Agriculture bio : les origines d'une rumeur

Publié le par Anton Suwalki

                              Présentation de l'article de Gil Rivière Wekstein 
                  paru sur le  site Agriculture et Environnement .



aasmile-in-africa.jpg
Agriculture bio : les origines d'une rumeur 

Après six mois de silence, le directeur général de la FAO a enfin apporté un démenti à une rumeur farfelue entretenue par certaines associations écologistes.Tordant le cou à une rumeur qui circule depuis le printemps dernier, le directeur général de l'Organisation des Nations-Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Jacques Diouf, a rappelé dans un communiqué de presse du 10 décembre 2007 que la FAO n'avait jamais prétendu qu'il est possible de nourrir toute la planète grâce à l'agriculture biologique.
Il est d'ailleurs assez consternant de constater qu'une telle allégation ait pu aussi allègrement parcourir le monde sans que qui-conque se soit interrogé sur sa véracité. En effet, à moins d'être un militant écologiste convaincu, comment peut-on raisonnablement concevoir que l'agriculture biologique puisse sub-venir aux besoins alimentaires de six milliards d'individus aujourd'hui, et neuf milliards demain ? (..) 


Lire la suite
http://www.agriculture-environnement.fr/AENEW/article.php3?id_article=318

Lire aussi http://imposteurs.over-blog.com/article-16344992.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
R
Non, mais c'est ça, retour à l'huile de coude obligatoire et d'autant plus avec le bio qui demande des passages supplémentaires (en tracteur) faux-semis par exemple...
Le conflit récent des pêcheurs, tellement récent qu'il est en cours encore à l'heure qu'il est...d'ailleurs y'a même plus de carburant aux pompes déjà! Visionnaire ce Bubunne!
Répondre
B
Bonjour,
je n'ai plus rien à faire sur ce blog, étant donné que vous êtes perclus de certitudes sur la viabilité d'un modèle agricole obsolète, avec la fin du pétrole bon marché (voir le conflis récent des pêcheurs), qui ne survit qu'à coup de subventions (43% du budget européen, je ne parle pas des états-Unis) et qui à travers les biotechnologies, n'a comme perspective pour assurer sa survie que la confiscation du patrimoine végétal qui appartient à l'humanité.

Un jour, surement trop tard, vous comprendrez dans quel gouffre l'égoïsme de quelqu'uns mène l'ensemble de la planète.

PS: vous vous féliciterez surement de ma démission, mais je ne veux pas perdre mon temps avec des gens visiblement obtus.
Répondre
B
Bonjour Anton,

sur un sujet aussi grave que celui de l'alimentation de l'humanité, je vois que le débat vole haut.
Que pensez-vous des propos de Jean Ziegler ? (rapporteur spécial pour le droit à l'alimentation des populations du Conseil des droits de l’homme de l’Organisation des Nations Unies de 2000 à mars 2008) qui estime que le problème de la malnutrition est du à une mauvaise répartition de la production et non à une insuffisance de celle-ci.
Répondre
A

Ah bon, et vous croyez que prétendre que l'agriculture bio peut résoudre les problèmes alimentaires , ça vole haut ?
Qu'il y ait une mauvaise allocation des ressources, qui le nie ? Mais en aucun cas, une baisse radicale des rendements ne permettrait de réoudre enfin la question de fournir une alimentation riche
et variée à de plus en plus de bouches à nourrir (2,5Milliards de plus dans quelques décennies).
AS 


A
pauvre type !
Répondre
A
Au moins vous ne vous en cachez plus...
Répondre
A
La censure ici: impressionnant :-D
Répondre
A
une censure terrifiante, en effet. Que voulez-vous, le lobby techno-scientifique qui s'exprime sur Imposteurs est tellement ébranlé par la profondeur de votre remise en cause qu'il n'a d'autre choix ....AS.
C
effectivement... le site d'AE devait etre HS quand j'ai essayé le lien.
Répondre
A
Je ne comprends pas, il foncionne sur mon poste
Répondre
C
le lien vers agriculture environnement ne fonctionne pas
Répondre