Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 16:33

Article republié le 21-05 après que des lecteurs m'aient signalé des coquilles.
Merci à eux.

A.S




Mardi 13 mai, le site de l’Express mettait en ligne un article signé Eric Lecluyse ( avec Gaël Vaillant) intitulé Sur le Web, les « anti-anti-OGM polluent le débat » (1). Mais qu’appelle au juste « polluer le débat » ? Il faudrait pour commencer à polluer le débat, que celui-ci existe ? Or la quasi-totalité de la presse, des médias audio-visuels, et du web francophone ne laisse quasiment aucun espace d’expression à ceux qui défendent l’intérêt du développement des cultures d’OGM. On comprend donc que le seul fait de ne pas être contre les OGM, c’est polluer le débat aux yeux du journaliste. Aussi infantile que paraisse une posture qui consiste à dire j’accepte le débat à condition que vous soyez d’accord avec moi, on peut trouver ce genre de raisonnement dans un grand et très sérieux hebdomadaire national.

 

 

Sérieux ? Vite dit. Difficile de parler de sérieux lorsqu’on passe du titre au contenu de l’article. Pour commencer, on s’aperçoit que notre Tintin de l’Express n’a pu se mettre sous la dent que 3 sites Internet qui « polluent le débat. Certes, nous ignorons l’audience respective de ces 3 sites, qui n’est sans doute pas négligeable,  mais il faut quand même avouer, que face au fleuve de propagande anti-OGM qu’on rencontre dans tous les médias et particulièrement sur la toile, c’est un minuscule petit ruisseau ! Mais les anti-OGM étant conscient de l’extrême faiblesse de leurs arguments, ils tolèrent très difficilement la moindre contradiction, et la moindre voie divergente est donc perçue comme une pollution.

 Eric Lecluyse présente comme cousins Alerte et Environnement et Agriculture et Environnement, alors que ceux-ci n’ont aucun lien entre eux. Mais Agriculture et Environnement est semble-t-il sa cible principale parce que sa revue éponyme est assez lue dans le milieu agricole.  Il croit pouvoir ironiser en reprenant le Canard Enchaîné « qui pointait ses antécédents (d’A&E) « en matière d’intelligence économique », un terrain où le Canard a évidemment énormément de compétence.

Qu’a donc à reprocher Lecluyse à A&E ? Le fait que celui-ci ait publié une critique (2) du documentaire propagandiste de Marie- Monique Robin, encensée par toute la presse, dont Eric Lecluyer qui à peine une semaine après la sortie du livre, a cru y voir un travail remarquable contre "les méthodes douteuses de Monsanto et sur l'intérêt (nul!) des OGM."!

  Selon Eric Lecluyse «Se disant notamment "perplexe" à propos du documentaire de Marie-Monique Robin Le Monde selon Monsanto, [Gil Rivière-Wekstein] notait: "La réalisatrice y décrit un monde imaginaire, où tout n’est que complot. Elle s’appuie sur des études soi-disant scientifiques et sur des prétendus spécialistes qu’elle ne cite même pas ." Difficile d'être de plus mauvaise foi: le documentaire de Marie-Monique Robin, tout comme son livre, est au contraire truffé de références, un modèle du genre (ce que l'on peut vérifier sur le site d'Arte)! Les témoins des deux "camps" -agriculteurs, scientifiques, membres de la Food and Drug administration, l'instance qui a facilité la mise sur le marché des OGM aux Etats-Unis, industriels- sont tous cités, la plupart interviewés, et la réalisatrice indique ses sources, notamment sur Internet. »

Ben voyons ! Le journaliste de l’Express lui n’est sûrement pas de mauvaise foi. Car  la vision de Marie Monique Robin s’apparente effectivement à la théorie du complot, et c'est bien la description qu'en fait  Gil Rivière-Wekstein. Mais celui-ci n’a jamais écrit ni dit qu’elle s’appuyait sur des études ou des spécialistes qu’elle ne cite même pas , ainsi qu'il a tenu à le clarifier sur le blog de madame Robin (3)  . Pourquoi aurait-il dit cette stupidité puisque tout le monde peut vérifier qu’elle cite ses sources ? Par contre, Eric Lecluyse omet de dire que si son ouvrage est truffé de références, c’est un modèle du genre, en matière de partialité, de sélectivité  et de mauvaise foi. Nous en avons fourni quelques exemples sur Imposteurs . Marie Monique Robin a sciemment éludé toutes les publications scientifiques de qualité et extrêmement nombreuses qui aurait pu semer le doute sur les affirmations de quelques scientifiques extrêmement minoritaires   qu’elle cite exclusivement  ! Sans parler des innombrables quidams qu’elle cite à charge contre les OGM, dont un original, ancien salarié de Monsanto qui établit le lien entre les OGM et la maladie de la vache folle !


Eric Lecluyse reprend ensuite à son compte les accusations de Marie Monique Robin sur Marcel Kuntz et l’AFIS : « 
Marie-Monique Robin a quand même répondu en détails, ici, aux allégations du site Pseudo-sciences.org, de la confidentielle Association française pour l’information scientifique (AFIS), stigmatisant la "malhonnêteté stupéfiante" de Marcel Kuntz, qui se présente sur le site de l'AFIS comme directeur de recherche au CNRS. Le même Marcel Kuntz que Gil Rivière-Wekstein, lorsque nous l'avons interviewé, nous citait comme référence pour avoir "un autre avis" sur les OGM... Le site Attac France note d'ailleurs que "M. Marcel Kuntz est impliqué dans les projets de recherche dits FP 4, soutenus par la Communauté européenne et par l’European Plant Science Organisation (EPSO) où l’on retrouve, à côté d’institutions d’enseignement et de recherche, plus de 60 entreprises privées, dont Aventis".

Décidemment, les méthodes des anti-OGM sont toujours les mêmes . Les piètres réponses de Marie Monique Robin aux critiques de Marcel Kuntz qui ne s’est exprimé que sur les assertions soi-disant scientifiques  de Marie Monique Robin (4) suffisent au journaliste de l’Express, et celui-ci reprend classiquement les accusations de malhonnêteté et d’inféodation aux semenciers formulées par Marie Monique Robin, qui n’a pas hésité à prétendre avoir démontré que M Kuntz était lié à Monsanto (sic) !  Les lecteurs attentifs, auront d’ailleurs noté la petite phrase manipulatoire d’ Eric Lecluyse «Marcel Kuntz, qui se présente sur le site de l'AFIS comme directeur de recherche au CNRS » amenant le lecteur à douter qu’il soit réellement directeur de recherche !  Il est vrai que lorsque l’Express interviewe par ailleurs un spécialiste des OGM de la trempe de Jean-Marie Pelt, il a tout intérêt à jeter le doute sur les qualités de personnes qui ont sans doute le grand tort à ses yeux de savoir de quoi elles parlent !


Signalons que L’Express a d’ailleurs refusé à Marcel Kuntz de publier sa réponse (5)
 , l’informant qu’il devrait passer par la voie légale s’il voulait obtenir un droit de réponse! 

De Alerte environnement à A&E, de A&E à l’AFIS et à Marcel Kuntz que A&E citait en référence , la boucle est bouclée et la belle entreprise de pollution du débat par l’Express parfaitement accomplie.


Réagissant à ces méthodes, j’ai adressé un courrier aux auteurs de l’article de l’Express avec copie notamment à Eric Mettout, son rédacteur en chef . Seul celui-ci a répondu. Je vous livre ci-dessous notre échange folklorique, qui prouve à quel point cette attitude est bien dans une ligne éditoriale parfaitement assumée, et non pas la simple initiative d’un journaliste intellectuellement bovéfié : au-delà du parti pris anti-OGM, ce qui en soi ne soulèverait que des désaccords « débattables »,  une politique de manipulation délibérée et de calomnie.
Anton Suwalki 


Notes :

(1)   http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/sur-le-web-les-anti-anti-ogm-polluent-le-debat_501672.html

(2)
   http://www.agriculture-environnement.fr/spip.php?article344

(3) Marie-Monique Robin qui a bien entendu repris immédiatement un extrait de l'article de L'Express.fr
(4)
   lire notamment : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article832 , mais aussi d’autres interventions de Marcel Kuntz publié dans Imposteurs :

http://imposteurs.over-blog.com/article-19367329.html

http://imposteurs.over-blog.com/article-18959706.html

(5) se contentant de reprendre deux phrases de celui-ci :
"En réaction à cet article, Marcel Kuntz nous fait savoir, jeudi 15 mai, qu'il "trouve un peu surrealiste de devoir [se] justifier de credits publics obtenus dans les annees 90". "Je suppose que c'est ça la science citoyenne", ajoute-t-il." 

 

 

 


 

 

 

 

 Echange par mail avec Monsieur Eric Mettout , rédacteur en chef de l’Express :

Anton Suwalki :

Bonjour,


Je suis assez indigné par l’article d’ Eric Lecluyse et Gaël Vaillant, intitulé : « Sur le Web, les anti-anti-OGM polluent le débat » . Pour commencer, les auteurs devraient se demander pourquoi la riposte contre les anti-OGM a lieu presque exclusivement sur le web . Ne serait-ce pas par hasard, parce que les anti-OGM monopolisent les médias traditionnels, les journaux, les chaînes de télés ? Ensuite pourquoi parler de polluer le débat ? Celui-ci n’implique-t-il pas justement que les opinions différentes puissent se faire entendre ? Si pour vos journalistes, polluer le débat, c’est ne pas radoter la prose de José Bové, ça démontre une conception pour le moins étrange de la démocratie.

Puisque le journalisme est en principe l’exercice d’un regard critique, Eric Lecluyse et Gaël Vaillant feraient mieux de se documenter un peu, ils comprendraient peut-être pourquoi non pas tout ce qui est vert, mais les représentants de l’écologie fondamentaliste sont décriés.  Concernant Marie-Monique Robin, je constate que ne dérogeant pas à l’hallucination collective, vous écrivez «  Difficile d'être de plus mauvaise foi: le documentaire de Marie-Monique Robin, tout comme son livre, est au contraire truffé de références, un modèle du genre (
ce que l'on peut v��rifier sur le site d'Arte
)! » .
Que l’ensemble de la presse se soit laisser embobiner par une propagande aussi grossière, usant de procédés manipulatoires aussi navrants que les images de bébés monstres, c’est tout simplement stupéfiant. Truffé de références, le documentaire, peut-être, mais surtout truffé d’âneries et de contre-vérités saisissantes, que de Marie-Monique Robin continue à défendre avec un culot déconcertant.
En outre, elle est incapable de faire la différence entre un ragot et une information.

Quant à la malveillance que cette journaliste impute à ceux qui critiquent son travail, c’est vraiment l’hôpital qui se fout se la charité. Celle-ci traine systématiquement dans la boue tous les chercheurs qui ne partagent pas son rejet superstitieux des OGM, les accusant d’être à la solde de Monsanto. Comment pouvez-vous vous faire le relais de ces procédés vichinskystes ? Je vous invite donc à consulter sur mon blog Imposteurs l’ensemble des articles consacrés au « Monde selon Monsanto », qui relève non seulement ses techniques de manipulation, mais ses allégations pseudo-scientifiques qui sont innombrables.

 
http://imposteurs.over-blog.com/pages/Dossier__Les_mystifications_du_Monde_selon_Monsanto-490224.html

On peut lire également sur les Ogm
- l’affaire du maïs mexicain, totalement déformée par les anti-OGM
:
http://imposteurs.over-blog.com/article-18587851.html

       l’évaluation des OGM http://imposteurs.over-blog.com/article-18527214.html
(suivi de deux autre parties) en réponse à ceux qui prétendent qu’elle est inexistante ou laxiste
 propos du brevetage du vivan
t
http://imposteurs.over-blog.com/article-18084128.html

de l’affaire du pauvre petit paysan opprimé par Monsanto
http://imposteurs.over-blog.com/article-17907560.html


Bien cordialement
Anton Suwlalki



réponse d’Eric Mettout :

Bonjour,
Heureusement, votre objectivité subtile et nuancée vient rendre son équilibre à ce débat complexe, cher Monsieur...
Bien à vous

 

réponse d’Anton Suwalki :

Bonjour,

Après tout, si vous trouvez la réflexion de Madame Robin "objective, subtile et nuancée" , il est impossible de discuter. Bidonnages tels que l'affaire de la contamination du maïs mexicain , mensonges sur le maïs starlink, oublis sur le papillon monarque, niaiseries sur le coton GM qui pourrait produire le prion responsable de l'ESB, peu importe n'est-ce pas ? Du moment que ça fait vendre...

Continuez à interviewer des illuminés tels que Jean-Marie Pelt  pour qui « La transgénèse est une transgression qui va à l’encontre des principes éternels établis par les mythologies les plus anciennes » tout en relayant les attaques contre Marcel Kuntz ou contre Agriculture et Environnement, sans même leur accorder de droit de réponse. Au moins, vous ne prenez pas le risque d'être à contre-courant. L'Express est un grand journal et certains de vos journalistes méritent certainement de succéder à Marie-Monique Robin pour le prix Albert Londres.

Vive l'obscurantisme !


réponse d’Eric Mettout :

C'est fait, Monsieur, Benjamin Barthes l'a obtenu en début de semaine. Merci pour lui. Bien à vous,

réponse d’Anton Suwalki :

Mon allusion au prix Albert Londres était une boutade par rapport à madame Robin http://imposteurs.over-blog.com/article-19341056.html et aux conditions dans lesquelles ce prix lui avait été attribué , retiré puis réattribué, bien que sa thèse sur le vol des yeux de l'enfant était fausse ,selon les spécialistes qui l'avaient examiné , avec certitude. Ca ne remet bien sûr pas en cause votre journaliste qui l'a obtenu, d'autant plus qu'échaudé par cette affaire, le jury est certainement beaucoup plus vigilant , et le travail de Benjamin Barthes qu'il a récompensé est je suppose d'excellente qualité.

 Ce qui n'est pas le cas, à mon avis, des articles sur les OGM de l'Express. Je pense que ces questions devraient être traitées par des personnes qui ont étudié un minimum le sujet, et ce pas uniquement dans les pages du Monde selon Monsanto, dans l'argumentaire de la confédération paysanne, de Greenpeace, ou de De Villiers.

Je vous prie de m'excuser de ce coup de gueule, mais c'est vraiment consternant d'entendre les mêmes sottises répétées en boucle
 

réponse d’Eric Mettout :

 

Merci pour les sottises. Il est évident et objectif, en revanche, que votre point de vue, comme celui de groupes objectivement tournés entièrement vers le bien être de l'humanité comme les laboratoires dont il est question dans nos articles, n'est forcément qu'un tissu de vérités intouchables. Laissez-nous faire notre travail de journaliste, et continuez à écouter les personnes qui "ont étudié un minimum (comme vous dites) le sujet". Bien à vous,

   

réponse d’Anton Suwalki :

Suite et fin de l'échange avec monsieur Eric Mettout, ça  pourrait continuer longtemps.

 Le monde est terriblement simple : d'un côté les laboratoires qui cherchent à nous empoisonner avec la complicité des scientifiques, et de l'autre, les journalistes qui font leur travail indépendamment de toute influence, contribuant à informer le public dans des journaux, totalement indépendants de toute influence extérieure !  


réponse d’Eric Mettout :

 Vous allez être surpris, cher Monsieur, vous avez entièrement raison sur un point : cet échange est terminé. Quant aux laboratoires, nous sommes particulièrement bien placés - surtout en ce moment où il nous est impossible d'écrire une ligne sur le sujet des OGM sans voir se lever les boucliers, avec une coordination qui ne laisse pas d'étonner - pour savoir qu'en terme de pression, de manipulation, de lobby, de marketing et surtout de moyens, ils sont bien mal placés pour (tenter de) se faire plaindre. Continuez à pleurer sur leur pauvre sort si vous le souhaitez, et laissez-nous faire notre travail : nous n'avez très clairement aucune leçon d'objectivité à nous donner.
Bien à vous

réponse d’Anton Suwalki :

N'ayez crainte,  je vais vous laisser faire votre métier en paix. Je suis admiratif de voir comment la presse toute entière , et l'Express plus que tout autre organe, résiste d'un bloc à l'effroyable pression du lobby pro-OGM !

Je suppose donc que vous ne verrez aucun inconvénient à ce que je publie cet échange sur Imposteurs, histoire de contribuer à mon échelle à votre valeureux combat pour une information objective et "citoyenne" ?

Bien à vous,


réponse d’Eric Mettout :

Aucun, naturellement. Mais soyez honnête, publiez-le dans son intégralité. Vous, et les critiques, étonnamment nombreuses et concertées, des militants pro-OGM dès qu'on écrit une ligne sur ce sujet qui ne correspond pas à votre ligne, êtes la démonstration par l'absurde de ce que nous écrivons dans notre article. Et vous ne vous en rendez même pas compte. Je crois que les seuls, dans le genre, à vous égaler, sont les lobbys pro-tabacs. Un bien joli bateau. Bien à vous.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvie Jamet 27/05/2008 08:00

Ne vous en déplaise, j'ai bien peur d'être dans le vif du sujet et que vous ne soyez que dans la forme du débat.

à bon entendeur

Anton Suwalki 27/05/2008 10:04


Mais bien sûr , c'est pour être dans le vif de sujet que vous avez choisi de poster votre récitation sur les pesticides sur un papier consacré...à l'Express . Le ridicule ne tue pas.
AS


luc marchauciel 22/05/2008 11:47

Désolé, Sylvie, j'ai encore une question :
La mise en page de la fin de votre texte (de "dans ce contexte" à "notre planète"), avec des retours systématiques à la ligne comme pour de la prose poétique, est-elle volontaire ou est-ce une problème informatique ? Je penche pour l'idée que c'est volontaire, parce que je l'ai déjà vu ailleurs, chez des amis défendant le même type d'opinions. Qu'est ce que cette emphase stylistique et cette solennité du ton apportent au fond de l'argumentation ?
Ma réponse serait plutôt : "Rien. Cela ne sert qu'à masquer la vacuité du propos"

rageous 22/05/2008 11:03

Luc, c'est juste la méthode bien particulière des anti-ogm pour "débattre", elle a rien lu visiblement de ce qui se dit ici et balance sa tambouille toute machée, bêtement des fois que ça puisse interpeller des âmes sensibles ou décervelées!

ptoufle 22/05/2008 10:58

En l'occurence le commentaire de Sylvie Jamet, par son côté hors sujet, s'apparente fortement à de la ... pollution !

luc marchauciel 22/05/2008 10:36

Question à Sylivie Jamet : quel est le rapport entre votre post et le sujet de ce fil ? Quel rapport entre les pollutions chimiques et le traitement par l'Express du débat sur les OGMs ? Et quel rapport entre les PCB et les OGM ?

Sylvie Jamet 22/05/2008 01:16

Pollution, parlons-en !

PCB - Pollution généralisée - Monsanto - Blog de Marie-Monique Robin


à lire pour tous ceux qui sont soucieux de la sauvegarde de l'espèce humaine :
"Les pollutions invisibles : Quelles sont les vraies catastrophes écologiques?" ,
un livre de Frédéric Denhez.

L'auteur fait le point sur ce qui doit vraiment nous inquiéter et sur les alternatives possibles pour réduire ces pollutions.

Il nous explique, et de façon très claire et très documentée, comment ça marche : métaux lourds, solvants, éthers de glycol, POP, PCB, dioxines, perturbateurs endocriniens, ...

Ce sont les grands dangers, ignorés, qui nous menacent le plus.
De véritables bombes à retardements, qui s'accumulent partout au fur et à mesure que nous les produisons !
Partout, jusqu'aux pôles, jusqu'aux lieux les plus éloignés de toute activité industrielle ou agricole :
car les polluants se déplacent, parcourant la planète,
- via les vents (Alizés, Cellules de Hadley, Cellules de Ferrel, ...) et les courants marins [courants profonds (lesquels forment un immense "tapis roulant" unique qui circule de l'Océan Atlantique à l'Océan Pacifique et à l'Océan Indien) et courants de surface],
et
- via les chaînes alimentaires (la présence de polluants à des doses infimes générant contamination de tous les maillons d'une chaîne alimentaire par accumulation et concentration).

Les polluants parviennent à toucher ainsi tous les écosystèmes.



Alarmant pour la survie de l'espèce humaine, vu les dommages rencontrés chez les humains lors des catastrophes chimiques (cancers, baisses d'immunités, et, des années plus tard, malformation des embryons, malformations de la descendance conduisant à la stérilité); et si on recoupe celà avec les études faites sur l'animal (stérilité, modification des comportements sexuels, malformation des futures générations, atrophie du sexe chez les individus mâles, voire naissance de femelles uniquement) et avec la hausse considérable, chez l'humain, des cancers (des cancers aux causes non expliquées, et notament des cancers des testicules chez des sujets de plus en plus jeunes), des allergies, la hausse des infertilités et stérilités et la hausse des malformations chez l'enfant, notamment des malformations liées aux organes de reproduction..., le principe de prudence s'impose !


Alarmant, car une pollution faite ailleurs, très loin, c'est une pollution qui revient très vite chez nous.




Dans ce contexte,

la polémique contre MONSANTO,
son désherbant Roundup, et ses OGMs résistants à ce désherbant,

s'insère dans un

PARI MAJEUR :

celui de faire,

là tout de suite,

chacun à son niveau,

en tant que citoyens, consommateurs, électeurs, décideurs, industriels, politiques,

le choix de sauver l'espèce humaine,
l'environnement et notre planète.




Voici l'adresse du Blog "Le Monde selon Monsanto", http://blogs.arte.tv/LemondeselonMonsanto : il s'agit du blog de Marie-Monique Robin, dont le documentaire "Le Monde selon Monsanto" a été diffusé le 12 mars 2008 sur la chaîne de télévision ARTE
(playlist de l'émission "LE MONDE SELON MONSANTO", disponible sur "WAT TV" http://www.wat.tv/video/video-monde-selon-monsanto-kohp_kmnu_.html )

Anton Suwalki 22/05/2008 11:03


Chère Sylvie Jamet, il y aurait beaucoup à dire et à redire sur vos affirmations , on en a un peu parlé à propos des thèses abracadabrantes de Séralini, mais je suis désolé , là n'est pas le sujet. Cette manie de confondre tous les sujets pour en revenir obsessionnellement à Monsanto, ses OGM et son Round-Up participe que ce soit
volontaire ou pas, à la coonfuison généralisée. Nous avons écrit un premier papier concernant le RoundUp, si vous avez des choses à redire dessus, n'hésitez pas. Le sujet ici est la façon dont
la presse reprend de manière totalement acritique les thèses faramineuses de MMR et ses méthodes de calomnie.
Merci donc de poster à bon escient.
Anton


luc marchauciel 21/05/2008 21:49

Houlà, ça fait peur....
La première question donne le ton : "est ce que en mangeant des OGM on risque des mutations de notre ADN ?" !!!! Cela me rappelle l'histoire de cette dame qui aurait refusé de bouffer des légumes pas bio du supermarché parce qu'ils sont bourrés d'ADN....
Le problème n'est pas que l'internaute pose une question "bête" comme celle ci (on a le droit à l'ignorance et toute question visant à combler cette ignorance est légitime et bienvenue). Le problème c'est la réponse de MM Robin, vraiment effrayante.
Prochaine étape : "Les OGM transforment-ils les êtres humains en loup-garous" ? Réponse de MM Robin : "On ne sait pas, les études n'ont pas encore été menées..."

l'autre pierre 21/05/2008 21:29

Merci à Monsieur Mettout et sa rédaction pour l’information scientifique de son journal

Voyez un peu le niveau à haute valeur pédagogique des discussions dans ce lien d’anthologie

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/decouverte/chat-faut-il-avoir-peur-de-monsanto_473388.html

TV MAG en rubrique divertissement ne fait pas mieux

luc marchauciel 21/05/2008 19:37

A propos de débat pollué :
Ce matin, comme tous les matins, dans ma voiture pour aller travailler, j'ai écouté la matinale de France Culture. Le fil du jour était consacré justement au vote d'hier à l'assemblée autour des OGM. Les deux invités de ce débat étaient un UMP anti-OGM ( Mr Legrand, celui qui faisait dire aux scientifiques ce qu'ils n'avaient pas dit... et qui a d'ailleurs regretté que dans le projet de loi on faisait la part trop belle au point de vue scientifique sur la question) et un militant de Greenpeace anti-OGM. Je vous raconte pas la violence des échanges!!! Un grand moment d'expression contradictoire au sein d'une remarquable démocratie médiatique : un anti-OGM causant avec un anti-OGM.....L'Express devait être content : aucun "anti-anti-OGM", n'est venu "polluer" ce débat.
Un peu comme il y a trois ans lors du débat autour du TCE, où tous les médias dominants (comme l'Express) alimentaient la réflexion citoyenne en faisant en sorte qu'elle ne soit pas trop "polluée" par le camp noniste. A l'époque, si je me souviens bien des statistiques de l'acrimed, le déséquilibre du temps de parole était de l'ordre de 60/40 à 80/20 selon les médias considérés. Il faudrait (mais j'ai pas le temps) faire la même étude pour le débat sur les OGM, mais je suis persuadé que le rapport serait au minimum de 80/20 en faveur des anti-OGM, tous médias confondus.
Les journalistes de l'Express qui interviennent ici (et ils ont raison de le faire, d'ailleurs, bienvenue au débat contradictoire ça nous changera... à condition qu'ils veuillent bien admettre qu'un point de vue différent du leur ne soit pas une "pollution") ont-ils une estimation chiffrée de cette balance des points de vue au sein de leur propre organe de presse ?
Cec dit, je reconnais que l'Express n'est pas un service public (je le lis peu - très peu - mais il me semble que c'est un hebdo comme le Nouvel Obs and co, c'est à dire composé largement de pages de pub, visant un public de CSP + , libéral mais préoccupé quand même par intermittence du sort de la planète, et qui titre une semaine comme tous ses confrères sur "Sarkozy l'irrésistible" avant de titrer quelques mois plus tard, la même semaine que tous ses confrères, sur "Sarkozy : la chute"...), pas un service public donc, et n'est donc pas tenu de respecter une quelconque "parité" ni même diversité des points de vue. Un journal d'opinion, qui a ses opinions (comme : "les grèves, c'est archaïque" et "les OGMs, ça fait peur", des trucs super tendance...). Le problème, c'est que sur ce sujet, comme plein d'autres, l'Express diffuse les mêmes opinions que quasiment tous ses confrères des médias dominants.
Je me demande si il n'y aurait pas chez Bourdieu des explications à ce genre de phénomènes...

Eric Mettout 21/05/2008 18:58

Nouvelle formule, nouvelles adresses et quelques bugs de redirection. Merci, en tous cas, aux imposteurs de nous faire cette belle publicité.
Eric Mettout

Jorj X. McKie 21/05/2008 18:12

Ca chauffe ici; les OGM de nouveaux super-biocarburant?

Non sérieusement juste pour info, l'adresse de l'article de l'Express a apparemment changée :
http://www.lexpress.fr/actualite/environnement/sur-le-web-les-anti-anti-ogm-polluent-le-debat_501672.html
L'ancienne renvoie une erreur.
JxM

ptoufle 21/05/2008 18:12

Mr Lecluyse : ""Pour le reste, je vois que vous passez effectivement beaucoup de temps à attaquer les anti-OGM. Je suppose que c'est par désœuvrement.""
Monsieur, si vous aviez passé un peu de temps à recouper vos informations objectivement, et à interroger les personnes qui ont un avis contraire sur la question des OGM, en vérifiant chaque source, peut-être auriez vous été moins condescendant envers Mme Robin.
Mais il semblerait que vous préfériez vérifier les assertions 5 et 6 que j'ai pu énoncer dans le commentaire 4.

Eric Mettout 21/05/2008 17:47

Juste à propos d'Eric Lecluyse, il se trouve que c'est quelqu'un de très rigoureux, et que j'ai toute confiance en lui quand il m'affirme que vous, Monsieur Rivière-Wekstein, avez tenu ces propos. Bien à vous,
Eric Mettout

Gil Rivière-Wesktein 21/05/2008 17:14

"Gil Rivière-Wekstein n'aurait pas tenu de tels propos? C'est lui qui le dit, je vois que vous avez une belle propension à boire ses paroles", écrit Eric Lecluyse.

En effet, je n'ai jamais tenus les propos que vous m'attribuez. D'ailleurs, comment pouvez-vous être aussi affirmatif puisque vous-même vous ne les avez jamais entendu ? Ces "propos" vous auraient été rapportés par un de vos collègues, qui les aurait entendus, lors d'un entretien qui auraient eu lieu il y a plusieurs semaines. Vous êtes dans le "Il m'a dit qu'il ma dit".

Ce qui est surtout embêtant – pour vous – c'est que toute l'architecture de votre article repose sur cette phrase imaginaire, qui permet de prétendre que je suis de mauvaise foi.

Difficile dans ces conditions d'admettre avoir tord. N'est-ce pas, Monsieur Lecluyse ???

Gil Rivière-Wekstein

Eric Lecluyse 21/05/2008 16:25

Que de gens du même avis sur ce site, ça fait peur...

Comme je suis mis en cause dans cet article, deux petites remarques.

Gil Rivière-Wekstein n'aurait pas tenu de tels propos? C'est lui qui le dit, je vois que vous avez une belle propension à boire ses paroles.

Une réaction de Marcel Kuntz a été publiée a posteriori dans l'article. S'il souhaite passer un droit de réponse, il existe effectivement une procédure légale. Qu'il l'utilise. S'il veut s'exprimer sur notre site, il le peut désormais: nos articles sont depuis aujourd’hui ouverts aux commentaires, pourvu que l’on respecte les conditions légales habituelles. Sa prose –et la votre- devrait beaucoup intéresser nos internautes.

Pour le reste, je vois que vous passez effectivement beaucoup de temps à attaquer les anti-OGM. Je suppose que c'est par désœuvrement.

Anton Suwalki 21/05/2008 16:45


Juste à propos de  Gil Rivière-Wekstein, il se trouve que c'est quelqu'un d'assez rigoureux,  et que,oui j'ai tendance à lui faire confiance quand
il affirme ne pas avoir tenu ses propos.


Eric Mettout 21/05/2008 16:07

Monsieur, votre post relève de la simple incantation, comme l'essentiel de votre argumentaire anti-médias. Je ne me reconnais aucune compétence sur les OGM - à propos desquels je ne professe donc aucune théorie, ni pour, ni contre. En revanche, je suis désormais bien placé, depuis l'affaire dont vous faites état, pour juger des méthodes utilisés par certains partisans des OGM, une forme de harcèlement bien élevé mais dans le fond extrêmement injurieux (où reviennent en boucle les termes d'incompétence, piètres réponses, bovéfié, propagandiste, Tintin... tous repris de votre message, opposés à ceux de sérieux, scientifique de qualité, qui, naturellement, qualifient votre camp) qui ne vise qu'à jeter un doute insidieux sur le travail de ceux qui pourraient faire entendre une voix un tantinet différente de la vôtre. Je vous fais rire quand je compare ces méthodes à celles des lobbyistes du tabac ou des représentants sectaires? Bien vous en fasse. Ca ne m'empêchera pas de persister: cette manière de discréditer systématiquement les discours différents, d'accuser "les médias" de ne relayer qu'un point de vue quand ils se contentent de faire leur travail (sur L'Express comme ailleurs, le point de vue des partisans des OGM, dont certains au sein de notre rédaction, est tout sauf étouffé, tapez le terme sur notre moteur de recherche si vous l'osez), est en effet la leur.
PS : travestir la vérité en est une autre. Nous n'avons pas refusé la parole à M. Kuntz (avec qui, bien sûr, vous ne vous êtes pas concerté), nous lui avons demandé, pour publier son droit de réponse, de suivre les règles qui régissent le droit de réponse, qui sont très claires et en aucun cas "procédurières" (sauf à qualifier une lettre recommandée de procédurière). Par ailleurs, nous lui avons proposé un entretien, où il aurait tout le loisir d'exprimer son point de vue, qu'il a refusé. Nous sommes journalistes, pas diffuseurs de réactions. Enfin, les commentaires à nos articles viennent d'ouvrir, il y a quelques heures, sur la nouvelle version du site: vous pourrez désormais y poster, avec la même liberté que sur votre blog, les messages que vous souhaitez. Là encore, sous-entendre que nous censurons les avis est d'une consternante malhonnêteté.
Eric Mettout, rédacteur en chef de LEXPRESS.fr

Anton Suwalki 21/05/2008 16:39


Juste quelques détails, monsieur :
1/ j'ignorais que vous aviez ouvert la possibilité d'envoyer des réponses à votre article, je prends note, alors s'il vous plait , ne m'accusez pas d'être malhonnête !
2/ " M. Kuntz (avec qui, bien sûr, vous ne vous êtes pas concerté)" . Je corresponds régulièrement avec Marcel Kuntz, donc je me suis informé auprès de lui par rapport à
cette affaire, appelez ça si vous voulez "nous concerter", je n'ai rien à cacher ni là-dessus ni sur autre chose.  


Astre Noir 21/05/2008 15:18

Je suis un peu triste de faire ce commentaire, car je vais critiquer un journal qu'au fond j'aime bien, et je vais prendre la défense d'un homme politique que je déteste...Mais bon.
Le journal, c'est Libé, qui titre :
"Devedjian vote pour les OGM à l'Assemblée, mais les proscrit dans ses cantines"

C'est ici :
http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/327397.FR.php

Car je me demande vraiment où est l'incohérence...On peut très bien être pour la liberté de cultiver des OGM, mais ne pas en vouloir pour soi.
Mais non, le débat sur les OGM a totalement dépassé les limites du rationnel.

Apparemment pour Libé, voter pour la loi, ça veut dire imposer les OGM partout

ptoufle 21/05/2008 12:38

Bonjour à vous,
J'ai pu intervenir quelque fois sur le blog de MMR (à ce titre en apportant juste un peu de logique mais pas de sources, ça peut être de la pollution alors ! ^^)
Concernant les questions que se posent Zobi sur le journalisme, il a déjà en partie la réponse :
1- Ils doivent vendre (à ce propos MMR se garde bien d'afficher ses conflits d'intérêts !)
2- conformément à 1, une opinion trop nuancée passe inaperçue.
3- conformément à 1, il est plus vendeur d'aller dans le sens de l'avis de la majorité (les gens préfère entendre ce sur quoi ils sont déjà d'accord)
4- conformément à 1, la peur fait vendre en général. Accentuer la peur est un procédé très utilisé.
5- Le journalisme est une corporation, un journaliste reconnu attaqué sera défendu par ses collègues.
6- les journalistes manquent souvent de rigueur dans leur enquête. Le journaliste est humain et cherche à conforter ce en quoi il croit.

tybert 21/05/2008 10:12

C'est très triste de constater à quel point l'inculture scientifique des journalistes de la presse écrite ( le vénérable "Le monde" en est un triste exemple ) parlée ( radio-france devrait pourtant montrer l'exemple) et bien entendu TV entretient une véritable hystérie obscurantiste.
Les abonnés au monde.fr peuvent lire les réactions des internautes à l'article si mesuré et si balancé de Jean-Paul Oury Ce ne sont pour la plus grande part que les habituels arguments : vous êtes payé par Monsanto, vous n'êtes qu'un scientiste réactionnaire, les OGMs tuent les indiens par milliers, les OGMs sont des poisons
etc..etc..
Je suis en train de relire "Pourquoi des philosophes" et "La cabale des dévots" de JF Revel qui politiquement n'était pas ma tasse de thé, mais force est de constater que le combat du rationnel (position de Revel) contre l'obscurantisme ( Lacan, Levy Strauss , Theillard de Chardin et autres) faisait déjà rage au début des années 60..Mais à l'époque on restait courtois..

Jorj X. McKie 21/05/2008 02:23

Chers Imposteurs, Zobi

Zobi, je ne peux que soutenir tes propos et me reconnaître en particulier dans ce passage :
"Avant le film de Mme Robin, je ne m'étais jamais senti obligé de passer du temps à participer à des discussions sur un blog, mais ce film est une telle merveille de manipulation que je ne pouvais pas laisser passer ça."

Nous sommes vraiment dans un "Débat immobile" tel que le décrivait Marianne Doury à propos des Pseudo-science, au détail près que la presse a pris partie pour le côté "Pseudo". De nos jours, il est vrai qu'il est bien plus rentable de dramatiser et faire peur. Sans compter que si 80% des lecteurs sont d'accord, la presse ne va pas prendre le risque de se retrouver dans sa position au moment du référendum sur la constitution ou elle affrontait seulement 55 % de la population (c'est une constatation pas un avis politique). Position qui lui a valu une forte baisse de crédibilité (si elle avait besoin de cela). L'article de l'Express en plus d'être partisan est méprisant, vous relèverez en plus de la présentation de MK des expressions telles que "tenu par un certain Gil Rivière-Wekstein...", "le même Marcel Kuntz...", pas très joli tout ça.

Quant à la rhétorique de MRR sur son site, elle est claire. On en a souvent discuté ici. Elle n'à aucun intérêt à initier un débat, juste à entretenir l'hystérie. Cela a d'ailleurs épuisé toutes les personnes raisonnées participant au blog. Ne comptons sur aucune réponse sensée de la part de MMR, elle arrivera seulement à pousser à bout ses interlocuteurs, et leur faire dire la phrase de trop, celle qui confirmera ces dires ; c'est-à-dire qu'on lui en veut personnellement, qu'elle est bien une victime et donc (beau sophisme) que sa thèse est juste. Pour ma part le blog de MMR ne représente plus aucun intérêt, il tourne en rond. Donc plus de commentaires, à part quelques remarques ironiques, qui excuseront (enfin si l'on veut) les insultes des agenouillistes de Sainte Marie-Monique de Monsanto. (désolé, promis j'arrête les galéjades).

Il m'intéresserait beaucoup plus de résumer les arguments avancés par Alain de Weck, Ryuujin, Gataca, Anton, Zobi, sur le blog de MRR (avec leur accord et leur relecture bien entendu) et de les mettre en perspective avec les propos de MMR, dans un article sur Imposteurs par exemple.

Bien à vous.

P.S. Houla, Anton tu n'y as pas été avec le dos de la cuillère avec Mettout. Tu ne t'es pas fait un nouveau copain toi :-)))