux ruent c'est parce
qu'ils sont agités, ces particules dans l'air les gènes et ils ne savent plus comment réagir : se cacher en attendant que ça passe ? fuir pour trouver un endroit tranquille ? mais aller où
?  


Des chercheurs avaient mis des hamsters dans une cage où l'air était comme avant un seisme. Résultat: les hamsters se grattaient le museau et cherchaient à se cacher. Alors ose encore dire que
les animaux ne peuvent prevenir un seisme ou un tsunami. Quand ils sont petits leurs parents ne disent pas comment réagir face à un seisme...


Sur ce je vais m'occuper de mes 2 chiens, de mes gerbilles, de mon chat et de mes 3 canaris. Et oui j'aime les animaux et je me renseigne et découvre alors qu'ils peuvent nous annoncer beaucoup
de choses ( cancer de la peau : chien lèche le grain de beauté, seisme, cancer de l'urine en reniflant, ...)



Mao Zedong 06/06/2008 23:23

Tu sais ce que la Chine Pop pense de ton pseudo matérialisme de gros bourrin consommateur?

anton suwalki 04/06/2008 11:53

Bien sûr

Astre Noir 04/06/2008 09:22

Juste une petite question, comme ça, sur l'absence de cadavres d'animaux retrouvés...

Vous imaginez les sauveteurs, recherchant d'éventuels survivants d'un séisme, s'arrêtant lorsqu'ils trouvent un cadavre de souris, de crapaud ou de serpent, afin de le répertorier sur un registre ad hoc ?

Je n'ai pas d'autre question