Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 11:35

La recherche d'énergies renouvelables dites de seconde génération et le développement durable sont au coeur des préoccupations gouvernementales. Les Etats américains souhaitent exploiter au mieux le potentiel que leur offre non seulement leurs ressources naturelles mais aussi leur situation géographique et climatique. Le DOE "Department of Energy" a annoncé la mise à disposition de 7,5 millions de dollars pour le financement de recherches en faveur de nouvelles technologies issues des océans, courants marins et rivières . Dans ce sens, le Massachusetts Technology Collaborate MTC a accordé 250.000 dollars à l'incubateur de l'Université du Massachusetts "the Darmouth's Technology Manufacturing Center" pour le lancement d'un Centre d'énergies marines .

Chaque Etat possède sa spécificité en matière d'énergie (éolienne, biocarburants, énergie solaire etc.). Dans le Massachusetts, la longueur des côtes exposées aux marées s'étend sur 6,130 miles, ces côtes sont les seules utiles pour l'énergie tidale et sont deux fois plus importantes qu'en Californie (3, 427 miles) . Le mouvement des vagues (énergie Holographique), les courants provoqués par la marée (énergie marémotrice), l'amplitude thermique entre la surface et le fond des océans (énergie maréthermique ou Ocean Thermal Energy Conversion OTCE) ou encore le mélange de l'eau douce et de l'eau salée au voisinage des estuaires (énergie osmotique) sont des sources d'énergies immenses encore peu exploitées par l'Etat du Massachusetts. Dans ce contexte, l'agence fédérale pour les énergies renouvelables l'innovation et l'économie (MTC) a donc décidé de financer le lancement du centre maritime pour le développement de nouvelles énergies.

Toutes ces énergies marines sont en effet renouvelables mais leur exploitation pourrait cependant avoir un impact environnemental négatif, et des mises en garde sont d'ores et déjà avancées. En effet, les turbines sous-marines entraîneraient à long terme la désertification du plancher sous-marin, l'installation massive d'usines marémotrices semblerait avoir une influence sur le mouvement de rotation de la terre ce qui pourrait entraîner des conséquences désastreuses sur le cycle thermique terrestre, le pompage des eaux pourrait lui, provoquer la mort d'animaux présents au niveau des captages etc. [5]. D'autre part, les coûts d'exploitation sont élevés et demandent des aménagements sous-marins importants. Par conséquent, l'électricité produite l'est souvent à des tarifs supérieurs à l'éolien ou au nucléaire. C'est l'énergie osmotique qui paraît générer les coûts d'exploitation les plus minimes. Cependant, l'utilisation de cette technologie repose sur la fabrication de membranes et demande une production de grande échelle dans des zones déjà très urbanisées.

Le futur centre d'énergies marines du Massachusetts s'interrogera sur ces différentes problématiques et favorisera ainsi la recherche de nouvelles énergies. Des premiers essais pour le développement de nouvelles technologies pourront s'effectuer dans ce site pilote. Le besoin de financement reste cependant une priorité, le MTC à initié une demande de subvention auprès du DOE. L'agence souhaite financer un panel large de recherches (faisabilité, prototypage, études d'impacts environnementaux, études sur la résistance des matériaux etc.). Conçu sur le modèle d'un centre européen basé à Scotland, l'Etat du Massachusetts espère, à travers cette initiative, pouvoir générer près de 7.000 emplois d'ici 2020, ce qui offre de belles perspectives économiques.

L’ensemble de l’article et les références sur :

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/54681.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires