Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 09:30

Pourrons-nous vivre sans OGM ? 60 clés pour comprendre les biotechnologies végétales.

Editions QAE .

Ouvrage collectif coordonné par Yvette Dattée (INRA, Académie d’agriculture) et George Pelletier (Académie des sciences, Académie d’agriculture)

Présentation :

Des gains de productivité spectaculaires ont été obtenus en production agricole au cours des cinquante dernières années. Malgré tout, la malnutrition perdure dans le monde : un humain sur sept souffre encore de la faim et la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d’habitants en 2050. L’agriculture devra donc produire plus, tout en préservant les milieux naturels et cultivés, tandis que les effets difficilement mesurables du changement climatique ajouteront des contraintes agronomiques et sanitaires. Autre objectif : lutter contre l’urbanisation, l’érosion et la salinisation pour sauvegarder nos surfaces cultivées.

Face à ces défis, aucun moyen ne saurait être négligé : il faut mobiliser toutes les technologies apportées par les progrès scientifiques, pour produire plus et mieux. Ainsi, comment créer rapidement de nouvelles variétés ? Les plantes génétiquement modifiées (PGM) résisteront-elles aux virus ? Pourra-t-on rendre les plantes plus tolérantes aux excès de sel ou de froid ? Les méthodes de sélection raisonnées et les biotechnologies y parviendront-elles ?

Mais, la science n’est pas seule en cause : les questions économiques, les choix sociétaux, les considérations politiques participent au débat. Comment sont produites et commercialisées les semences, notamment transgéniques ? Pourquoi et comment les PGM ont-elles été interdites en Europe ? Quelle est la position de la France dans ce domaine ?

Autant de questions pertinentes qui permettront au lecteur de mieux comprendre ce sujet d’actualité sensible.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

http://www.science-clowns.fr 25/11/2015 04:29

Les très bas prix mettent le transport aérien à la portée d’un nombre toujours croissant de terriens.

icc world cup 2015 live streaming 17/02/2015 07:23

Great Post... I got inspired..

icc world cup 2015 live streaming
cricket world cup 2015 live streaming
icc world cup 2015 live stream
icc world cup online live streaming
icc world cup online live
live streaming cricket match icc world cup
icc world cup live match streaming
icc cricket world cup 2015 live
World Cup 2015 Live Streaming
ICC World Cup 2015 Live
cricket world cup 2015 live streaming
cricket world cup 2015 live
icc world cup 2015 live video streaming
icc cricket world cup 2015 live streaming
icc cricket world cup 2015 live stream
ICC World Cup 2015 Live
cricket world cup 2015 live
live streaming cricket match icc world cup
icc world cup live match streaming
icc cricket world cup 2015 live
World Cup 2015 Live Streaming
icc world cup online live streaming
icc world cup online live
icc world cup 2015
icc world cup 2015 live streaming
icc cricket world cup 2015
2015 icc world cup
icc 2015 world cup
2015 icc cricket world cup
icc world cup online live
cricket world cup live streaming hd quality
india vs South Africa live streaming world cup
india vs pakistan live streaming
india vs Australia live Streaming cup
India vs New Zealand live streaming
India vs West Indies live streaming
India vs Ireland live streaming
India vs New Zealand live streaming
India vs UAE live streaming
India vs Zimbawe live streaming
India vs England live streaming
India vs Sri Lanka live streaming
Bangladesh Vs Afghanistan World Cup match Live Streaming

http://www.lancelpascherfr.fr 23/12/2014 08:49

On pourrait en rire, si on ne soupçonnait pas que les associations de consommateurs vont s’engouffrer dans cette brèche, et le casse-tête pour ceux qui auront en charge de faire appliquer la loi d’établir le délit.

please vist here 24/10/2014 12:59

Greatly appreciated! It is astonishing perceive subject and work out with a most suitable assumptions. Many thanks

jd 06/10/2014 00:01

Gagnons du temps, la réponse est oui. On n'a pas besoin de produire plus : on a besoin de bien répartir la production existante, qui suffit amplement pour l'heure. De limiter les déplacements individuels pour ne pas recourir aux agro-carburants (ou en quantité limitée). De diminuer la part des protéines animales dans l'alimentation, les buveurs d'eau bretons nous diront merci.