Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 10:50

À lire sur le site de l’AFIS :

 

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article892

 

 

Présentation du débat :

 

Pierre-Henri Gouyon s’est adressé par e-mail au rédacteur en chef de Sciences et pseudo-sciences en critiquant la posture de l’AFIS dans le débat public sur les OGM. Après quelques échanges préliminaires, nous lui avons suggéré de prendre part à un débat structuré avec nous, en centrant la discussion sur les arguments de fond susceptibles d’éclairer les lecteurs dans la controverse sur les OGM, et en laissant de côté attaques ad hominem et accusations. Nous accompagnions cette suggestion de la proposition d’un mode opératoire, reprenant une idée éditoriale initiée par d’autres et que nous entendons ainsi saluer [1], « associant les avantages de l’oralité (la réponse aux arguments du contradicteur) à ceux de l’écrit (la possibilité de ne pas répondre sous le coup de l’émotion) ». [2]

Pierre-Henri Gouyon d’une part, Michel Naud d’autre part, ont accepté la règle du jeu. Ils ont été invités à traiter le thème des biotechnologies dans l’agriculture et pour l’alimentation animale et humaine suivant l’éclairage de la question : « OGM, menace, fléau ou source de progrès ? ».

D’un point de vue pratique chacun d’entre eux était invité à écrire un texte de 8 000 caractères lui permettant de développer librement et indépendamment l’un de l’autre son propre point de vue. Alors, et seulement alors, chacun découvrait la contribution de son contradicteur et était invité à répondre, dans un second texte de 4 000 caractères, à ses arguments ; pour faciliter la lecture pour nos lecteurs il était demandé de surcroît à nos contributeurs de faire l’effort que leur second texte respecte autant que faire se peut la structure (l’ordre chronologique des arguments) du premier texte auquel il répond.

Quand le débat tourne aux insinuations et à la rumeur

Cet ensemble avait été conçu pour offrir à nos lecteurs un véritable débat instruit sur la base d’arguments et de faits. Le thème et la règle du jeu étant fixés, chaque contributeur était, bien entendu, libre d’écrire ce qu’il souhaitait ; libre aussi, par voie de conséquence, de s’écarter de la lettre ou de l’esprit du dialogue convenu. C’est ainsi que Pierre-Henri Gouyon a jugé bon, notamment dans sa réponse à Michel Naud, de reprendre à son compte, à plusieurs reprises, des accusations mensongères sur l’existence de liens entre des firmes impliquées et l’AFIS ou ses représentants. Plutôt que de commenter plus avant ces dérapages, faisant le pari de l’intelligence et respectant nos lecteurs, nous vous laissons seuls juges des arguments apportés et des comportements démontrés par l’un et l’autre des protagonistes.

C’est cet échange que nous vous invitons à découvrir.

Jean-Paul Krivine



[1] Collection Pour ou contre, Editions Prométhée, « OGM : quels risques ? », Jacques Testart et Yves Chupeau, septembre 2007, ISBN 98-2-916623-01-6
[2] Ouvr. cité, préface, p. 9

 





Partager cet article

Repost 0

commentaires

anton suwalki 05/01/2010 02:07



Allez je vous aide un petit peu dans votre démarche, monsieur Gouyon. pourquoi faute de trouver des conflits d'intêrets ne vous fendriez vous pas d'un agrumentaire en défense du gourou du CRIIGEN
régulièrement épinglé sur ce site ? Alllez on vous aide un peu :
http://imposteurs.over-blog.com/article-l-afbv-critique-severement-la-nouvelle-publication-41333902.html



anton suwalki 05/01/2010 01:52


"Quelqu'un sait-il à quoi fait allusion M PH Gouyon quand il écrit « les producteurs d'OGM ont obtenu d'être déchargés de toute
responsabilité en cas de problème? » ".....Ben non, mais Gouyon va certainement se charger de nous éclairer à ce sujet et de fournir des "preuves" à la hauteur de celles qu'il a
fournies concernant l'AFIS....a chaque nouveau post, PHG s'enfonce un peu plus, Ca fait presque pitié!Enfin, ça ferait pitié si Gouyon n'arborait pas sa légion d'honneur.C'est vrai que c'est plus
facile à décrocher qu'un brevet. Il suffit d'être dans le courant de l'idéologie dominante.


Capitaine Poltron 04/01/2010 17:32


Quelqu'un sait-il à quoi fait allusion M PH Gouyon quand il écrit « les producteurs d'OGM ont obtenu d'être déchargés de toute
responsabilité en cas de problème? »


Pierre-Henri Gouyon 04/01/2010 16:09


Monsieur Kuntz, vous êtes pathétique. Voila un post digne de vous et des méthodes que vous défendez, mais indigne de notre profession. Je ne m'abaisserai pas à répondre à vos mensonges et à vos
calomnies. Je pense qu'il y a deux sortes de lecteurs sur ce site. Ceux qui, comme vous, sont irrationnellement prêts à défendre les technoologies avec des "arguments" de ce style et ceux qui se
posent des questions, qui cherchent à se faire une opinion rationnellement. Les premiers se régaleront sans doute de vos invectives. Vous comprendrez que je ne m'intéresse qu'aux seconds. Pour eux,
je pense que votre réponse est éloquente. En effet, je vous demande de rendre publics vos liens avec l'industrie, non seulement vous répondez par des insultes, mais de plus, vous ajoutes des
affirmations fausses et diffamatoires. Si on se posait encore des questions à votre sujet, après vous avoir lu, on ne s'en pose plus. Merci donc d'avoir été si clair. Je pense que chacun, sur ce
site, a maintenant la possibilité de se faire une idée circonstanciée de la situation. Les arguments sérieux que j'ai développés sur la question se trouvent sur mon site web. Je n'aurai, a priori,
rien de plus à vous dire ici.


anton suwalki 03/01/2010 21:16


La réponse de Marcel Kuntz à Pierre-Henri Gouyon :
Je connaissais Gouyon en tant qu’auteur d’un remake de la Fable du Renard et des Raisins (ne pouvant attraper les raisins convoités le renard décréta qu’ils sont trop verts) : Gouyon,
après avoir fait des pieds et des mains pour entrer à l’Académie des Sciences, en vain…, critique la dite Académie chaque fois que possible.
Cette fois-ci, Gouyon nous révèle une autre facette de son talent littéraire : la remise à jour d’une forme très en vogue au début des années 40, mais qui est soudainement passée de mode vers
les années 1945 : la lettre de dénonciation.
J’aurais des intérêts sous forme de brevets ! Las, le talent épistolaire ne suffit pas. Encore faut-il avoir toutes les informations et non des éléments parcellaires. Car, après avoir examiné
(à l’origine) les possibilités de valorisation de mes recherches, j’ai renoncé ultérieurement à maintenir toute propriété intellectuelle et cela depuis plus de 10 ans. Eh oui, encore un bobard d’un
anti-OGM qui se dégonfle.
Si à l’avenir, les applications de mes recherches devaient être protégées (pour ne pas être pillées) par un brevet, devrais-je porter une étoile (disons verte ?).  Cela serait un
honneur !
Comme d’ailleurs toutes les attaques ad hominem : cette forme classique de la rhétorique consiste à chercher à disqualifier un adversaire QUAND ON N’A PAS D’ARGUMENT A LUI
OPPOSER."Marcel Kuntz


Capitaine Poltron 01/01/2010 23:00


Et comment doit-on qualifier les relations de GE Séralini avec Sevene Pharma ?


Pierre-Henri Gouyon 01/01/2010 21:09


Bonjour Monsieur Kuntz, Je trouve en effet extraordianaire que vous considériez que le fait d'appartenir à un conseil scientifique (celui du criigen, de la FNH, ou autre) est une preuve de non
indépendance alors que le fait de travailler avec les entreprises n'en est pas une. Je ne touche pas un sou du CRIIGEN, ni personnellement ni pour mon labo. Les récherches sur les risques liés à la
culture d'OGM se font donc avec des crédits ridicules. Dans ce cadre, je ne vois pas ce qui me retiendrait d'aller fournir les informations à des associations qui s'occupent de ces problèmes. Comme
vous faites partie du conseil scientifique de l'AFIS. Ce qui pose un problème, c'est quand o dépend financièrement d'un groupe de pression. C'est ça qui s'appelle "conflit d'intérêt" légalement.
Quelle part des crédits de votre labo a été fournie par les firmes productrices d'OGM? La moindre des choses serait, sur un site comme celui de l'AFIS de donner ces informations pour que les gens
puissent juger par eux mêmes de votre "indépendance". Je suis un scientifique, je défends la science et je suis horrifié par ce que vos financeurs en font. Je tiens à ce que ceux qui vous lisent
sachent que vos recherches ont été financées par ces groupes, c'est tout.


anton suwalki 01/01/2010 12:48




Bonjour Monsieur Gouyon, je suis heureux de constater que vous avez retrouvé l’adresse de ce site …un an et demi après vos premiers posts.
J’aurais pu vous répondre directement, mais j’ai préféré solliciter les personnes que vous mettez en cause , et attendre leurs réactions.


Voici donc la réponse de Marcel Kuntz :


"Chercheur au CNRS, j'examine avec le cabinet de valorisation du CNRS toute possibilité d'application de mes recherches fondamentales. La
politique du CNRS est de valoriser, ce qui suppose une propriété intellectuelle, mais non de « baliser le terrain » pour dissuader des acteurs industriels de venir sur ce terrain. Si aucun
intérêt industriel ne se manifeste, la propriété intellectuelle n'est pas maintenue (ce qui peut signifier abandonnée ou cédée à un tiers). Ce fut le cas des applications envisagées à partir de
mes recherches des années 90.


Pour résumer : je ne suis aujourd'hui (Décembre 2009) titulaire d'aucun droit de propriété
intellectuelle qui a procuré ou est susceptible de procurer des revenus ni à titre personnel ni au laboratoire ni au CNRS, ni dans le domaine des OGM, ni dans celui des variétés
conventionnelles. Je constate que certains militants, sans arguments scientifiques valides pour répondre à mes critiques de leurs contrevérités anti-OGM, ont recours à des attaques personnelles
de diversion. Si l'on n'hésitait à se vautrer avec eux dans le caniveau de la bassesse, on pourrait souligner leur propre lien avec une entreprise de grande distribution (au chiffre d'affaires
16 fois plus important que celui de Monsanto) et qui finance largement l'officine anti-OGM Crii-gen, auquel appartiennent lesdits militants, et qui est dirigée par Madame Lepage, avocate
brillamment « spécialisée dans l'environnement », dont le patrimoine déclaré s'élevait en 2006 à 2 449 248 euro et qui s'est acquitté de 12 017 euro d'impôt sur la fortune (source : Le Point 25
janvier 2007). Lesdits militants peuvent-ils déclarer quelle part du juteux gâteau anti-OGM ils ont touché (notamment en «consultance ») ? "MK


 


Je ne saurais que vous encourager à réagir à ce dialogue qui promet d’être fécond… Vous n’occulterez pas , j’en suis sûr, la question des conflits d’intérêts
qu’on est droit de se poser vis-à-vis de certains membres du conseil scientifique ou du conseil administratif du CRIIGEN, auquel vous apportez votre caution de scientifique .


Anton Suwalki.




Pierre-Henri Gouyon 30/12/2009 00:20


Quant au minable, n'est-ce pas celui qui ne ne cherche pas à savoir. Alors, comme  dirait Pierre Dac, je peux le fair. Mais vous auriez pu aussi! Allez donc sur le site américain des brevets
et cherchez Houdebine et Kuntz. Vous voulez l'adressse? La voila. http://www.patentstorm.us/inventors/search.htm.html
Espérons que cela vous dessillera les yeux...


Pierre-Henri Gouyon 30/12/2009 00:14


Qhant au tabbac, il serait bon que vous réfléchissiez un peu à la question de qui court le risque / qui profite du bénéfice. J'aime fumer une cigarette et je cours le riquue. Savez-vous que les
producteurs d'OGM ont obtenu d'être déchargés de toute responsabilité en cas de problème? C'est très rationnel de leur part, mais est-il rationnel de votre part de trouver ça normal? Il est
terriblement dangereux de confondre la rationnalité et la science (que je défends aussi) avec ses applications marchandes. La foi dans le progrès technique est uen foi qui ne vaut pas mieux que les
autres.


Pierre-Henri Gouyon 30/12/2009 00:07


Bonjour,
Juste un mot pour vous dire que, à ma connaissance, l'AFIS a retiré le paragraphe sur les dérapages après que j'aie fourni la preuve des liens entre les membres de son comité scientifique qui
s'occupent de ce dossier (Kuntz et Houdebine) et l'industrie des biotechs Le texte que vous reproduisez ici est donc obsolète. Ce serait gentil de le modifier ou de pubier les références des
brevets que Kuntz et Houdebine ont pris avec des firmes privées (je peux les fournir si vous voulez).


rageous 09/06/2008 12:43

Si on ne veut pas entendre parler de "rumeurs", on cesse d'insinuer, on apporte des preuves...
"Et, s’il vous plait, jouez la transparence, dites nous les rapports qu’ont vos membres (ou vous) avec les industriels concernés"

canardos 09/06/2008 12:27

c'est assez minable, Mr Gouyon, vous ecrivez "L’article de Michel Naud montre de très bonnes intentions malheureusement servies par une perméabilité impressionnante à la propagande des firmes impliquées (et représentées à l’AFIS)."

qu'est ce que cela veut dire...et comment sont elles representées? vous vous gardez bien de le dire.

et dans votre commentaire vous pretendez avoir fourni des preuves (de quoi?) à Mr Krivine.

mais vous vous gardez bien de preciser lesquelles...

ce genre d'insinuations de bas etage me fait penser au sketch de pierre Dac. "le mage peut-il dire l'age de madame? oui! il peut le dire, bravo"

excusez moi mr gouyon, mais tant que vous n'aurez pas précisé sur quelles "preuves" se fondent vos insinuations, vous ne serez qu'un colporteur de rumeurs, de calomnies, qui substitue la theorie du complot au débat sur les faits.

un peu de tenue et de dignité, un peu d'honneteté!

Gouyon 08/06/2008 23:29

J'ai obtenu de Krivine qu'il retire son paragraphe sur les rumeurs (en lui fournissant des preuves). Mettez donc votre site à jour, ou au moins signalez ce fait, merci

rageous 30/05/2008 01:02

Un décalage? pas vraiment, les deux se fonderaient tout à fait au comptoir de bistrots, au 2ème verre, hips!

luc marchauciel 29/05/2008 22:31

Veuillez immédiatement arrêter d'ironiser, messieurs.
Je vous rappelle que selon l' Express, les "anti anti OGM" que nous sommes sont comparables au lobby du tabac.
La photo de Pierre Henri Gouyon (je l'ai vue aussi, ça m'avait bien fait marrer), comme d'ailleurs celles de José Bové, en est une preuve éclatante !
Ah non, merde, ça colle pas.... En fait, sur les images, les tabagistes (qui nous polluent) , ce sont les anti-anti-anti-OGMs !
Tiens, il y a un décalage entre les photos et le texte de l'Express...

rageous 28/05/2008 19:53

C'est dommage que l'AFIS ne mette pas en ligne (comme reçu par mail) la photo d'identité de Gouyon...avec sa clope au bec!
On lui a dit que fumer tue à coup sûr... plus que les ogm cultivés?

Anton Suwalki 29/05/2008 10:11



Evidemment il fait ce qu'il veut avec le tabac. Mais c'est vrai qu'on ne peut pas s'empêcher de faire le rapprochement !